Coordonnées/Contact Information

Bureau/Office : B 217  Etage/Floor : 2
Courriel institutionnel/Institutional Email :
simone.deslarzes@univ-tlse2.fr

THESE de Sociologie

Thèse en cours/Ph.D.Thesis Depuis 2018

La mise en œuvre de la politique d’emploi des femmes immigrées et l’approche intersectionnelle féministe postcoloniale : l’exemple de la Métropole de Toulouse en savoir plus

  • An Intersectional, Feminist, and Postcolonial Analysis of Local Employment Services for Immigrant Women in Toulouse, France

Résumé/Abstract

Ce projet de thèse en sociologie est une demande officielle de la Mairie de Toulouse et sa Métropole d’analyser dans une démarche d’innovation ses dispositifs publics d’insertion professionnelle destinés aux femmes immigrées. Ma recherche a pour but premièrement de mieux articuler les obstacles et les enjeux rencontrés par les agent.es municipaux.les concerné.es par les services de l’insertion professionnelle et leurs perspectives sur l’immigration, la politique de l’emploi et les femmes qu’ils et elles assistent. Dans cette même démarche, j’analyse les femmes immigrées sur le marché du travail afin de mieux comprendre pourquoi ces femmes rencontrent autant de difficultés pendant leur insertion professionnelle. Cette double perspective prouvera enrichissante pour mieux cerner les obstacles présentes et les solutions possibles pour améliorer les services publics d’insertion professionnelle pour cette population.

La pertinence de cette étude se retrouve à un carrefour entre l’enjeu de devoir de créer des dispositifs qui répondent concrètement aux besoins d’une des populations les plus vulnérables et l’enjeu financier de créer des dispositifs efficaces qui sont utilisés. Cette étude a l’opportunité de pouvoir contribuer un apport scientifique à un moment où les conditions précaires des travailleuses dites « essentielles » pour notre économie ainsi que la construction de l’appartenance identitaire et de la citoyenneté par nos institutions étatiques sont des sujets de haute pertinence. La recherche sociologique sur les organisations publiques et leur fonctionnement tardait jusqu’aux années 1970 (Borraz & Ruiz, 2020) mais l’analyse intersectionnelle féministe postcoloniale de la sociologie des organisations est relativement inexistante en France (Le Renard, 2018). Mon objectif est par conséquent d’alimenter la connaissance des rapports entre les agent.es public.ques et les femmes immigrées en analysant comment et dans quel contexte socioprofessionnel et historique les femmes immigrées sont définies, comment les dispositifs d’insertion professionnelle sont construits et mis en œuvre et quel(s) phénomène(s) sociologique(s) sont produits pendant leur implémentation.

  • This research project responds to a formal request by the city government of Toulouse to analyze the public employment services created for its female immigrant population. Among the different demographics present in Toulouse, this population is the most vulnerable in terms of unemployment as well as precarious work conditions despite the numerous profession insertion services available. The city initiated this research project in order to discover the obstacles present and the possible solutions to render these services more efficient and accessible.
  • In order to better study the overall function of these services, this study proposes to analyze, through an intersectional lens, both those who create and implement the services as well as those who are receiving them. This double perspective will assist in pinpointing where the breakdown in the process of the creation and the integration of the services is occurring and explain how and at what point in the process these services can be ameliorated. Through an intersectional lens, I will be discerning their perspectives on immigration, racism, sexism, assimilation, multiculturalism, privilege and more to better understand the starting point as well as the background of the creation of these professional integration services.
  • This study finds itself at a critical crossroads of the need to create services that concretely respond to the desires of citizens as well as the need to create public services that efficiently make use of public funds. It also comes at an important time in the current political and public narrative in France following the economic role of immigrant women during the COVID-19 epidemic as well as the ever-evolving discussion on French identity and its generations of decolonization and immigration. It is my objective to contribute an intersectional and postcolonial analysis of the creation, implementation, and use of these public services as this particular approach in the sociological study of public services is relatively inexistant in France (Le Renard, 2018).

Directeur de thèse/Ph.D. Thesis Supervisor : Nathalie LAPEYRE, CERTOP INTRA

Financement de la thèse/Finance thesis : Contrat CIFRE

Mots-clés/Keywords
Immigration, genre, politiques publiques, intersectionnalité, emploi, femmes immigrées, invisibilisation, universalisme, racisme, sexisme, androcentrisme, Républicanisme
Immigration, gender, public policy, intersectionality, employment, immigrant women, invisibilisation, universalism, racism, sexism, androcentrism, Republicanism

PUBLICATIONS

Articles (revues à comité de lecture)/Journal article

Deslarzes S., 2013, “The Future of E-Learning” Article sur le thème des outils informatiques utilisés dans l’éducation, publiée dans le journal International Association for Development of the Information Society (IADIS) en mars 2013

COMMUNICATIONS

Colloques Nationaux et Internationaux/National and International Symposium

Deslarzes S., 2021, La remise en question des valeurs républicaines à travers un prisme intersectionnel et postcolonial. XXIe Congrés International des sociologues de langue française : juillet 2021 à Tunis

ACTIVITES PEDAGOGIQUES/Teaching activities

Depuis 2019, cours niveaux licence et master, Université Toulouse Jean Jaurès

FORMATIONS et TITRES Universitaires/
Training and academic qualification
s

2017, Master 2 Genre, Egalité et Politiques Sociales en 2017 à l’Université Toulouse Jean Jaurès, France

2013, Bachelor of Arts in Sociology and French Studies obtained in 2013 from Wellesley College, Boston, Massachusetts, USA

mise à jour janvier 2021/update january 2021

Imprimer