Coordonnées/Contact information

Bureau/Office: C358
Etage/Floor: 3e
Courriel/Email: zelem@univ-tlse2.fr
Adresse/Site: Maison De la Recherche, Université II Jean Jaurès, Toulouse
Axe: TERNOV
Titre/Fonction: Professeure des Universités en Sociologie​, CNU19 Sociologie Démographique

Présentation de l’Auteur.e

Dès sa thèse soutenue au Ladyss (Paris X) en 1992, Marie Christine Zélem a porté son intérêt sur les questions d’environnement. Du rural, ses travaux ont glissé vers les questions de la gestion des ressources comme biens ou patrimoines communs. De la lutte contre les incendies de forêt à la valorisation de la forêt en bois énergie, de la gestion des déchets à leur intégration dans une économie criculaire, de la gestion intégrée de l’eau en agriculture à sa préservation en tant que bien commun de la nation, des contraintes à l’insertion sociale des énergies renouvelables à leur progressive légitimitation etc, dans toutes ses activités de recherche, elle a toujours interrogé la manière techncocratique de réguler le social. C’est donc la place de la démocratie technique combinée aux modalités de la construction et de l’organisation des pratiques sociales qui ont été au cœur de ses travaux. Sa posture d’anthropologue l’a conduite à s’intéresser aux « petits acteurs », aux « acteurs intermédiaires » et aux « gens ordinaires » que les pouvoirs publics somment de bien vouloir coopérer dans le sens de politiques publques transitionnelles plus que frileuses et souvent paradoxales en matière d’environnement. Ces 20 dernières années, elle a interrogé les modes de réception et de participation aux politiques publiques environnementales, en particulier la complexité et la diversité des « résistances au changement » de pratiques en lien avec le projet politique de transition énergétique. Elle s’est beaucoup intéressée aux problématiques de la rénovation énergétique des bâtiments, et à celles de la précarité énergétique. Avec Christophe Beslay, elle a conçu le SLIME, dispositif de réduction de la précarité énergétique aujourd’hui déployé par le CLER sur l’ensemble du territoire français. Elle a mis en exergue la notion d’illettrisme énergétique largement entretenu par le modèle énergétique développé par l’Etat français.

Entre autres, elle a fait partie des experts du DNTE (Débat National sur la Transition Energétique), ainsi que du comité d’experts de la SNBC (Stratégie Nationale Bas Carbone). Elle est fortement engagée sur le terrain via ses appartenances associatives (Négawatt et Global Chance en particulier, écoféminisme et veganisme, Scientifiques en rébellion). Elle est chargée de la mission « zéro carbone activités de recherche » au CERTOP.

Elle enseigne l’anthropologie des techniques et du développement, la sociologie politique, la sociologie de l’environnement, la sociologie des controverses et la sociologie de l’énergie. Elle enseigne hors les murs (dans les Ecoles des Mines, mais aussi à l’étranger (Brésil, Rwanda, Egypte). Elle a longtemps dirigé le master « Gestion Sociale de l’Environnement » au Centre universitaire d’Albi et intervient depuis toujours dans le master PEPS (Politiques Environnementales et Pratiques Sociales » de l’Université Jean Jaurès. Elle a dirigé puis codirigé l’axe PEPS (Politiques Environnementales et Pratiques Sociales) devenu TERNOV (Transitions Ecologiques. Risques, innovations, tourisme) du CERTOP.

En dehors de ses activités universitaires, Marie Christine Zélem est très investie auprès d’associations comme le SAMU Social et Médecins du Monde, en particulier pour ce qui concerne les sans-abris et les migrants.

Author's presentation

Since her thesis at Ladyss (Paris X) in 1992, Marie Christine Zélem has focused on environmental issues. From rural areas, her work has moved on to questions of resource management as a common good or heritage. From the fight against forest fires to the development of wood energy from forests, from waste management to its integration into a cricular economy, from integrated water management in agriculture to its preservation as a common good of the nation, from the constraints on the social integration of renewable energies to their gradual legitimisation, etc., in all her research activities, she has always questioned the technocratic way of regulating the social. It is therefore the place of technical democracy combined with the modalities of the construction and organisation of social practices that have been at the heart of her work. As an anthropologist, she has been interested in the ‘small actors’, the ‘intermediary actors’ and the ‘ordinary people’ that the public authorities are asking to cooperate in the direction of transitional public policies that are more than a little timid and often paradoxical in the environmental field. Over the last 20 years, she has been questioning the modes of reception and participation in environmental public policies, in particular the complexity and diversity of ‘resistance to change’ in practices in relation to the political project of energy transition. She has been very interested in the issues of energy renovation of buildings and fuel poverty. With Christophe Beslay, she designed the SLIME, a scheme to reduce fuel poverty that is now being deployed by CLER throughout France. She has highlighted the notion of energy illiteracy largely maintained by the energy model developed by the French state.

Among others, she was a member of the experts of the DNTE (National Debate on Energy Transition), as well as the expert committee of the SNBC (National Low Carbon Strategy). She is strongly involved in the field through her associative memberships (Négawatt and Global Chance in particular, ecofeminism and veganism, Scientists in Rebellion). She is in charge of the « zero carbon research activities » mission at CERTOP.
She teaches anthropology of technology and development, political sociology, sociology of the environment, sociology of controversies and sociology of energy. She teaches outside the classroom (in the Ecoles des Mines, but also abroad (Brazil, Rwanda, Egypt). For many years, she directed the master’s degree in « Social Management of the Environment » at the University Centre of Albi and has always been involved in the PEPS master’s degree (Environmental Policies and Social Practices) at the University Jean Jaurès. She directed and then co-directed the PEPS (Environmental Policies and Social Practices) axis, which became TERNOV (Ecological Transitions, Risks, Innovations, Tourism) at CERTOP.
In addition to her academic activities, Marie Christine Zélem is very involved with associations such as SAMU Social and Médecins du Monde, in particular with regard to the homeless and migrants.

Thèmes de recherche

> Sociologie de l’action publique environnementale (énergie, électrification rurale, déchets, mobilités, eau, forêt, agriculture)

> Sociologie des instruments : réception des politiques publiques et participation des publics

> Sociologie des risques (interfaces société-environnement et socio-techniques)

> Socio-anthropologie du changement social, de la diffusion de l’innovation et du transfert des technique

> Anthropologie du développement

Research Topics

> Sociology of environmental public action (energy, rural electrification, waste, mobility, water, forests, agriculture)

> Sociology of instruments: reception of public policies and public participation

> Sociology of risks (society-environment and socio-technical interfaces)

> Socio-anthropology of social change, diffusion of innovation and technology transfer

> Anthropology of development


Activités de Recherches / Research activities

2021-2024 : Africa Mining RSE.
> « Analyse socio anthropologique des conditions d’optimisation environnementale et sociétale des activités extractivistes »Programme ACE Partner 2021-2024. « Activités Minières Durables », Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), Banque Mondiale, AFD, IRD.

2020-2024 – ISOOPTENER
> Analyse des conditions de recyclage, d’habitabilité et d’insertion sociale de maisons containers optimisées du point de vue énergétique. BIR2D, Mines Albi, Couleur-Soleil, Pôle DERBI.

2020COVEIL
> « Analyse de l’impact carbone des activités de recherche », LISST UT2J

2017-2019 – ODO « Optimisation de la gestion des Déchets Organiques »
> Du gisement des déchets organiques à leur valorisation. Analyse socio-anthropologique. CCI 82-SIRTOMAD-Chambre d’Agriculture 82, CERTOP. Recherche action / économie circulaire. ADEME

2015-2018 – Programme de recherche TES « Transition Energétique & Sociétale »
> « Stratégie territoriale de résilience énergétique sur le territoire de l’Ile d’Yeu », ERDF, SYDEV, Mines de Nantes, CERTOP. Recherche-action qui vise à analyser les conditions de gouvernance et de faisabilité sociotechnique d’une démarche de territoire en transition énergétique.

2014-2018
> « Accompagnement de l’arrivée du service public d’électricité sur les écarts du Haut-Maroni (pays Wayana) en Guyane », ALTER et CERTOP, pour le PRME Guyane. Sur la base d’une analyse anthropologique des cultures locales au regard des objets techniques et de l’énergie, il s’agit d’analyser les modalités de la mise en place d’une gouvernance électrique locale autonome, dans une perspective participative.

ABCDE (Appropriation sociale d’un Bus Continu pour la Distribution d’Eclairage dans le Bâtiment)
> Fédération Habitat-Habitant (Lab LAPLACE, PHASE, LAAS), Addenda, Mairie de Auch. CERTOP AO ADEME « Bâtiments responsables ». Analyse des conditions d’appropriation, puis de déploiement, d’un système d’éclairage innovant expérimenté sur un bâtiment tertiaire BEPOS (Pierre Verte) dans le cadre du programme de requalification urbaine du quartier du Garros (Grand Auch) retenu comme site pilote préfigurateur des contrats de ville dans le cadre de la réforme de la politique de la Ville. https://www.univ-toulouse.fr/sites/default/files/exploreur/exploreur2015n11.pdf  (page 19)

2014
> « Analyse socio-anthropologique des pratiques sociales dans la chaîne du froid alimentaire », Programme FRISBEE (Food Refrigeration Innovations for Safety, consumer Benefit, Environmental impact and Energy optimization in Europe) : New solutions for improving refrigeration technologies along the cold chain, WP2 Assessment of cold chain performance & consumer expectation in Europe (2010-2014), 7ème PCRD. Analyse des contraintes sociotechniques de développement de technologies (froid magnétique, supershilling, supercooling, nanotechnologies) en vue de sécuriser davantage la chaîne du froid et d’en réduire l’impact énergétique. Allemagne, Espagne, France, Royaume Uni, Roumanie.

> « Étude prospective sur les équipements de froid et de lavage dans le bâtiment de 2030 », ADEME, Direction Villes et Territoires Durables, Service Bâtiment, BESCB, Futur facteur 4, Waise International, SoWatt  et CERTOP (MC Zélem). Analyse des tendances du marché et des différents projets de recherche et de recherche développement sur les technologies émergentes en matière de froid et de lavage. Caractérisation des tendances sociales et sociétales et proposition de scénarii sociotechniques de développement de ces équipements, intégrant les conditions de leur insertion sociale.

> « Prise en compte des comportements dans la GPE et accompagnement des occupants » Fondation Bâtiment Energie. BESCB, CERTOP (MC Zélem)

2013 – «Analyse comparée des trajectoires d’apprentissage situés du recyclage des matières organiques (IDF, Réunion, Sénégal, Madagascar) »
> Programme ANR ISARD (2009-2013): « Intensification écologique des Systèmes Agricoles par le Recyclage des Déchets », CIRAD, AGRO-PARIS-ECH, INRA et ERT SPEED-CERTOP (MC Zélem) (Synthèse et modélisation des connaissances pour une valorisation optimale des Produits Résiduaires Organiques, compte tenu des évolutions techniques, des cultures et du marché, qui supposent un véritable changement de paradigme pour repenser le rôle de l’agriculture (écologisation). L’analyse portait sur les processus sociotechniques de « valorisation » des déchets organiques. Il s’agissait de décrire les situations et processus, pour suivre les matières organiques elles-mêmes au fil de leurs transformations)

> « L’optimisation des pratiques sociales en matière d’Eau Chaude Sanitaire (ECS), un  enjeu pour les politiques publiques de MDE » AMI ECS 2012, ADEME, (2012-2013). En partenariat avec l’institut de sondage BVA, et le COSTIC, l’objectif de la recherche était de caractériser la place déterminante de la dimension sociale des consommations d’ECS. Quelles sont les pratiques concrètes en matière d’ECS, pourquoi tendent-elles à contribuer au maintien de consommations d’énergie excessives dans un environnement technologique toujours plus efficace et dans un contexte marqué par la montée de la sensibilité aux questions environnementales et énergétiques ?

2012 – « Vers une autonomie énergétique des territoires isolés et insulaires »
> VAETII, Programme interdisciplinaire Energie du CNRS (2009-2012), CIRED, CMA–X-Paris Mines, ERT-SPEED (MC Zélem) » (A travers une analyse anthropologique des rapports à l’énergie, il s’agissait de comprendre le sens et les conséquences de la politique d’électrification des territoires insulaires (Réunion, Guyane, Guadeloupe), pour analyser la faisabilité sociotechnique de projets d’autonomie énergétique.)

2010 – « Logiques et déterminants des pratiques sociales des ménages de la région Midi-Pyrénées en matière d’électricité spécifique, et en particulier dans le domaine de la climatisation »
> AO-SHS 2009 Région MIP. (Sur la base d’une analyse sociotechnique, l’enjeu de cette étude était de questionner la manière dont les consommateurs réagissent à la double injonction sanitaire (se protéger du chaud) et environnementale (éviter les pratiques énergivores)).

2007-2010 – « Le bâtiment économe : innovation et dynamisation des réseaux des acteurs »
>
Programme Régional « Bâtiment Econome », CUFR-JF, ERT-PEED (MC Zélem), IUT Tarbes, LCG-UPS, LMTG-CNRS, CLUSTER Bâtiment-Econome. AO SHS Région MIP. (Cette recherche a consisté en l’analyse des contraintes socio-techniques à la diffusion des économies d’énergie dans le secteur du bâtiment, de l’architecte aux artisans, du maître d’ouvrage aux maîtres d’œuvre).

> « Vers des bâtiments plus économes. Intégration des économies d’énergie par les professionnels du bâtiment. Contraintes au changement et besoins en formation ». Programme ADEME-PUCA « Réduction des GES et Efficience énergétique des bâtiments » . CUFR-JFC, ERT-SPEED (MC Zélem), EMAC, LMTG, LCG-UT3. (Ce programme vient en complément du précédent. Il vise à caractériser les dispositions au changement ainsi qu’à identifier les besoins en formation des acteurs du bâtiment, à partir de la conception d’un modèle multi-agents de type SMA). www.metiers-btp.fr/chiffres-du-btp/Pages/chiffres-cles-btp.aspx www.legrenelle-environnement.fr

> « Analyse sociotechnique comparée des dispositifs de réduction des situations de précarité énergétique» CUFR-JFC, ERT-SPEED (MC Zélem), BET BESLAY, COSTIC, Programme PREBAT : « Soutien à l’innovation pour la réduction de la précarité énergétique ». (Il s’agit d’une analyse comparée (IDF, Québec, Guyane, Haute-Savoie, Tarn et Gers) des dispositifs territoriaux de lutte contre les impayés d’énergie. L’enjeu est de produire, dans la cadre du plan Bâtiment du Grenelle de l’environnement, une méthodologie de type socio-technique pour améliorer les dispositifs existants : le SLIME, éligible aujourd’hui aux CEE (Certificats d’Economie d’Energie).

> Conception, sur la base d’un diagnostic socio-technique des comportements énergétiques, d’une opération Ecocampus au Centre Universitaire d’Albi : Financement ADEME-EDF (Lieu d’observation des conditions du changement socio-comportemental, cette opération visait des objectifs scientifiques (comprendre les déterminants de l’adhésion à une politique institutionnelle) et plus pragmatiques : l’inscription du centre universitaire dans une démarche de développement durable.)

2006-2009
>
« Les conditions d’acceptabilité sociale des systèmes de traitement de boues de Stations d’Epuration par friture » in programme VADHOC (Valorisation des Déchets Humides Organiques en Combustibles) ; CERTOP-CNRS (MC Zélem), RAPSODEE-Ecole des Mines, LCA, TEMBEC-Industrie (Sur la base d’un diagnostic des pratiques scientifiques et des représentations, il s’agit d’apporter des éléments de compréhension des résistances au changement en situation d’innovation, de la conception à la mise en place d’un pilote pour réduire les boues des stations d’épuration de papeteries).

> «Analyse socio-anthropologique de pratiques énergétiques (éclairage et froid domestique) dans les bourgs du fleuve Maroni (Guyane) ». Convention ADEME-PRME Guyane. n° 06.45.C0108 (Suite à une campagne d’électrification (en 2003), l’étude a consisté à caractériser les pratiques énergétiques des populations installées tout au long du fleuve Maroni, puis à concevoir un dispositif adapté de maîtrise des consommations d’énergie, FAYAMAN, dans un contexte interculturel. Cette analyse a préfiguré le dispositif SLIME préconisé depuis pour réduire la précarité énergétique en métropole).

2006-2007 « L’acceptabilité sociale des métiers de l’environnement. Du déchet au produit ; étude d’un cas de développement d’une filière de valorisation : les technosables »
> CERTOP-CNRS, Veolia Environnement R&D. (Dans l’objectif de mieux circonscrire les freins au développement de technologies nouvelles, cette étude visait à rendre compte de la manière dont les déchets d’une activité peuvent devenir une matière première à part entière à destination d’une autre activité).

 2006 – Mission pour le Ministère des Affaires Etrangères du Canada
> «Analyse comparée des modes de réception des politiques d’efficacité énergétique France-Canada », Bourse de Recherche en Etudes Canadiennes, dossier CIEC n° 609-2.

 2004-2007- «La diffusion des économies d’énergie dans le secteur résidentiel »
> Coordination et participation au programme GICC2 (Gestion des Impacts du Changement Climatique) MEDAD-MIES. (Analyse des stratégies des constructeurs des lampes Basse consommation (LBC). Analyse de la gouvernance énergétique de plusieurs départements de la région MIP (Hautes-Pyrénées, Ariège, Tarn). Suivi de la mise en œuvre de la politique de maîtrise de la Demande d’Energie dans le département du Lot. Analyse comparée des campagnes de communication ADEME-EDF-WWF-GDF. Analyse auprès des consommateurs des conditions du passage aux actes économes en énergie).

 2005-2007Coordination du programme de Recherche PREBAT
> Enquête exploratoire sur les conditions de diffusion des matériaux éco-performants et des systèmes techniques Enr dans le monde des Artisans, Architectes et maîtres d’ouvrage.

 2004-2005 – Coordination, participation et rédaction du diagnostic Energie du département du Tarn
> Analyse de la gouvernance énergétique départementale sur la base d’une enquête sociologique réalisée auprès des élus tarnais et des acteurs de l’énergie de la Région Midi-Pyrénées

 2003-2004 – En congés pour recherche
> Réponse à l’appel d’Offre GICC2 du MEDD-ADEME. Etat de l’Art / projet d’Habilitation à Diriger des Recherches et ouvrage sur l’anthropo-technologie. Constitution réseau franco-canadien de recherche sur les politiques publiques énergétiques

2000- 2005 – Responsable volet sociologique du programme du GIS « Eau-déchets »: « Réduction de l’impact environnemental de pollutions diffuses d’origine agricole : le cas des effluents d’élevages», programme INRA-DADP
> L’objectif de cette recherche pluridisciplinaire était de proposer de solutions concernant le traitement des effluents d’élevages des petites unités d’exploitation compte tenu des contraintes propres à ce type d’exploitation : rusticité, faibles niveaux d’investissements, problème de maintenance des équipements. La sociologie est intervenue dans l’analyse des conditions d’acceptabilité sociale des procédés de traitement préconisés, compte tenu tant des pratiques agricoles existantes, que des logiques et représentations sociales animant les agriculteurs concernés.

2000-2002 – Responsable du volet sociologique du programme du CEMAGREF « SI-PHYTO : évaluation et réduction des risques liés à l’utilisation des pesticides »
> Il s’agissait d’analyser les modalités de réduction des produits phytosanitaires dans le cadre de procédures contractuelles utilisant des outils d’aide à l’évaluation des risques. La méthodologie proposée reposait sur le développement de systèmes d’informations (SI) et d’une modélisation systémique (SMA) pour simuler l’impact des changements de pratiques des agriculteurs (techniques de protection phytosanitaires, systèmes de production…).

2000-2001 – Responsable du programme de recherche GIS ECOBAG-AEAG (Agence de l’Eau du Bassin Adour-Garonne) : « Les industriels et la police de l’eau »
> Observation des conditions dans lesquelles les usagers de l’eau (et plus particulièrement les industriels) font l’apprentissage de leurs droits. Analyse des registres de justification et des enjeux en présence. Analyse des situations d’interface (industriels-représentants de la police de l’eau) et de transaction pour comprendre comment se réalise l’appropriation des nouvelles prescriptions environnementales.

1999-2001 – Co-responsable du programme d’évaluation de l’opération d’auto-partage (ADEME, PREDIT, Renault, Ecole des Mines) « Caisse Commune ». Lauréat du « prix PREDIT »
> Le principe d’auto-partage proposé par Caisse-Commune constitue une troisième voie à l’alternative de posséder une voiture ou de la louer. En incitant les usagers à réduire leurs trajets en les rationalisant, l’auto-partage s’accompagne d’une réduction des véhicules en circulation et contribue à la qualité de l’air en lieu urbain. L’évaluation sociologique de cette opération vise à identifier ses conditions de faisabilité et de reproductibilité compte-tenu des usages qu’en font les adhérents de Caisse-Commune et des usages automobilistiques existants. En collaboration avec Nicolas GOLOVTCHENKO (MCF) et Sébastien NOGUES (doctorat de sociologie)

1997-2001 – Responsable du programme de recherche AIDES Midi-Pyrénées/DRASS « La prévention SIDA/VHC chez les jeunes injecteurs »
> Dans l’objectif d’une politique de réduction des risques sanitaires, et sur la base d’une série d’entretiens biographiques, il s’agissait de repérer les conditions de la construction de la carrière d’injecteur de produits toxiques tout en mettant en perspective les caractéristiques de l’acte d’initier un futur toxicomane. A terme, il s’agissait d’accompagner une démarche de prévention par les pairs. (Préparation du futur terrain de thèse de Fabrice Fernandez).

1997-2000 – Co-responsable du programme National de Recherche sur les Zones Humides (Ministère de l’Environnement, Agences de l’Eau, GIP HydrOsystèmes, Plan d’Action pour les Zones Humides) « Etude sociologique des zones humides fluviales en Amont de Toulouse»
> Les « zones humides » appelées aussi marécages sont désormais reconnues pour leur capacité d’auto-épuration des milieux. La France ayant décidé de se doter d’une politique cohérente et structurée de sauvegarde de ces zones, il s’agissait de procéder à une analyse socio-économique et des représentations sociales qui leur étaient associées avec mise en perspective de leur gestion effective et des systèmes d’action correspondants.

En collaboration avec Denis SALLES (MCF/UTM) et Sylvia BECERRA (DEA de sociologie)

1998/2000 – Responsable du volet sociologique du programme de l’ARC-CNRS-ECODIF Transports individuels « Les politiques de lutte contre les pollutions automobiles »
> Etude des modes d’intervention des pouvoirs publics qui visent à réduire de façon directe ou indirecte les pollutions automobiles. Analyse de la capacité des constructeurs automobiles à intégrer la dimension « réduction des pollutions » ou « protection de l’environnement ». Appréciation du rôle des médiateurs que sont les concessionnaires, les loueurs de voitures et des contrôleurs techniques et garagistes en tant que prescripteurs. Enquête auprès des consommateurs quant à leurs pratiques, leurs logiques en matière d’automobile. Leurs représentations en matière de pollution automobile. Les conditions d’une implication minimale.

 1997-1998
> Dans le cadre du programme du GIS-ECOBAG : « Connaissance et gestion de l’eau dans le Bassin Adour-Garonne », co-responsable du volet sociologique portant sur « Les agriculteurs et la gestion de l’eau dans le Bassin Adour-Garonne »
Analyse des modalités et des niveaux d’information des agriculteurs quant aux politiques publiques qui concernent leurs activités. Evaluation de leur degré d’intégration des multiples mesures contractuelles et des réglementations en faveur de l’environnement (Loi sur l’eau, périmètres de protection, directive nitrates, Natura 2000, mesures agri-environnementales, plans de développement durable…). Evaluation des conditions de changement des pratiques agricoles en vue d’une meilleure protection du milieu naturel. En collaboration avec Denis SALLES (MCF), Didier BUSCA et Cédric GENDRE (doctorants)

> dans le cadre du programme CNRS de l’ARC-ECODIF (ADEME, INESTENE, IEPE, Ecole de Mines, ICE et programme ECOTECH) « La diffusion des économies d’énergie », responsable du volet portant sur l’« Anthropologie du froid domestique »
Observation des usages sociaux des frigos et du rapport des ménages aux économies d’énergie. Analyse de l’introduction de la fonction froid et ses incidences en terme d’usages (comment les besoins ont évolué, ce qui a changé en terme de culture alimentaire, la problématique rural/urbain, les représentations du froid (froid/hygiène – froid/conserver – froid/rafraîchir…), les attentes en matière de froid. Observation des usages détournés ou « dérivés » des objets techniques que sont les réfrigérateurs (frigo-cave à vins, frigo-agenda, frigo-pharmacie, frigo-organizer du temps familial…).

 1996-1998 – Co-responsable de la partie sociologique du programme AGRIFOR et de l’AIP INRA/CEMAGREF « Agriculteurs, Agriculture, Forêts ». Paris.
> Etude anthropologique de la polyvalence des usages de la forêt paysanne. Analyse comparée des usages marchands et non marchands de la forêt privée. Caractérisation des réseaux de sociabilité créés du fait de ces usages et appréciation des conflits induits par les manières de se représenter ces espaces boisés.

En collaboration avec Olivier NOUGAREDE de l’INRA-STEPE (Sociétés Techniques Environnement Politiques Economiques) et Astrid SANCHEZ (DEA-ESSOR)

1995-1997 – Dans le cadre du programme du GIS-ECOBAG : « Connaissance et gestion de l’eau dans le Bassin Adour-Garonne » CNRS-CERTOP/CEMAGREF/INRA-ESR, INP et UTM. Toulouse, co-responsable du volet « politique de l’eau, enjeux et acteurs »
> Analyse des conditions sociologiques, politiques et organisationnelles de la mise en place des dispositifs réglementant la gestion de l’eau. Analyse des enjeux et stratégies en présence sur la base d’une étude comparée d’une dizaine de procédures contractuelles (les contrats de rivière) : « Le partage des eaux: les enjeux et les acteurs de la planification de la gestion de l’eau dans le Bassin Adour-Garonne » (en collaboration avec Denis SALLES (MCF)). Mise en place d’un atelier de travail mensuel « gestion de l’eau » à la Maison de la Recherche qui réunit une quinzaine de personnes (étudiants de maîtrise, DEA et doctorat)

 1996-1997
> Programme CNRS de l’ARC-ECODEV (ADEME, INESTENE, IEPE, Ecole de Mines, ICE et programme ECOTECH) responsable de la partie sociologique portant sur « La diffusion des économies d’énergie »
Une directive européenne oblige depuis 1995 les constructeurs et revendeurs de réfrigérateurs à apposer une étiquette indiquant la consommation énergétique de ces appareils. L’étude a consisté à décrypter les logiques d’acteurs dans l’électroménager dit « éco-protecteur » compte tenu de la politique d’étiquetage imposée par Bruxelles.
Etude réalisée dans le cadre de l’enquête école de l’IUP de sociologie appliquée en collaboration avec Christophe BESLAY (MCF associé) et Franck COCHOY (MCF)

> Programme TRASS (Travaux de Recherche et d’Analyse sur le Social et la Sociabilité) sur un contrat Ministère de la Justice (Direction de l’Administration Pénitentiaire) « Le transfert de la médecine pénitentiaire au service public hospitalier »
Etude comparative (Centre de détention de Muret et Maison Centrale de Bois d’Arcy) portant sur la mise en place différenciée de la réforme de la médecine pénitentiaire (loi du 18 janvier 1994 qui prévoit le transfert de la médecine pénitentiaire au service public hospitalier) et ses incidences sur la prise en charge sanitaire des détenus.
En collaboration avec Marc BESSIN (CNRS), Marie-Hèlène LECHIEN (CNRS) et Laurence CAMBON (DEA/UTM)

 1995-1996 – Responsable de la partie sociologique du programme CNRS de l’ARC-ECODIF (CNRS, ADEME Sophia-Antipolis, INESTENE, IEPE) « La diffusion des lampes fluo-compact »
> Recherche des conditions de transformation durable du marché de l’éclairage à partir d’une analyse de la mise en marché des lampes à basse consommation d’énergie. L’étude a porté sur les consommateurs du marché tertiaire et les ménages.

1994-1995 – Dans le cadre du PIR-CNRS-ECOTECH (ADEME, IEPE, CNRS, INESTENE (Institut d’Evaluation des Stratégies Energétiques Européennes) et le Centre d’Energétique de l’Ecole des Mines de Paris). « Les obstacles sociologiques et institutionnels à la valorisation énergétique des déchets dans le contexte d’une planification de leur gestion»
> Etude des difficultés de la mise en application de la loi du 13 juillet 1992 sur la gestion des déchets.  Cet exemple vient renforcer l’idée qu’un modèle d’action publique technocratique ne peut s’appliquer tel quel, sans association préalable des divers acteurs locaux à l’élaboration des décisions sous peine de voir émerger des groupes de pression.

 1993-1994 – Programme CNRS-PIREN « Agriculture, protection de l’environnement et recomposition des systèmes ruraux »
> La gestion des espaces ruraux entre la règle et la pratique. L’exemple des implications environnementales, territoriales  et sociologiques des réglementations européennes en faveur des zones dites « sensibles du point de vue de l’environnement ».

 1993 – Chargée d’études auprès du CNRS (PIRSEM). Programme SRETIE-CEE « Effet de serre et gestion de la biomasse en France » Avignon – Marseille
> Etude des conditions socio-économiques et institutionnelles de la mobilisation du bois-énergie. Analyse des représentations sociales du bois de chauffage et des potentialités de mise en place d’une filière jusque-là inexistante.

 1991-1992 – Chargée d’étude auprès de l’INRA d’Avignon (programme INRA-CEE)>
> Analyse et diagnostic social de projets d’aménagement des espaces forestiers
Etude sociologique des modes d’appropriation des zones boisées et de leurs conséquences sur les actions de protection de la Forêt contre les Incendies. Ou comment l’intérêt général (protéger les forêts et l’environnement) se heurte à l’exercice du droit de propriété.

1991
>
Chargée de mission pour la Fédération des Parcs Naturels de France. Programme CEE « Intelligence de l’Europe ».
Etude comparée de la politique de gestion des espaces protégés en Europe. Constitution d’une base de données sur le thème (répertoire des chercheurs, organismes et références bibliographiques) et d’un réseau de recherche européen. Organisation avec D BOUILLON du colloque « La transmission des patrimoines fonciers agricoles », Sainte Lucie, Lozère.

> Chargée de mission pour le compte du Ministère de la Culture et de la Communication (Mission du patrimoine ethnologique)
Observation comparée (Roumanie/France) des processus de reconstruction de villages sinistrés (plan de systématisation de l’Etat/plan de reconstruction et d’aménagement) et de leurs conséquences en termes de recomposition des unités territoriales et de construction des identités locales. Analyse des stratégies et dynamiques développées par les agriculteurs pour se réapproprier les transformations apportées par l’Etat.

1990 – Chargée d’études à l’ADEF (Association des études Foncières), Ministère de l’Urbanisme.
Dans le cadre de la revue « Etudes Foncières »
> rewriting des articles des auteurs, rédaction d’articles et animation du réseau national des observatoires fonciers
> organisation de deux forums et mise au point de logiciels de traitement et d’analyse statistique des mutations foncières

1987/1989 – ATP CNRS franco-espagnole « La pluralité des bases économiques dans la reproduction sociale des communautés locales ». L. ASSIER-ANDRIEU (dir.)
> Travaux autour des pratiques de l’estive et de l’émigration comme support de la reproduction des communautés agricoles cantaliennes.

1987-1988 – Chargée d’études à l’INRA (contrat Ministère de l’Environnement (SRETIE)/INRA)
> Autour de l’étude des conséquences de la déprise agricole en Auvergne, analyse des logiques mises en oeuvre par les agriculteurs pour faire face aux transformations du monde agricole

1986-1988 – ATP-CNRS Européenne « Usages locaux et construction du droit » L. ASSIER ANDRIEU (dir.).
> Etude de la mise en place des justices de paix dans le Cantal et analyse des formes locales du droit autour de la question des usages locaux.

1986-1989 – Allocataire DGRST (Ministère de la Recherche)
> « Mutations foncières, structures familiales et exploitations agricoles de l’Empire à nos jours dans un canton auvergnat (Salers-Cantal) », 350 p. Thèse de doctorat en sociologie préparée au Centre de Recherches Sociologiques du CNRS à Nanterre-Paris X (actuel LADYSS). Directeur : Pierre COULOMB (économiste-politologue, INRA-ESR). Soutenue avec « la plus haute mention et une aide à la publication ». en 1992. Jury : Henri MENDRAS (sociologue, CNRS), Martine SEGALEN (ethnologue, CNRS), Marcel JOLLIVET (sociologue, CNRS) et Jean-Pierre PELISSIER (historien, INRA).

> Analyse des processus de transmission et du renouvellement des unités d’exploitation agricole dans le Cantal sur deux siècles (mise au point d’une méthode de construction des généalogies foncières par informatisation du cadastre). Analyse des mécanismes développés par les groupes sociaux concernés pour contourner le code civil et s’adapter aux transformations socio-économiques

Publications



88 documents

Articles dans une revue

  • Marie-Christine Zélem. Gérer les déchets organiques, une ambition semée d’embûches. TSM. Techniques Sciences Méthodes – Génie urbain, génie rural, 2021, 17. ⟨hal-03472039⟩
  • Marie-Christine Zélem. Effets d’une transition alimentaire « électrifiée » en Amazonie guyanaise. Le cas des amérindiens Wayana. Socio-anthropologie, 2019, Sécuriser l’alimentation ?, 39, pp.53-66. ⟨10.4000/socio-anthropologie.5204⟩. ⟨hal-03470969⟩
  • Marie-Christine Zélem. Economies d'énergie : "Le bâtiment confronté à ses occupants". Annales des mines - Série Responsabilité et environnement, 2018, 90, pp.26-34. ⟨hal-01757795⟩
  • Marie-Christine Zélem. Quand l'écologisation des logements impacte la santé des habitants. Confort domestique et qualité de l'air intérieur en conflit. Pollution Atmosphérique : climat, santé, société, 2018, Habiter la ville : une qualité de vie, 237-238. ⟨hal-01757794⟩
  • Marie-Christine Zélem. Vers une ingénierie plus sociale. PCM Revue des ingénieurs des ponts et chaussées, 2016, Smart grids. Des clés pour la révolution énergétique, 881-882 (6-9). ⟨hal-03476367⟩
  • Marie-Christine Zélem. Les effets pervers de la sobriété énergétique : Une écologisation contrainte des modes de vie. Revue des Sciences sociales, 2016, Environnement et citoyenneté, 55, pp.70-80. ⟨hal-03475585⟩
  • Marie-Christine Zélem. Nouveaux systèmes d'éclairage : La sociologie a son mot à dire. Exploreur, 2015, La lumière apprivoisée, 1, pp.19. ⟨hal-03475691⟩
  • Marie-Christine Zélem. Smart meters et sobriété des usages de l'énergie. Revue de l'Energie, 2014, 620, pp.322-329. ⟨hal-03475603⟩
  • Marie-Christine Zélem, Christophe Beslay. Changer les comportements, changer la société ?. CLER Infos, 2013, 92, pp.7-9. ⟨hal-01757780⟩
  • Marie-Christine Zélem. En matière de consommation énergétique, les motivations à changer nos comportements s'avèrent limitées. L'Éléphant : la revue de culture générale : histoire, sciences, philosophie, société, international, littérature, 2013, 4, pp.108-109. ⟨hal-03475690⟩
  • Marie-Christine Zélem, Christophe Beslay, Romain Gournet. Pas de "smart cities" sans "smart habitants". URBIA. Les Cahiers du développement urbain durable, 2013, Mutation écologique et transition énergétique. Vers la ville intelligente ?, 15, pp.45-60. ⟨hal-03475893⟩
  • Marie-Christine Zélem, Christophe Beslay. Consommer moins d'énergie, ou mieux la consommer ? : Vers un "smart consommateur". Le petit illustré, regards croisés de chercheur.es, 2012, Energie, 14, pp.16-17. ⟨hal-03475575⟩
  • Marie-Christine Zélem, Christophe Beslay. Réduire l'impact de nos consommations : Energie et sociétés : la place des usagers. Le petit illustré, regards croisés de chercheur.es, 2012, Energie, 14, pp.2-3. ⟨hal-03475573⟩
  • Marie-Christine Zélem. Les énergies renouvelables en transition : de leur acceptabilité sociale à leur faisabilité sociotechnique. Revue de l'Energie, 2012, 160, pp.418-424. ⟨hal-03475602⟩
  • Marie-Christine Zélem. Les énergies renouvelables, les ressources de l'avenir. Le petit illustré, regards croisés de chercheur.es, 2012, 14, pp.28-29. ⟨hal-03475577⟩
  • Marie-Christine Zélem. La valorisation des matières organiques de la ville. Le cas des petits maraîchers de la zone périurbaine de Dakar. Revue d'Etudes en Agriculture et Environnement - Review of agricultural and environmental studies, 2011, 92 (3), pp.311-329. ⟨hal-01201229⟩
  • Marie-Christine Zélem, Christophe Beslay. Pour une transition énergétique sans exclusion sociale ?. CLER Infos, 2011. ⟨hal-01757779⟩
  • Marie-Christine Zélem. "Le bon usage de l'électricité et les réalités sociologiques" . Cahiers de global chance, 2010, 27. ⟨hal-01757792⟩
  • Marie-Christine Zélem. Le bon usage de l'électricité et les réalités sociologiques. Cahiers de global chance, 2010, pp.122-129. ⟨hal-01760804⟩
  • Marie-Christine Zélem, Christophe Beslay, Romain Gournet. Un dispositif innovant pour résorber les situations de précarité énergétique. Revue Sciences de la Société, 2010, 81, pp.159-176. ⟨hal-03475598⟩
  • Marie-Christine Zélem. Vitesse, mobilités et étalement urbain : le cercle vicieux ?. Cahiers de global chance, 2009, Les transports face aux défis de l’énergie et du climat, 26, pp.18-21. ⟨hal-01757787⟩
  • Marie-Christine Zélem. Vitesse, mobilités et étalement urbain : le cercle vicieux ?. Les Cahiers de Global Chance, 2009, Vers la sortie de route ? Les transports face aux défis de l'énergie et du climat, 26, pp.18-21. ⟨hal-03476359⟩
  • Marie-Christine Zélem. Les difficultés des petites collectivités à intégrer la notion d’efficacité énergétique comme un des nouveaux enjeux des politiques locales. Les Annales de la Recherche Urbaine, 2007, La ville dans la transition énergétique, 103, pp.171-179. ⟨hal-01763201⟩
  • Marie-Christine Zélem. D'une confiance aveugle dans les technologies à la nécessité d'une science en conscience. Cahiers de global chance, 2005, 20, pp.40-44. ⟨hal-01757791⟩
  • Marie-Christine Zélem. Société de consommation et maîtrise de la demande d'énergie, une mise en compatibilité complexe. Les Cahiers de Global Chance, 2002, Maîtrise de l'énergie et développement durable, 16, pp.111-119. ⟨hal-03476356⟩
  • Marie-Christine Zélem. Société de consommation et maîtrise de la demande d'énergie, une mise en compatibilité complexe. Cahiers de global chance, 2002, 16, pp.111-124. ⟨hal-01757789⟩
  • Marie-Christine Zélem. La difficile intégration des normes environnementales. Environnement & Société, 2001, Normes et environnement, 26 (89-94). ⟨hal-03475909⟩
  • Marie-Christine Zélem, Denis Salles. La négociation des contrats de rivière. Pour, revue du Groupe Ruralités, Éducation et Politiques, 1998, 157, pp.29-50. ⟨hal-03469692⟩
  • Marie-Christine Zélem, Philippe Clanet. Analyse sociologique de la valorisation énergétique des déchets. Les Cahiers du CLIP, 1996, Déchets Energie Environnement. Etude prospectve du potentiel de déchets mobilisables à des fins énergétiques en France à l'horizon 2020, 5, pp.85-94. ⟨hal-03476371⟩

Communications dans un congrès

  • Marie-Christine Zélem. Coup de chaud dans le frigo. Les 2 font la paire, Exploreur; CNRS, Sep 2020, Toulouse, France. ⟨hal-03472081⟩
  • Marie-Christine Zélem. Changer de mode de vie ou changer de système ? Ne pas se tromper de cible. Comment doit-on vivre en France pour rester en dessous de 1.5° de réchauffement ?, Collectif Citoyen pour le Climat, Oct 2019, Toulouse, France. ⟨hal-03471092⟩
  • Marie-Christine Zélem. Domestiquer le soleil pour réduire nos dépendances. 50 ans du Four Solaire d'Odeillo - 80 ans du CNRS, Jul 2019, Font-Romeu, France. ⟨hal-03471083⟩
  • Jean-François Barthes, Marie-Christine Zélem. Entre croyances et pragmatisme : Les consommateurs face à la chaîne du froid. Colloque International MISHA "Comment mangent les familles contemporaines ? Comparaison européenne des parcours d’approvisionnement aux pratiques culinaires", Jan 2015, Strasbourg, France. ⟨hal-01763251⟩
  • Marie-Christine Zélem. La performance énergétique n’est pas qu’une affaire de techniciens. Colloque de l’USH « Efficacité énergétique et modes d’habiter : quelle coopération avec les usagers ? », Oct 2014, Nantes, France. ⟨hal-01763205⟩
  • Marie-Christine Zélem. Vers l'éco-socio-conception des techniques pour éviter la « mise à l'écart » des usagers. Le cas du bâtiment.. CONFREGE 2014 - Conférence Francophone sur l'Ecoconception en génie électrique, May 2014, Albi, France. ⟨hal-03469432⟩
  • Hervé Saint Macary, Sabine Houot, Philippe Cambier, Christine Aubry, Jean-Marie Paillat, et al.. Ecological intensification of agricultural production systems through waste recycling. International Symposium on Urban and Peri-Urban Horticulture in the Century of Cities: Lessons, Challenges, Opportunities, Dec 2010, Dakar, Senegal. pp.97. ⟨hal-01461104⟩
  • Tounkara Sidy, Marie-Christine Zélem. La valorisation environnementale et économique des « déchets » organiques dans le maraîchage périurbain à Dakar au Sénégal : acteurs, opportunités, contraintes et risques.. FAO, Symposium international “Horticulture urbaine et périurbaine au “siécle des villes”. Enseignements, enjeux et opportunités”, Dec 2010, Dakar, Sénégal. ⟨hal-01757784⟩
  • Marie-Christine Zélem. Ecocampus : les difficultés de la mise en agenda d’une démarche de changement durable des pratiques énergétiques Le cas du Centre Universitaire de Formation et de Recherche Jean-François Champollion d’Albi. Colloque International "L'éducation au développement durable, de l'école au campus", Jun 2008, ALBI, France. ⟨hal-01763209⟩
  • Marie-Christine Zélem. Quand les comportements énergétiques obligent à infléchir les programmes d'économie d'énergie. Le cas du programme régional de maîtrise de la demande d'énergie sur le fleuve Maroni en Guyane.. Colloque du CR23 "Sociologie de l'Environnement et développement durable" de l'AISLF : Environnement et politique-s, Jun 2007, Toulouse, France. ⟨hal-01763198⟩
  • Marie-Christine Zélem. ANTHROPOLOGIE DU FROID DOMESTIQUE LE FRIGO ET SES UTILISATEURS. "Froid, alimentation, santé et énergie : quels enjeux ?", Centre Universitaire d'Etude des Problèmes de l'Energie, Apr 2006, Genève, France. ⟨hal-01757783⟩

Poster de conférence

  • Margot Gaetani-Liseo, Corinne Alonso, Georges Zissis, Marie-Christine Zélem, Christian Gautier, et al.. Optimisation de la distribution de l'énergie électrique dans un bâtiment rénové, vers l'autoconsommation et le réseau continu : le projet A.B.C.D.E. JNES - Journées Nationales sur l'Energie Solaire, Jul 2015, Perpignan, France. 2015. ⟨hal-01703161⟩
  • H. Saint Marcary, Sabine Houot, Philippe Cambier, Christine Aubry, Jean-Marie Paillat, et al.. Ecological intensification of agricultural production systems through waste recycling: the ISARD project. 11. ESA Congress, Aug 2010, Montpellier, France. ESA European Society for Agronomy, 2010, Proceedings of the XIth ESA Congress Agro 2010. ⟨hal-01192291⟩

Ouvrages (y compris édition critique et traduction)

  • Geoffrey Carrere, Camille Dumat, Marie-Christine Zélem (Dir.). Dans la fabrique des transitions écologiques. Permanence et changements. L’Harmattan, pp.324, 2019, Collection sociologies et environnement. ⟨hal-03464881⟩
  • Marie-Christine Zélem, Christophe Beslay (Dir.). Sociologie de l'énergie : Gouvernance et pratiques sociales. CNRS, pp.476, 2015. ⟨hal-03469675⟩
  • Marie-Christine Zélem. Mondes paysans. Innovations, progrès technique et développement. L'Harmattan, pp.212, 2012, Collection Logiques Sociales. ⟨hal-03469389⟩
  • Marie-Christine Zélem. Politiques de maîtrise de la demande d'énergie et résistances au changement.: Une approche socio-anthropologique. L'Harmattan, pp.323, 2012, Collection : Logiques sociales, Bruno Péquignot. ⟨hal-03469641⟩
  • Marie-Christine Zélem, Odile Blanchard, Didier Lecomte. L'éducation au développement durable : De l'école au campus. Préface de Lucie Sauvé. L'Harmattan, pp.484, 2010, Collection : Questions contemporaines. ⟨hal-03469668⟩
  • Marie-Christine Zélem, Odile Blanchard, Didier Lecomte (Dir.). L'éducation au développement durable : De l'école au campus. Marie-Christine Zélem (Ed.); Odile Blanchard (Ed.); Didier Lecomte (Ed.). L'Harmattan, 481 p., 2010. ⟨halshs-00494041⟩
  • Lionel Cauret, Yves Crozet, Richard Darbéra, Daniel Faudry, Nicolas Golovtchenko, et al.. Parc automobile et effet de serre. Agir sur le parc automobile pour réduire l’effet de serre. Iddri, 12, pp.97, 2001, Les cahiers du CLIP, Benjamin Dessus. ⟨halshs-01366830⟩

Chapitres d'ouvrage

  • Marie-Christine Zélem. L’énergie citoyenne, levier pour la transition énergétique. Association pour l’innovation et la recherche au service du climat (AIR Climat); Réseau d'expertise sur les changements climatiques en Occitanie (RECO). Adaptation du Parc national des Cévennes au changement climatique et à ses impacts, GREC-SUD & RECO, pp.40, 2020, 978-2-491380-00-7. ⟨hal-03472054⟩
  • Marie-Christine Zélem. Préface. Sophie Nemoz. La mosaïque sociale de l'énergie par enquêtes, L'Harmattan, 2020. ⟨hal-03471015⟩
  • Marie-Christine Zélem. Préface : L’impérieuse nécessité à former à l’écocitoyenneté. Félicie Drouilleau-Gay, Alain Legardez. Travail, formation et éducation au temps des transitions écologiques, Octares; Céreq, 2020. ⟨hal-03471026⟩
  • Marie-Christine Zélem. La fabrique de l’écocitoyenneté dans les opérations de transition énergétique. L’exemple de l’Ile d’Yeu (Vendée). Geoffrey Carrère, Camille Dumat, Marie-Christine Zélem. Dans la fabrique des transitions écologiques. Permanence et changements, L’Harmattan, pp.49-75, 2019. ⟨hal-03471045⟩
  • Marie-Christine Zélem. Les conséquences de l’arrivée de l’électricité. FONDEM (Fondations Energies pour le Monde). Electrifier l’Afrique rurale. Un défi économique, un impératif humain, Observ'ER, 2019. ⟨hal-03471068⟩
  • Marie-Christine Zélem. Vers une approche anthropo-technologique des entreprises d’ERD. FONDEM (Fondations Energies pour le Monde). Electrifier l’Afrique rurale. Un défi économique, un impératif humain, Observ'ER, 2019. ⟨hal-03471064⟩
  • Marie-Christine Zélem, Laurent Pipet. Les transferts de technologie au service de la transition écologique. FONDEM (Fondations Energies pour le Monde). Electrifier l’Afrique rurale. Un défi économique, un impératif humain, Observ'ER, 2019. ⟨hal-03471077⟩
  • Marie-Christine Zélem. La question du participatif dans la fabrique d’un éco-territoire. S Aubin, C Dartiguepeyrou, B Lemoult, (dirs). Territoires en transition énergétique et sociétale : Le rôle des dynamiques collectives en Pays de la Loire, L'harmattan, pp.97-109, 2017. ⟨hal-03480990⟩
  • Steve Joncoux, Hélène Jarousseau, Marie-Christine Zélem. Mondes et représentations. Le point de vue du sociologue et de l’anthropologue. Le recyclage des produits résiduaires organiques. Regards sur une pratique agro-écologique, Editions QUAE, pp.13-29, 2016. ⟨hal-01753303⟩
  • Marie-Christine Zélem, Jean-Francois Barthe. La gestion des surgelés et des produits des rayons frais : un jeu subtil entre prescriptions, croyances et certitudes au regard des risques sanitaires. S Becerra, M Lalanne, J Weisben (coords). Faire face aux risques dans les sociétés contemporaines, Octarès, pp.213-229, 2016. ⟨hal-03480998⟩
  • Christophe Beslay, Romain Gournet, Marie-Christine Zélem. Le " bâtiment économe " : utopie technicienne et " résistance " des usages. J. BOISSONADE. La ville durable controversée. Les dynamiques urbaines dans le mouvement critique, Ed Pétra, pp.335-364, 2015, 9782847430974. ⟨hal-01756836⟩
  • Marie-Christine Zélem. L’autonomie énergétique des territoires isolés et insulaires suppose un nouveau modèle énergétique. Le cas de la Guyane et de La Réunion. MC Zélem, C Beslay. La sociologie de l’énergie. Gouvernance et pratiques sociales, CNRS, pp.83-96, 2015. ⟨hal-03481506⟩
  • Marie-Christine Zélem, Christophe Beslay. Pour une sociologie de l’énergie. MC Zélem, C Beslay. La sociologie de l’énergie. Gouvernance et pratiques sociales, CNRS, pp.15-20, 2015. ⟨hal-03481004⟩
  • Marie-Christine Zélem, Christophe Beslay, Romain Gournet. Le SLIME, un dispositif de réduction de la précarité énergétique. MC Zélem, C Beslay (dirs). La sociologie de l’énergie. Gouvernance et pratiques sociales, CNRS, pp.311-324, 2015. ⟨hal-03481535⟩
  • Marie-Christine Zélem, Christophe Beslay. Aspects socio-économiques. B. Peuportier (dir). Livre blanc sur les recherches en énergétique des bâtiments, Mines Paris Tech, pp.15-19 et 151-160, 2013. ⟨hal-03481548⟩
  • Marie-Christine Zélem. Les conditions sociotechniques du développement des ENR . Rémi Mosseri; Catherine Jeandel. in : R. Mosseri et C. Jeandel (dirs), Energies à découvert, Paris, CNRS Edition, pp. 62-63, CNRS, pp.62-63, 2013. ⟨hal-01757777⟩
  • Marie-Christine Zélem. Développer des territoires par l’électrification dans la sobriété ? Le cas du Bas-Maroni et de l’Oyapock en Guyane. D. BOURG, Ph. ROCH. Sobriété volontaire. En quête de nouveaux modes de vie, coll : "Fondations écologiques", Labor et Fides, pp.133-160, 2012, 2830914619. ⟨hal-01763208⟩
  • Marie-Christine Zélem. Le rôle de l’approche anthropologique dans la conception de dispositifs de Maîtrise de la Demande d’Energie. Le cas du Programme Régional de MDE sur le fleuve Maroni en Guyane.. E. Barone; A Roosevelt; G Police. Amaz’hommes - Sciences de l’Homme et sciences de la Nature en Amazonie., Ibis Rouge Editions, pp.59-70, 2010, 2844503721. ⟨hal-01756818⟩
  • Marie-Christine Zélem. Les difficultés inhérentes à la mise en agenda des démarches de développement durable. Le cas d’Ecocampus-Albi. MC Zélem, O Blanchard, D Lecomte (dirs). Education au développement durable de l’école au campus. Pratiques sociales et enjeux pédagogiques, L'Harmattan, pp.87-100, 2010. ⟨hal-03481589⟩
  • Marie-Christine Zélem. Econologis au Québec, un programme de réduction des consommations énergétiques des ménages à " bas revenus". S. Héritier, M, Klatemback, C Omhovere, M Rocard (dirs). Perspectives environnementales au Canada : l’écologie dans tous ses états (Environmental Issues in Canada: the Ins and Outs of Ecology), Editions universitaires du Sud, pp.58-79, 2010. ⟨hal-03481571⟩
  • Christophe Beslay, Marie-Christine Zélem. Le paradoxe du consommateur moderne : modérer ses consommations d'énergie dans une société toujours plus énergivore. Salvador Juan, Michelle Dobré (dirs). Consommer autrement: La réforme écologique des modes de vie, L'Harmattan, pp.277-296, 2009, 978-2-296-10232-3. ⟨hal-01763245⟩
  • Marie-Christine Zélem. Les lampes basse consommation en panne de diffusion. F. Flipo, MJ. Menozzi, D. Pécaud (dirs). Energie et sociétés. Sciences, gouvernance et usages, SEH Edisud, pp.171-182, 2009. ⟨hal-03481617⟩
  • Marie-Christine Zélem. Les programmes d'efficacité énergétique peuvent-ils infléchir durablement les comportements ? Le cas du secteur résidentiel au Québec. Salvador Juan. Actions et enjeux spatiaux en matière d'environnement - De la contestation écologiste aux mesures de protection, L'Harmattan, coll : sociologie et environnement, pp.185-203, 2007, 978-2-296-03706-9. ⟨hal-01763246⟩
  • Marie-Christine Zélem. Mais pourquoi nos puits ne fonctionnent-ils pas ? : Expertise sur les Hauts-Plateaux malgaches. Presses universitaires de Bordeaux. L'anthropologie appliquée aujourd'hui, Bernard Traimond, pp.235-247, 2006. ⟨hal-03475692⟩
  • Marie-Christine Zélem. Des pratiques agricoles qui résistent à la normalisation environnementale : le cas de la gestion des effluents d'élevage. C. Gendron, J-G. Vaillancourt. Mouvements sociaux, démocratie et environnement, FIDES-PUM, 2004. ⟨hal-01763248⟩
  • Marie-Christine Zélem. L'évolution des techniques fromagères dans le cantal, France, du XVIII au XIXème siécle : Petite histoire d'un conflit entre savoir local et savoir idéal. Georges Dupré. Savoirs paysans et développement, Karthala-Orstom, pp.135-151, 1991. ⟨hal-03469685⟩
  • Marie-Christine Zélem. La force de l'usage non écrit : Cantal, 1790-1958. Louis Assier-Andrieu (dir). Une France coutumière. Enquête sur les "usages locaux" et leur codification (XIXè-XXè siècles), Editions du CNRS, pp.81-94, 1990. ⟨hal-03469689⟩

Autres publications

  • Marie-Christine Zélem. Compte-rendu de lecture « Rethinking Nature ». 2019, pp.539-544. ⟨10.4000/allemagne.2125⟩. ⟨hal-03472112⟩
  • Marie-Christine Zélem. Préface de H-J Scarwell, D Leducq, A Groux, (eds), Réussir la transition énergétique. Paris, Ed du Septentrion. 2015. ⟨hal-01763250⟩
  • Marie-Christine Zélem. Les smart meters peuvent-ils contribuer à infléchir les usages domestiques vers plus de sobriété ? . 2015. ⟨hal-01763207⟩
  • Marie-Christine Zélem. Environnement et politique-s : Compte rendu de colloque (Toulouse, 25-26 juin 2007). 2008. ⟨hal-01763195⟩

Pré-publications, Documents de travail

  • Marie-Christine Zélem. Le confort thermique. Norme technique ou norme sociale ? : Note 12 DNTE (Débat National sur la Transition Energétique). 2013. ⟨hal-03617490⟩
  • Marie-Christine Zélem. Faire changer les comportements ? : Note 3, Débat National sur la Transition Energétique. 2013. ⟨hal-03617450⟩
  • Marie-Christine Zélem. La Transition Energétique. Vers une gouvernance multiscalaire et décentralisée : Note 5, DNTE (Débat National sur la Transition Energétique). 2013. ⟨hal-03617465⟩
  • Marie-Christine Zélem. Enjeux et réalités de la sobriété. Une simple question de sémantique ? : Note 1 DNTE (Débat National sur la Transition Energétique). 2013. ⟨hal-03617439⟩
  • Marie-Christine Zélem. La Transition Energétique sans exclusion sociale. La question de la Précarité Energétique : Note 6, DNTE (Débat National sur la Transition Energétique). 2013. ⟨hal-03617482⟩
  • Marie-Christine Zélem. Mobilités choisies - Mobilités contraintes : Note 11 DNTE (Débat National sur la Transition Energétique). 2013. ⟨hal-03617486⟩

Rapports

  • Blandine Britis-Betbeder, Marie-Christine Zélem. Rapport de capitalisation de la mission rue, squat et bidonvilles en contexte covid. [Rapport de recherche] Médecins du Monde Toulouse. 2020, pp.150. ⟨hal-03472091⟩
  • Marie-Christine Zélem, Denis Salles. Processus de négociation des contrats de rivière dans le bassin Adour-Garonne. [Rapport de recherche] CERTOP. 1997, pp.118. ⟨hal-03476361⟩

En savoir plus / More informations

> Responsabilités administratives/ Administrative responsabilities

2021-2023 : Chargée de la mission « Zéro carbone des activités de recherche » au CERTOP

2019-2022 : Responsable du volet sociologique du programme ISOPTENER (Couleur Soleil, Ecole des Mines) sur le recyclage des containers maritimes.

2017- 2021: Membre élue du conseil de laboratoire du CERTOP
Co-directrice de l’axe TERNOV (Transition Ecologique, Risque, Innovation, Tourisme)

2011-2014 : Membre élue du conseil de département de sociologie et anthropologie de Toulouse II
Membre élue du conseil de l’UFR de Sciences et Sociétés de Toulouse II

2011-2019 : Chargée de mission « Développement durable et handicaps » à l’UFR SES de Toulouse II

2006-2010 – Membre du Conseil d’Administration du Centre Universitaire JF Champollion d’Albi.
Responsabilités et activités scientifiques/ Scientific responsabilities and activities

2021-2023 : Membre du comité déontologique des jurys citoyens sur l’éolien pour Planète Publique, www.planetepublique.fr.
Février 2021 : Evaluation laboratoire TREE (Pau) pour le HCERES.

Mai 2019-mai 2021 : Membre du Haut Comité pour la Santé Publique.

2016-dec 2020, Directrice de l’axe Ternov (Transition Environnementale) du CERTOP UMR 5044 CNRS
Depuis 2017 : Membre du groupe des experts « Mobilités », « acceptabilité sociale » et « Energies renouvelables » de l’opération REPOS (Région à Energie Positive) de la Région Occitanie.

2015-2020 : Membre du conseil des parties prenantes de ENEDIS http://www.enedis.fr/actualites/erdf-se-dote-dun-conseil-des-parties-prenantes
2015-2020 : Membre du comité d’experts pour la Stratégie Nationale Bas Carbone. (SNBC) http://www.lemoniteur.fr/article/nominations-au-comite-d-experts-pour-la-transition-energetique-30095303

Au titre de la Fondation pour la Nature et l’Homme, Membre de la commission pluraliste REPERE, Commissariat Général au Développement Durable, MEDDE.

2014-2020 : Membre du conseil scientifique du Parc du Haut-Languedoc

2014-2021 : Correspondant(e) de l’UT2J pour l’ANCRE (Alliance Nationale de Coordination des Recherches sur l’Energie)

2013-2016 : Membre du groupe « comportements et politiques publiques » du GT « Bâtiment et ville, action énergie » du CNRS.

2013-2016 : Membre du comité des experts du Débat National sur la Transition Energétique (DNTE) https://www.connaissancedesenergies.org/transition-energetique-selection-des-experts-220218

2012-2016 : Membre du conseil scientifique de la Fondation Nicolas Hulot Fondation pour la Nature et l’Homme.

2011-2021 : Membre invité du conseil scientifique de l’Observatoire National de la Précarité Energétique (ONPE)

2010-2021 : Membre associée du LIED (Laboratoire Interuniversitaire des Energies de Demain), Univ Paris-Diderot.

2009-2016 : Membre du conseil scientifique de l’Observatoire Pyrénéen du Changement Climatique (OPCC)

2001-2010 : Membre du conseil scientifique du programme GICC2 (« Gestion et impacts du changement -climatique ») du MEDD (Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable) et de la MIES (Mission Interministérielle contre l’Effet de Serre)

2011- 2021 : Membre de la CSQ section 19 du dept de l’Université de Toulouse II

2005-2008 : Membre de la commission des spécialistes de Sociologie (section 19) du Centre Universitaire Jean-François Champollion d’Albi

2001-2005 : Membre de la commission des spécialistes d’Ethnologie (section 20) de TOULOUSE II

1996-2004 : Membre titulaire de la commission des spécialistes de Sociologie (section 19) de TOULOUSE II)

1996-2003 : Membre titulaire de la commission des spécialistes de Sociologie (section 19) de PERPIGNAN

2017-2019 : Responsable du volet sociologique du programme ODO (Gestion des déchets Organiques ») ADEME SIRTOMAD

2010-2014 : Responsable du volet sociologique du programme européen FRISBEE sur la chaine du froid

Membre du programme socio-économique du PREBAT (« Programme de recherche Energie-Bâtiment ») de l’ADEME-PUCA

2007-2011 : Responsable de l’ERT n° 67 « Services Publics et Economies d’Energie Durables », Unité de Recherche DS 7, au Centre Universitaire de Formation et de Recherche Jean-François Champollion d’Albi.

Membre du comité de pilotage du programme « LED-Ville : étude de la technologie LED utilisée pour l’éclairage public fonctionnel communal», ADEME, Laboratoire CNRS Laplace, Stanley, SDET.

Membre du GAT « Habitat-Energie » du CNRS

Membre du jury des appels à propositions ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) – PUCA (Plan Urbanisme Construction Architecture) « Qualité énergétique, environnementale et sanitaire : préparer le bâtiment à l’horizon 2010 »

Co-responsable du pôle PEPS (Politiques Environnementales et Pratiques Sociales) au CERTOP.

Membre du comité de pilotage de l’OREMIP (Observatoire régional de l’Energie de Midi-Pyrénées)

Membre du Conseil Scientifique du GIS Eaux-Déchet, 1996-2003.

Membre du GIS-ECOBAG (Economie et écologie du Bassin Adour-Garonne), 1995-2003.

Membre du GIP HydrOsystèmes, 1997- 2002

Membre du PNRZH (Programme national de Recherche sur les Zones humides)

Membre du Conseil Scientifique de l’Agence de l’Eau Adour-Garonne.

> Réseaux et associations scientifiques/Networks and scientific associations

Membre du réseau Approches Critiques du Développement Durable (ACDD) https://www.reseaucritiquesdeveloppementdurable.fr/

Membre de l’Association Francophone pour la diffusion des savoirs (ACFAS)

Membre du bureau du CR23 « Sociologie de l’environnement et développement durable » de l’AISLF (Association Internationale des Sociologues de Langue Française)

Membre du RT38 « sociologie de l’environnement et du risque » de l’AFS

Membre de la SEH (Société d’Ecologie Humaine)

Membre de l’Association des Ruralistes Français (ARF)

> Responsabilités et activités pédagogiques /Teaching Responsabilities and Activities

2019-2021 : Resp UE « Conflits environnementaux dans les pays du Sud » (25h en M1 2E2E), dept économie UT2J

2016- 2023 : Resp UE « Sociologie de l’environnement » (50h + SED en L2), dept sociologie UT2J
2016-2019 : Resp UE « Sociologie des questions contemporaines » (25h + SED en L2) dept sociologie UT2J

2015 : Co-rédactrice cours UVED « Construire des grandes infrastructures de transport » http://sup.ups-tlse.fr/uved/infrastructures-transport/accueil/html/index.html dept sociologie

2011- 2023
Resp UE « Méthodologie de l’observation » (25h + SED en L2), dept sociologie UT2J
Resp UE « Sociologie de l’énergie » (43 h) en M2 PEPS « Politiques Environnementales et Pratiques Sociales ») au dept de sociologie, UT2J
Resp de l’UE « Anthropologie du développement » (CM 25h + SED en L3) au dept d’Anthropologie, UT2J
Co-resp de l’UE « Sociologie/Economie de l’environnement « (50H + SED en L2) au dept d’Economie, UT2J

2011-2018 : Resp UE « Sociologie des controverses » (25h en M2 PEPS), au dept sociologie UT2J

2013-2016 : Responsable de l’UE « Sociologie de l’énergie » (24h) à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne

2008-2023 : Responsable de l’UE « Sociologie de l’énergie et de l’habiter » (30h) à l’Ecole des Mines d’Albi

2011-2013 : co-responsable du master « Politiques Environnementale et Pratiques Sociales » à Toulouse II

2005-2011 : Responsable du Master II « Gestion Sociale de l’Environnement» au Centre Universitaire JFC d’Albi

2000-2005 : Responsable de la Licence de sociologie au département de sociologie de Toulouse II

1996-2011 : Resp de nombreuses UE au département de sociologie (CM changement social, socio politique, méthodologie…)

1996-1998 : Responsable du Dispositif d’Aide à la Réussite au DEUG (DARD) à Toulouse II

> Direction de thèses/Ph.D.Thesis Supervisor

19. Capucine MOUROUX (2021-2024), « La transition énergétique chez Airbus ».
18. Karine FERRAS, (2020-2021).Sociologie des mobilités servicielles. Financement CIFRE Tisseo. Abandon suite problème de santé
17. Benjamin GNAN-KOUASSI (2020-2022), La RSE dans les multinationales minières aurifères en Afrique, Cadre : « Africa Mining RSE », Financement : Banque mondiale et IRD. Démissionnaire IRD
16. Loïc STEFFAN (2019-2020), La collapsologie au prisme de la sociologie, en codirection avec Julien MILANESI (Lerass). Abandon suite problèmes de santé
15. Tassadit BONNARDOT (2019-2023), « Les conditions de diffusion des pratiques participatives de rénovation énergétique » Financement Ademe-Twiza réseau.
14. Rémi MAITRE (2017-2022), « Analyse des projets coopératifs de conversion-fourniture d’énergie. Le cas d’Enercoop », en codirection avec Jacques PRADES (Lerass).
13. Annick LACITS (2017-2021), Analyse comparative du traitement socioculturel des évènements épidémiques Ebola (Equateur- RDC-Haïti), En contrats Médeçins Sans Frontières, en co-direction avec Francis DUPUY (Lisst)
12. Mouhammad DIASSE (2015-2019), « Analyse sociologique de la place de l’énergie dans les dispositifs de téléassistance « active » à destination des seniors,» Sans financement. Abandon, actuellement chargé d’étude
11. Adeline FERAL (2015-2019), “Economie collaborative et environnement : étude des motivations environnementales dans la participation à l’économie collaborative » en codirection avec Julien MILANESI (Lerass). Abandon suite problèmes de santé
10. Natalia PACHECO CRUZ (2013-2019), « Les mécanismes de développement propre au Brésil » en cotutelle avec José Carlos SOLDANHA (Fondation Fio-Cruz, Université de Rio de Janeiro, Brésil), chargée d’étude Cap Gemini.
9.Thibault VACHER (2013-2018), «Analyse des comportements des usagers en situation d’accompagnement visant une performance énergétique. Le cas de bâtiments BEPOS dans l’habitat social collectif et individuel ». Financement Habitat Audois, Inddigo et Région MIP. Actuellement chargé d’étude à la CAF 82
8. Renaud NOUGAROL (2012-2018), « Analyse des conditions de l’adoption de la tarification incitative pour les déchets ménagers à l’échelle intercommunale », Financement ADEME et Plastic Omnium. Recruté ATER Amiens puis Chargé d’étude IRSTEA
Bordeaux . Premier Prix de thèse 2020 de l’ASTEE (Association Scientifique et Technique pour l’Eau et l’Environnement).
7. Sidy TOUNKARA (2011-2015), « Les fonctionnalités environnementales de l’agriculture périurbaine en Afrique : le cas de la valorisation des matières organiques de la ville dans les Niayes du Sénégal », en codirection avec H Camara, Université de Dakar. Actuellement chercheur à l’Initiative Prospective Agricole et Rurale (IPAR) basée à Dakar.
6. Romain RIOLLET (2008-2014), « Construction et mise en œuvre du marché européen du CO2, analyse stratégique », Financement EDF. Responsable service Efficacité Energétique au CLER
5. Steve JONCOUX (2009-2013), « Les produits résiduaires organiques pour une Intensification écologique de l’agriculture : ressources, déchets ou produits. Sociologie des formats de valorisation agricole», Financement ANR. Actuellement directeur d’un CEGEP à Rimouski (Québec)
4. Mathias ROCHE (2010-2011), « Electrifier pour développer ? L’électrification et le rôle social du service de fourniture d’électricité dans les villes en développement. Illustration par le cas d’Antananarivo, Madagascar » En codirection avec Sylvy Jaglin (LATTS-ENPC), Allocation LATTS. Abandon suite à ouverture d’un bureau d’étude
3. Maud MINOUSTCHIN (2008-2011), « Formes et représentations de la précarité énergétique chez les classes moyennes », Financement GRDF. Abandon suite à recrutement comme DGS chez GRDF-SUEZ
2. Eric PAUTARD, (2005-2009), « Vers la sobriété électrique. Politiques de maîtrise des consommations et pratiques domestiques », Allocataire de recherche ADEME-EDF. Co-directrice (avec Jean-Yves NEVERS). Recruté au CGDD à Orléans
1. Fabrice FERNANDEZ, (2003-2007) «L’expérience totale à l’interface des mondes de la drogue, de l’errance urbaine et de la prison», Allocataire de recherche ANRS. Co-directrice (avec Marcel DRULHE). Recruté au CNRS.

> Activités pédagogiques/Teaching activities

2019-2021 : Resp UE « Conflits environnementaux dans les pays du Sud » (25h en M1 2E2E), dept économie UT2J

2016-2023 : Resp UE « Sociologie de l’environnement » (50h + SED en L2), dept sociologie UT2J

2016-2019 : Resp UE « Sociologie des questions contemporaines » (25h + SED en L2) dept sociologie UT2J

2015 : Co-rédactrice cours UVED « Construire des grandes infrastructures de transport » http://sup.ups-tlse.fr/uved/infrastructures-transport/accueil/html/index.html dept socioolgie

2011- 2023
Resp de l’UE « Méthodologie de l’observation » (25h + SED en L2), dept sociologie UT2J
Resp UE « Sociologie de l’énergie » (43 h) en M2 PEPS « Politiques Environnementales et Pratiques Sociales ») au dept de sociologie, UT2J
Resp de l’UE « Anthropologie du développement » (CM 25h + SED en L3) au dept d’Anthropologie, UT2J
Co-resp de l’UE « Sociologie/Economie de l’environnement « (50H + SED en L2) au dept d’Economie, UT2J

2011-2018 : Resp de l’UE « Sociologie des controverses » (25h en M2 PEPS), au dept sociologie UT2J

2013-2016 : Resp de l’UE « Sociologie de l’énergie » (24h) à l’Ecole des Mines de Saint-Etienne

2008-2023 : Responsable de l’UE « Sociologie de l’énergie et de l’habiter » (30h) à l’Ecole des Mines d’Albi

2011-2013 : co-responsable du Master « Politiques Environnementale et Pratiques Sociales » à Toulouse II

2005-2011 : Responsable du Master II « Gestion Sociale de l’Environnement» au Centre Universitaire JFC d’Albi

2000-2005 : Responsable de la Licence de sociologie au département de sociologie de Toulouse II.

1996-2011 : Resp de nombreuses UE au département de sociologie (CM changement social, socio politique, controverse-débat social, sociologie des techniques, méthodologie…)

1996-1998 : Responsable du Dispositif d’Aide à la Réussite au DEUG (DARD) à Toulouse II

> Activités internationales/International Activities

Oct 2021 et Nov 2019 : Professeur invitée Université Senghor d’Alexandrie (Egypte). Enseignement de la sociologie des controverses environnementales en master 2 « Gestion de l’environnement » au département de l’environnement  (cycle de 30h)

Mars 2016 : Professeur invitée Fiocruz, Fundaçao Oswaldo Cruz, ICICT, Rio de Janeiro, Brésil et enseignement de la sociologie de l’environnement en master 2 « Environnement », (cycle de 30h), Instituto de Comunicação e Informação Científica e Tecnológica – ICICT

Mars 2015 : Représentation de la France dans le cadre de la COP 21, cycle de conférences au Rwanda

Automne 2006 : Professeur invitée par HEC Montréal (Service de l’Enseignement du Management)

> Formation et titres universitaires/Training and academic qualifications

Sep 2023 : Départ anticipé à la retraite
2020-2021 : Burn out (8 mois)
2011 : Professeur des universités en sociologie, Université Toulouse II Jean Jaurès, UT2J
2009-2021 : Prime d’excellence scientifique
2008 : Habilitation à Diriger des Recherches, PARIS V DESCARTES, (jury : Dominique Desjeux (PR, Paris V), Alain Gras (PR, Paris IV), Salvador Juan (PR, Univ Caen), Jean-Yves Nevers (DR CNRS Toulouse) et Jacques Rémy (DR INRA, Ivry))
2006 : Lauréate d’une Bourse de Recherche en Etudes Canadiennes du Min des Affaires Etrangères du Canada
2006 : Transfert de poste de Toulouse II au CUFR JF Champollion d’Albi
2004 : En congés pour recherches
2000 : Maître de Conférences en Sociologie, 1ère classe, Toulouse II
1994/2000 – Maître de Conférences en Sociologie, 2ème classe, Toulouse II
Qualification CNU en Sociologie (section 19) et en Ethnologie et Anthropologie (section 20)
1993 : ATER en sociologie Dept de sociologie Université Toulouse le Mirail
1992 : Doctorat ès Lettres et Sciences Humaines : sociologie (PARIS X), soutenu avec la « plus haute mention et une aide à la publication du CNRS» (Jury : Henri Mendras (Pst), Martine Ségalen, Marcel Jollivet, Jean-Pierre Pélissier et Pierre Coulomb (dir))
Allocataire DGRST (1986-1989)
1990 : Accident de voiture  un an d’arrêt
1986 : DEA de « Sociologie et Economie de la vie locale » (PARIS X)
Majore de la promotion 1985-1986,
Etudiante salariée à temps plein dans l’éducation spécialisée (IMP, IMPro)
1984 : Maîtrise de « Sociologie de l’industrialisation et du développement» (PARIS X)
1983 : Licence de Sciences de l’Education (PARIS X)
1982 : Licence de Sociologie (GRENOBLE II)

MAJ 17/01/2024

Logo du CNRS
Université Toulouse 2 Jean Jaurès
Logo Université Paul Sabatier Toulouse3
Céreq
Labex SMS Toulouse
Maison des Sciences de l'Homme et de la Société de Toulouse