Identifier les facteurs principaux de cause de surpoids des adolescentes et adolescents néo-calédoniens pour mieux prévenir et gérer.

Le projet de recherche

Ce projet de recherche multidisciplinaire (physiologie, STAPS, socio-anthropologie, information et communication, linguistique) a pour objectif de comprendre les comportements alimentaires des adolescentes et adolescents (11-16 ans) de Nouvelle-Calédonie dont 35% sont considérés en surpoids, vivant en milieu urbain ou rural, ainsi que de leurs familles. L’étude s’attache ainsi à décrire l’organisation et la temporalité des prises alimentaires, et l’impact des médias et des nouvelles technologies sur la constitution des repas.

Ce projet a obtenu l’aval du Comité consultatif d’éthique de Nouvelle-Calédonie (CCE 2018-06 001) et a été mené conformément aux principes de la Déclaration d’Helsinki. Les parents ont donné leur consentement écrit éclairé avant la participation des adolescent·es à l’étude, et tous les participants ont reçu des informations écrites de compte rendu à la fin de l’étude.

En savoir plus sur le projet : « Zoom sur une recherche : Obésité – cultures et comportements alimentaires des adolescent·es de Nouvelle-Calédonie« 

Christophe Serra Mallol est sociologue (maître de conférences, Université Toulouse – Jean Jaurès, Certop), membre de l’équipe de recherche de ce projet, il nous amène sur le terrain.

Le rôle du sociologue

La recherche est pilotée pour sa partie quantitative (1200 questionnaires auprès d’adolescents) par Olivier Galy, MCF-HDR à l’INSPE de l’Université de la Nouvelle-Calédonie et directeur du laboratoire LIRE (Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Education, EA 7483). Christophe Serra Mallol est chargé du pilotage de la partie qualitative du projet. Pour cela, il a mené des entretiens individuels en face-à-face avec 29 adolescentes et adolescents, puis avec leurs parents, et avec d’autres acteurs (60 entretiens au total). Après formation à l’entretien individuel de collègues calédoniens, le sociologue s’est chargé de l’organisation d’une quinzaine d’entretiens de groupe avec des élèves de classes de collèges (plus de 300 collégiens au total) pour comprendre leurs représentations et mode d’organisation alimentaires, et notamment de la notion de « bien manger ».

Images de terrain

©DR Cultures et comportements alimentaires Nouvelle Caledonie LIRE CERTOP

Il s’agit d’animer des discussions collectives en classe entre les élèves sur les notions de « aliment », « bien manger », « bon aliment » et « mauvais aliment »…

©DR Cultures et comportements alimentaires Nouvelle Caledonie LIRE CERTOP

…en favorisant la libre expression (sans pour autant se laisser déborder par l’enthousiasme juvénile !) …

©DR Cultures et comportements alimentaires Nouvelle Caledonie LIRE CERTOP

… chaque séance durait une heure.

©DR Cultures alim sociologie entretien individuel semi-directif

Sociologie – entretien individuel semi-directif

©DR Animation d'une classe de college bien manger mauvais ou bon aliment

Animation d’une classe de collège autour des notions de « bien manger »,
« mauvais aliment » et « bon aliment »

Passation du questionnaire quantitatif sur tablette numérique auprès d’une classe de collège

©DR Cultures et comportements alimentaires Nouvelle Caledonie LIRE CERTOP

Des entretiens en face-à-face sont menés avec des enfants de 11 à 16 ans, puis avec leur parents, ainsi qu’avec des experts (nutritionnistes, infirmiers scolaires, représentants de la Direction locale de la Santé etc.) et de responsables communautaires en tribu (ici le chef de la tribu Wanap à Pombei et son épouse) pour comprendre l’influence des différentes sources d’information sur l’alimentaire.

©DR Cultures et comportements alimentaires Nouvelle Caledonie LIRE CERTOP

Le déjeuner constitue l’occasion privilégiée de réunir les membres des équipes de recherche quantitative et qualitative durant le terrain afin de procéder à des débriefings et à la préparation des phases suivantes de l’enquête, en tenant compte des contraintes et apports de chaque discipline.


Programme de recherche : « Culture et comportements alimentaires de la jeunesse dans les pays francophones du Pacifique au 21e siècle : exemple de la Nouvelle-Calédonie ».
Durée : 2018-2019
Financement : Fondation Nestlé pour la partie quantitative, Université de la Nouvelle-Calédonie (UNC) pour la partie qualitative.

Partenaires :
Laboratoire LIRE (EA 7483, Université de la Nouvelle-Calédonie)
Laboratoire CERTOP (UMR 5044 CNRS, Université Toulouse – Jean Jaurès)
Faculty of Health Sciences and Charles Perkins Centre, et School of Information Technologies and Charles Perkins Centre, The University of Sydney (Australie)

Contact chercheur : christophe.serra-mallol@univ-tlse2.fr

Photos : ©DR

Imprimer