Coordonnées/Contact Information

Bureau/Office : C356  Etage/Floor : 3ème
Courriel/Email : melanie.porte@univ-tlse2.fr

Thèse en cours/Ph.D.ThesisDepuis 2016

« Appropriation des produits de l’industrie agroalimentaire par les familles et impact dans les modèles alimentaires »   en savoir plus
« Appropriation of products from the agrifood industry by families and impact on food models« 

Résumé/Abstract

Cette thèse fait suite à une question émanant d’une multinationale de l’agroalimentaire partenaire de la bourse Cifre qui finance ce travail depuis mars 2017 : « Les produits ou services issus de l’industrie peuvent-ils avoir des « impacts socioculturels » sur les mangeurs ? Si oui, comment peut-on les mesurer et évaluer s’ils sont négatifs, neutres, ou positifs ? ». Nous tentons à partir du cas d’un produit proposé en France et de l’analyse en cours des données recueillies, d’étudier finement l’appropriation des produits de l’industrie agroalimentaire par les familles pour comprendre dans quelle mesure elle peut conduire à des impacts sur les modèles alimentaires. Poursuivant une méthodologie d’étude de cas, d’abord inductive – mêlant revue de littérature et terrain exploratoire – puis hypothético-déductive, plusieurs phases d’enquête ont été effectuées. D’abord une ethnographie, reposant sur des entretiens individuels et collectifs, des observations participantes en réunion, des discussions informelles, et la consultation de documents de communication interne, a été menée auprès de l’industriel partenaire de cette thèse et concepteur du produit choisit pour l’enquête. Le but était de saisir les attentes normatives de l’industriel qu’il émet à travers la forme des produits qu’il propose et les discours qui les accompagnent. En parallèle, ont été effectuées, des observations participantes en tant que cliente et des entretiens courts en tant qu’étudiante sur l’alimentation ont été menés auprès des consommateurs du produit étudié dans deux magasins situés en zone urbaine et péri-urbaine de la région île de France. S’en est suivies des entretiens ouverts à domiciles dans les familles où le produit est consommé puis un second entretien, semi-directif, au sein de ces mêmes familles. Le but était d’identifier les différentes formes d’impact pouvant accompagner l’adoption du produit étudié, et les facteurs qui jouent un rôle dans ces processus. En dernier lieu, une enquête quantitative a été réalisée, reposant sur un questionnaire qui a été administré auprès de 116 foyers français consommant le produit étudié, dans le but de décrire leurs caractéristiques sociologiques et de tester la validité des résultats qualitatifs

This thesis follows a question from a multinational agri-food partner of the Cifre bursary that financed this work since March 2017: «Can products or services from industry have a “socio-cultural impact” on consumers? If so, how can we measure them and assess whether they are negative, neutral, or positive?”. We try from the case of a product proposed in France and the current analysis of the data collected, to study the appropriation of agri-food products by families in order to understand the extent to which it can lead to impacts on food models. Following a case study methodology, initially inductive – combining literature review and exploratory field – and then hypothetical-deductive, several phases of investigation were carried out. First, an ethnography, based on individual and group interviews, observations participating in meetings, informal discussions, and consultation of internal communication documents, was conducted with the industrial partner of this thesis and product designer selected for the survey. The aim was to grasp the normative expectations of the industrialist that he emits through the form of the products that he proposes and the speeches that accompany them. In parallel, participant observations as a client and short interviews as a food student were conducted with consumers of the product studied in two stores located in urban and peri-urban area in the Parisian region. This was followed by open interviews at home in the families where the product is consumed and a second semi-directed interview within these families. The aim was to identify the different forms of impact that could accompany the adoption of the product under study, and the factors that play a role in these processes. Finally, a quantitative survey was carried out, based on a questionnaire which was administered to 116 French households consuming the product under study, in order to describe their sociological characteristics and to test the validity of the qualitative results.

Directeur de thèse/Ph.D. Thesis Supervisor
Direction, Laurence Tibère, Jean Pierre Poulain, CERTOP

Financement de thèse/Ph.D. Thesis funded
Bourse Cifre de mars 2017 à juin 2020

Thèmes de recherche/Research topics

Les modèles alimentaires : entendus depuis le concept développé par Jean-Pierre Poulain et prolongé par Laurence Tibère depuis la perspective de la socio-anthropologie de l’alimentation qui permet d’appréhender l’alimentation dans sa dimension structurante de (et structurée par) l’organisation sociale, cette organisation sociale incluant la vie quotidienne et familiale

La vie quotidienne et familiale : depuis le concept d’espace domestique développé par Dominique Desjeux en anthropologie de l’innovation qui me permet d’une part de saisir les contraintes sociales, matérielles et symboliques qui organisent l’intégration d’un produit dans un foyer et qui peuvent bouger en retour, et d’autre part de tenir compte du rôle des interactions sociales dans l’organisation de l’intégration d’un produit mais également de leurs dynamiques et de leur transformation potentiellement causées par cette intégration

L’impact : depuis la socio-anthropologie du développement sous l’angle des interactions entre acteurs dans le prolongement des travaux de Jean-Pierre Olivier de Sardan pour identifier les différents points d’impact, et sous l’angle des dynamiques sociales dans le prolongement des travaux de Philippe Lavigne Delville ; mais également depuis du courant de la sociologie de la traduction développée par Bruno Latour, Michel Callon et Madeleine Akrich sous l’angle des interactions entre « actants » (incluant les humains et non humain tq les objets) qui me permet de saisir les attentes normatives des industriels qui sont inscrits dans la communication qui accompagne leurs produits mais également aux attentes normatives qui sont inscrites dans le produit lui-même (dans le type de produit, sa forme) et dans les conditions de sa distribution (selon le type de distributeur, le prix, etc), et ce que font les familles de ces normes

Food models : understood from the concept developed by Jean-Pierre Poulain and extended by Laurence Tibère from the perspective of the socio-anthropology of food that makes it possible to apprehend food in its structuring dimension of (and structured by) social organization, this social organization including daily and family life

Daily and family life : since the concept of domestic space developed by Dominique Desjeux in anthropology of innovation that allows me on the one hand to grasp social constraints, materials and symbols that organize the integration of a product into a home and can move back, and also to take into account the role of social interactions in the organization of the integration of a product but also their dynamics and transformation potentially caused by this integration

The impact : from the socio-anthropology of development in the perspective of interactions between actors in the continuation of the work of Jean-Pierre Olivier de Sardan to identify the different points of impact, and from the point of view of social dynamics in the continuation of the work of Philippe Lavigne Delville; but also since the current of the sociology of translation developed by Bruno Latour, Michel Callon and Madeleine Akrich from the angle of the interactions between «actants» (including humans and non-humans tq objects) which allows me to grasp the normative expectations of industrialists who are inscribed in the communication that accompanies their products but also to the normative expectations that are inscribed in the product itself (in the type of product, its form) and under the conditions of its distribution (depending on the type of distributor, the price, etc.), and what the families of these standards do

Mots-clés/Keywords
Impact, Appropriation, Alimentation, Vie quotidienne et familiale, Agroalimentaire
Impact, Appropriation, Food, Daily and family life, Agri-food

COMMUNICATIONS

Colloques Nationaux et Internationaux avec actes/ National and International symposium proceedings

Porte Mélanie, 2020 « Comment les familles se saisissent des produits « sans résidus de pesticides » proposés par l’industrie agro-alimentaire ? ». Journées d’études L’objet « pesticides » en sciences humaines et sociales. Quels savoirs pour quelle transition écologique ? 5 et 6 février, Marseille. https://www.appa.asso.fr/wp-content/uploads/2020/01/Seminaire_pesticides_Marseille.pdf

Activité Scientifique/Scientific Activity

Organisation de colloque, évènements scientifiques/

2019, Organisation des séminaires de doctorants de l’Axe Santal du Certop

     Vendredi 25 janvier 2019

  • Haruka Ueda, doctorant (Sous la direction de Yoko Niiyama (Ritsumeikan University in Japan et de Jean-Pierre Poulain)  » Pour vous, qu’est-ce que la gastronomie ? : Preliminary result, theoretical exploration, orientation for the web questionnaire « 
  • Françoise Sourdais, doctorante (Sous la direction de Jean-Pierre POULAIN) « Contribution à la thématisation et à l’institutionnalisation de l’éducation au goût dans les sciences sociales françaises à travers la biographie scientifique de Jacques Puisais : présentation du sujet »
  • Mélanie Porte, doctorante (Sous la direction de Jean-Pierre Poulain et de Laurence Tibère) « Evaluer les impacts socioculturels des nouveaux produits mis en marché par les acteurs de l’industrie de la transformation alimentaire : pré-problématisation et justification de la méthodologie  »

    Mardi 28 mai 2019
  • Krem Naidoo, doctorant (Sous la direction de Jean-Pierre Poulain) « Global restaurant awards, a synopsis. »
  • Mélanie Porte, doctorante (Sous la direction de Jean-Pierre Poulain et de Laurence Tibère) « Les impacts socioculturels des nouveaux produits proposés par l’industrie agroalimentaire sur les familles. Essai de problématisation sociologique « 
  • Yasmine Alem, doctorante (Sous la direction de Elise Line Mognard et de Jean-Pierre POULAIN) « Eating out in Malaysia and its relation to obesity  »

    Vendredi 13 septembre 2019
  • Françoise Sourdais, doctorante (Sous la direction de Jean-Pierre POULAIN) « Contribution à la thématisation et à l’institutionnalisation de l’éducation au goût dans les sciences sociales françaises à travers la biographie scientifique de Jacques Puisais »
  • Maria José Araújo, doctorante (Sous la direction de Carmen Isabel Leal Soares et de Jean-Pierre Poulain) « La « Cuisine du Cœur » dans les pratiques alimentaires portugaises à la contemporanéité : identités et patrimoines en (ré)construction « 
  • Mahmoud F.T. Qodseya, doctorant (Sous la direction de Jean-Pierre Poulain) « A holistic approach (framework) for social interaction analysis »

Formations et titres universitaires/Training and academic qualifications

Depuis 2016, Doctorat de sociologie, s/d de Laurence Tibère, et de Jean-Pierre Poulain, CERTOP

2014-2016, Master Sciences Humaines et Sociales option Alimentation mention Bien, ISTHIA, Université Toulouse Jean Jaurès, Toulouse

mise à jour février 2020/update february 2020

Imprimer