Coordonnées/Contact Information
Courriel / Email : lila.chauveau@univ-tlse3.fr

THESE de Sociologie

Thèse en cours/Ph.D.Thesis, depuis 2020

Titre provisoire : La construction d’un problème public en santé-environnement sur les territoires d’après-mine : pollution chronique et ponctuelle aux métaux lourds. En savoir plus

  • The construction of a public health-environment problem in post-mine areas: chronic and occasional heavy metal pollution

Résumé/Abstract :

Il existe sur les territoires d’après-mine des pollutions environnementales et une exposition sanitaire aux métaux lourds. Cette situation fait l’objet de réponses institutionnelles par des dispositifs d’action publique ; mais est aussi sujet à des contestations citoyennes. L’objet de la thèse est l’étude de la gouvernance territoriale des risques de l’après mine, par observation des épreuves vécues par les acteurs (institutions, citoyens, collectifs, etc.) tout au long des processus collectifs de construction du risque, et de ses réponses. La recherche s’insère dans la continuité des travaux de Dewey ou encore Peirce, philosophes américains qui conçoivent l’enquête comme partant d’une situation indéterminée et se faisant dans le cours de l’action. Ces réflexions sont reprises en France par des auteurs comme Gilbert ou Lemieux, concernant la construction des problèmes publics et des risques, les contestations sociales et l’espace public des risques ; mais aussi par Cefaï lorsqu’il reprend les travaux de Dewey sur la notion d’enquête et d’épreuve. Le questionnement de la thèse met en tension trois aspects : la normalisation institutionnelle du risque basée sur une expertise scientifique ; la perception du risque par les citoyens, ainsi que leurs pratiques pour s’en éloigner ; les mobilisations collectives sur cette problématique et les espaces de confrontations des savoirs et connaissances. L’expertise institutionnelle du risque se confronterait au risque tel qu’il est construit par les citoyens, au regard de leur expérience quotidienne et d’expertise profane collectives. Cette confrontation favoriserait l’émergence de mobilisations sociales.

  • There is environmental pollution and health exposure to heavy metals in post-mine areas. This situation is the subject of institutional responses through public action mechanisms; but is also subject to citizen challenges. The subject of the thesis is the study of the territorial governance of post-mine risks, by observing the hardships experienced by the actors (institutions, citizens, collectives, etc.) throughout the collective processes of risk construction. , and its responses. The research follows on from the work of Dewey and Peirce, American philosophers who conceive of the investigation as starting from an indeterminate situation and taking place in the course of action. These reflections are taken up in France by authors like Gilbert or Lemieux, concerning the construction of public problems and risks, social protests and the public space of risks; but also by Cefaï when he takes up Dewey’s work on the notion of investigation and test. The questioning of the thesis puts three aspects in tension: the institutional standardization of risk based on scientific expertise; citizens’ perception of risk, as well as their practices to avoid it; collective mobilizations on this issue and areas for confrontation of knowledge. Institutional risk expertise would be confronted with risk as it is constructed by citizens, with regard to their daily experience and collective lay expertise. This confrontation would promote the emergence of social mobilizations.

Directeur de thèse/Ph.D. Supervisor : Marie-Gabrielle SURAUD – CERTOP, Didier BUSCA – CERTOP

Financement de la thèse/ Ph.D. thesis funded : CDU – Contrat Doctoral Unique

Thèmes de recherche/Research Topics

Risques industriels, Action publique, Contestation citoyenne, Expertises

  • Industrial risks, Public action, Citizen protest, Expertises

Mots-clés/Keywords
Risques industriels, Construction des problèmes publics, Territoires d’après-mine, Expertises
Industrial risks, Post mines areas, Construction of public problems, Expertises

FORMATIONS et TITRES Universitaires, Distinctions/
Training and academic qualifications- Distinctions

Depuis octobre 2020 – Doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Paul Sabatier, s/d de Marie-Gabrielle Suraud et Didier Busca, CERTOP, « La construction d’un problème public en santé-environnement sur les territoires d’après-mine : pollution chronique et ponctuelle aux métaux lourds »

2019 – Master Politique Environnementale et Pratiques Sociales (PEPS), sociologie, Université Toulouse jean-Jaurès, Toulouse

mise à jour décembre 2020/update december 2020

Imprimer