Coordonnées/Contact Information

Site Maison de la Recherche Université Toulouse 2 Jean Jaurès
Tél./Phone : 05.61.50.36.79
Etage/Floor : 2e Bureau/Office : B219
Courriel/Mél : nlapeyre@univ-tlse2.fr

Habilitation à Diriger les Recherches (HDR)

Thèmes de recherche/Research Topics

  •  Analyse de la place des femmes et des hommes sur le marché du travail, mixité des métiers, carrières, ségrégation sexuée interne – verticale et horizontale
  •  Féminisation des professions supérieures qualifiées et des professions libérales
    « Conciliation » des sphères publiques/ professionnelles et privées/familiales
  •  Les temps sociaux (temps de travail, temps domestique, temps familial, etc.), leurs mutations et recompositions
  •  Analyse sexuée des politiques publiques, des politiques d’égalité professionnelle et des politiques de diversité
  •  Analyse de la place des femmes dans la vie politique et syndicale
  •  Identité professionnelle (jeunes générations, adultes, seniors), analyse des situations de travail, « usure » au travail

Mots-clés/Keywords

Temps sociaux, temps de travail, femmes et travail, analyse des politiques publiques, vie syndicale.

Activités de recherche/Research Activities

  •  2012-2014, Genre, travail et inégalités de carrière. Parcours de femmes ingénieurs dans l’industrie aéronautique, Projet de recherche déposé dans le cadre de l’obtention d’une délégation CNRS, section 40.
  •  2008-2011, Recherche Nationale : « La féminisation de la justice : Mesure et impact d’un phénomène ». Participation à une recherche en cours sous la coordination scientifique du Laboratoire de sociologie juridique (Université Panthéon-Assas, Paris-II). Responsable du groupe de travail sur le thème “Une représentation de la justice en mutation”. Financement : GIP Mission Droit et Justice (Paris).
  •  2007-2009, Recherche Européenne : « L’insertion des femmes dans un métier masculin: les conductrices de bus » (Tisséo). Transfert d’acquis d’expériences et conduites d’innovation. Participation du pôle SAGESSE à une recherche en cours sous la coordination scientifique du Laboratoire PDPS, UTM – Psychologie du Développement et Processus de Socialisation, dir. Brigitte Almudever et de l’Université de San Sebastian (Espagne). Financement : CCRDT Midi-Pyrénées et Région du Pays Basque Espagnol.

Mes recherches, menés depuis une quinzaine d’années, s’inscrivent dans la lignée des travaux initiés par Rosemary Crompton (1999) en Grande-Bretagne et Nicky Le Feuvre (2001, 2003) en France, et portent sur l’analyse sociologique des processus de féminisation des professions supérieures. A travers l’étude approfondie des enjeux théoriques et des effets sociaux de la hausse parfois spectaculaire des taux de féminisation de certains groupes professionnels (cadres, professions libérales, etc.), mes travaux ont pour point commun de développer une analyse résolument dynamique du changement social affectant les rapports des hommes et des femmes dans les sphères de la vie professionnelle et familiale, avec une volonté particulièrement affirmée de saisir toutes les formes de l’évolution des rapports sociaux de sexe dans la société française contemporaine.

En mobilisant cette problématique transversale de recherche, l’enjeu est de « à dépasser la bi-catégorisation masculin/féminin […], à interroger le processus de féminisation des professions […] en tant que possibilité de dépassement et de transformation du genre et d’une nouvelle voie possible d’appréhension des processus de féminisation des professions établies » (Lapeyre, 2006 : 29). Articulant les apports de la sociologie du genre et des rapports sociaux de sexe, de la sociologie du travail et des groupes professionnels, mes travaux sont centrés sur l’analyse du travail des femmes (et des hommes) à la croisée des multiples processus de ségrégation sexuée interne aux groupes professionnels.

Mon parcours de recherche s’est d’abord concrétisé par la soutenance d’une thèse de doctorat de sociologie intitulée : La féminisation des professions libérales : analyse sociologique d’un processus. Le cas des femmes médecins, avocates et architectes (Lapeyre, 2003). Il a ensuite donné lieu à la publication d’un ouvrage sur les professions face aux enjeux de la féminisation (Lapeyre, 2006) et de nombreux articles scientifiques et chapitres d’ouvrages (Lapeyre, 2003, 2004, 2006, 2008, 2011, 2013).

L’élargissement des questionnements de recherche s’est ensuite porté sur les expériences sociales des jeunes générations de professionnel-le-s (médecins généralistes et spécialistes, essentiellement) (Lapeyre, Robelet, 2007, 2010) et des moins jeunes (les senior-e-s à l’hôpital et dans le secteur aéronautique) (Lapeyre, Thébault, 2008). Et ce, tout en restant très attentive aux recompositions de la division sexuelle du travail entre les hommes et les femmes (avec un focus sur l’expérience des conductrices de bus en collaboration avec des collègues psychologues du travail), dont le travail domestique et son intensification parfois extrême (étudié dans un contexte de fort engagement écologique, par exemple) (Lalanne, Lapeyre, 2009). Toutes ces réflexions sont résolument inscrites dans une logique d’appréhension globale des changements affectant les classes moyennes supérieures, comme par exemple les effets de l’arrivée des femmes sur les modifications des revendications, notamment celles relatives à une aspiration à une meilleure qualité globale de vie (Le Feuvre, Lapeyre, 2011). Suite à l’obtention d’une délégation CNRS (année 2012-2013), une nouvelle enquête d’envergure a pu être lancée, à la fois sur un nouvel objet de recherche : l’égalité professionnelle et sur un nouveau terrain de recherche : l’industrie aéronautique. Dans le cadre de la préparation d’une HDR (en cours), les questionnements sont centrés sur la mise en œuvre de l’égalité professionnelle et de la diversité, ainsi que ses effets potentiels sur les carrières des femmes (et des hommes) cadres commerciaux et techniques au sein de cette industrie de pointe.

Publications

Ouvrages/Books

LAPEYRE N., 2006, «Les professions face aux enjeux de la féminisation», Toulouse, Editions Octarès, Collection Travail et Activités humaines.

Chapitres d’ouvrages/Books sections

LAPEYRE N., 2011, « Les discours sur la féminisation de la justice : la dévalorisation en questions », In Mustapha Mekki, La féminisation des métiers de la justice, pp.79-92, Paris, Economica, Collection Etudes Juridiques.

LE FEUVRE N., LAPEYRE N., 2011, « Féminisation et aspiration à une meilleure « qualité de vie » : dynamique majeure des classes moyennes supérieures ». In Paul Bouffartigue, Charles Gadéa et Sophie Pochic, Cadres, Classes moyennes : vers l’éclatement, pp.224-235, Paris, Armand Colin, Collection Recherche.

CROITY-BELZ, S., ALMUDEVER, B., CAYADI, V., LAPEYRE N., 2010, « L’insertion des femmes dans des métiers dits masculins : trajectoires atypiques et transfert d’acquis d’expériences ». In Véronique Rouyer, Sandrine Croity-Belz et Yves Prêteur, Genre et socialisation de l’enfance à l’âge adulte, pp.163-176,Toulouse, Erès.

LAPEYRE N., ROBELET M., 2010, « Féminisation des groupes professionnels : en médecine générale comme ailleurs ? » In Géraldine Bloy et Françoid-Xavier Schweyer (Eds.), Singuliers généralistes. Sociologie de la médecine générale, pp.365-378. Rennes, Presses de l’EHESP.

LAPEYRE N., LE FEUVRE N., 2009, «Féminisation des groupes professionnels : Acquis récents et nouveaux défis». In D. Demazière & C. Gadéa (Eds.), Sociologie des groupes professionnels. Acquis récents et nouveaux défis. Paris: La découverte, collection Recherches.

LAPEYRE N., 2009, «Absentéisme des personnels hospitaliers. Perspective et analyse sociologique». In D. Busca et S. Toutain, Analyse factorielle simple en Sociologie. Méthodes d’interprétation et Etudes de cas. Louvain, De Boeck Université; pp.45-57.

LAPEYRE N., THEBAULT C., 2008, «Quand vient le temps de l’usure. L’expérience des senior-e-s exerçant à l’hôpital et dans le secteur de l’aéronautique». In G. de Terssac, C. Saint-Martin & C. Thébault (Eds.), La précarité : une relation entre travail, organisation et santé, pp.61-72. Toulouse, Octarès.

LAPEYRE N., 2008, «Les temporalités sociales des femmes et des hommes architectes en France». In Y. Guichard-Claudic, D. Kergoat & A. Vilbrod (Eds.), L’inversion du genre. Quand les métiers masculins se conjuguent au féminin… et réciproquement, pp.193-206. Rennes: Presses Universitaires de Rennes.

LAPEYRE N., 2008, «De l’inflexion des normes temporelles à la redéfinition de ‘l’éthos professionnel’». In B. Le Bihan & C. Martin (Eds.), Concilier vie familiale et vie professionnelle en Europe ?, pp.215-229. Rennes: Editions de l’ENSP, Collection Lien social et Politiques.

LAPEYRE N., LE FEUVRE N., 2007, «La féminisation de la profession médicale : une condition suffisante de transformation du ‘pouvoir médical’ ?» In S. Stoffel (Ed.), Femmes et Pouvoirs, pp.187-208. Bruxelles: Collection Pensées féministes, Université des femmes.

LAPEYRE N., 2006, « Comprendre les temporalités de la féminisation des groupes professionnels. Méthodes et schémas d’analyse », in De Terssac G., Thoemmes J., Méthodologies d’analyses du temps de travail, Toulouse, Octarès, Collection MSH-T : pp.133-148.

LAPEYRE N., 2004, « Les femmes dans les professions libérales : modes d’engagement au travail et stratégies de gestion des temporalités sociales. Une analyse en termes de ‘configurations de genre’ », in Boutillier S., Lestrade B. (coord.), Le travail des femmes. Axes d’émancipation, Paris, L’Harmattan, Série Economie et Innovation, Collection l’esprit économique : 203-217.

Direction d’ouvrages/Edited books

LAPEYRE N., (coord.), 2006, «Les études genre à l’UTM. Approches pluridisciplinaires», Actes de la journée d’étude du 9 décembre 2005, Toulouse, Université de Toulouse – Le Mirail.

Articles (Revue à Comité de lecture)/Journal Article

LAPEYRE N., 2014, «Un enseignement unique en son genre». Travail, genre et sociétés. Enseigner le genre, n°31, avril, pp.51-68.

LAPEYRE N., 2013, « Les résonances du modèle égalitaire Suédois en France », Nordiques, n°25, pp.55-68.

LE FEUVRE N. LAPEYRE N., 2013, « L’analyse de l’articulation des temps de vie au sein de la profession médicale en France : Révélateur ou miroir grossissant des spécificités sexuées ? », Revue Internationale Enfance, Familles, Générations, n°18, 72-93.

LALANNE M., LAPEYRE N.,2009, «L’engagement écologique au quotidien a-t-il un genre?», Recherches féministes, 22(2), pp.47-68.

LAPEYRE N., ROBELET M., 2007, «Les mutations des modes d’organisation du travail au regard de la féminisation. L’expérience des jeunes médecins généralistes». Sociologies pratiques, 14, pp.19-30.

LAPEYRE N., ROBELET M., 2007, « Du temps professionnel total à la régulation des temps sociaux : les jeunes générations de médecins devant l’émergence d’un nouvel éthos temporel ». Loisir & Société / Society & Leisure, 29(1), pp.57-78.

LAPEYRE N., 2005, « Féminisation = dévalorisation ?», Chantiers politiques, n°3, Numéro spécial Masculin, Féminin : terrain miné, pp.93-104.

LAPEYRE N., LE FEUVRE N., 2005, « Les scripts sexués des carrières dans les professions juridiques en France », Work, Knowledge and Society, n°3, Numéro spécial : Le genre des professions, pp.101-126.

LAPEYRE N., LE FEUVRE N., 2005, « Féminisation du corps médical et dynamiques professionnelles dans le champ de la santé », Revue Française des Affaires Sociales, Numéro thématique sur les dynamiques professionnelles dans le champ de la santé : pp.59-82.

LAPEYRE N., LE FEUVRE N., 2004, « Concilier l’inconciliable ? Le rapport des femmes à la notion de ‘conciliation travail-famille’ dans les professions supérieures en France », Nouvelles Questions Féministes, vol.23, n°3, Famille – Travail : Une perspective radicale » : 42-58.

LAPEYRE N., 2003, « Professional and domestic work arrangements of women general practitioners in France », International Journal of Sociology and Social Policy, Issue edited by Blättel-Mink B. and Kuhlmann E., ‘Health Professions, Gender and Society. Shifting Relations in Times of Institutional and Social Change’, vol.23, n°4/5, 97-122.

LAPEYRE N., 2004, « Les femmes architectes : entre créativité et gestion de la quotidienneté », EMPAN, n°53, Numéro spécial Trajets de femmes au risque du social : 48-55.

LAPEYRE N., LE FEUVRE N., RIEU A., 2004, « L’équipe de recherche féministe Simone – SAGESSE : la problématique des rapports sociaux de sexe à l’épreuve du terrain », EMPAN, n°53, Numéro spécial « Trajets de femmes au risque du social » : 106-114.

LAPEYRE N., LE QUENTREC Y., RIEU A., 2002, « Femmes dans la prise de décision politique et syndicale : pour quels changements ? », Utinam, n°5 : Le genre : de la catégorisation du sexe, Coordonné par Nicky Le Feuvre, 59-85.

Rapports de recherche/Research Report

LAPEYRE N., THEBAULT C., 2007, Recherche Nationale. «Etude action sur la santé au travail. Les facteurs d’usure au travail chez les seniors et leurs effets selon le sexe. Un exemple dans le secteur hospitalier et l’industrie aéronautique». Rapport de recherche pour le programme EQUAL Objectif seniors en Midi-Pyrénées, Toulouse, SAGESSE et CERTOP CNRS.

LAPEYRE N., ROBELET M., ZOLESIO E., 2006, Recherche Nationale. «Les pratiques des jeunes générations de médecins. Genre, carrière et gestion des temps sociaux». Rapport de recherche Conseil National de l’Ordre des Médecins, GRAPHOS (Groupe de recherche et d’analyse pluridisciplinaire de l’hôpital et des organisations sanitaires), Université Lyon III et SAGESSE (Savoirs, Genre et Rapports Sociaux de Sexe), Université Toulouse II, janvier, 60 p. Pour accéder à la synthèse du rapport.

LAPEYRE N., MARTIN J., 2004-2005, Recherche-action « Egalité femmes-hommes à l’Université de Toulouse II », mise en œuvre de la Convention 2000 en réponse à l’appel à projet de la DES (Ministère Education Nationale) avec un financement du Fonds Social Européen (FSE).

LE FEUVRE N., LAPEYRE N., CACOUAULT M., PICOT G., 2003, «La féminisation des professions libérales : L’exemple des professions médicales et juridiques», Rapport final, Ministère de l’emploi et de la solidarité, Service des droits des femmes et de l’égalité, Etude n°75, Programme d’études 2001, 276 p.

CACOUAULT M. (dir.), LE FEUVRE N., (dir.), LAPEYRE N., PICOT G., 2002, «La féminisation des professions libérales : l’exemple des avocates et des médecins», Rapport Statistique Intermédiaire, Ministère de l’Emploi et de la Solidarité, Service des droits des femmes et de l’égalité, Etude n°75, Programme d’études 2001, mai, 109 p.

LAPEYRE N., LE QUENTREC Y., RIEU A. (dir.), RAEVAARA E., JUNTTI E., 2000, «Prise de décision des femmes et des hommes dans les organisations syndicales et les collectivités territoriales (municipalités) en France et en Finlande», Rapport final de recherche pour la Commission Européenne (Egalité des chances – n° SOC 98101480 – V/020/98), DG12, février, 180 p.

LAPEYRE N., 2000, «Local collaborator for the research project : Career Prospects of Women in the European Union» (SOE2-CT98-2050), Final report, Institut für Politikwissenschaft, Westfälische Wilhelms, Universität Münster, Allemagne (Dir. Prof. Dr. A. Zimmer and B. Laubenthal M.A.), 113 p.

LAPEYRE N., LE QUENTREC Y., RIEU A. (dir.), RAEVAARA E., JUNTTI E., 1999, «Prise de décision des femmes et des hommes dans les organisations syndicales et les collectivités territoriales (municipalités) en France et en Finlande», Rapport intermédiaire pour la Commission Européenne, Egalité des chances – n° SOC 98101480 – V/020/98, DG12, février, 110 p.

LAPEYRE N., 1999, «Perspectives de carrière des femmes dans les facultés de médecine en France : analyse statistique et contextuelle», Rapport pour le projet de recherche comparatif européen : Career Prospects of Women in the EU (Dir. Prof. Dr. A. Zimmer), Institut für Politikwissenschaft, Universität Münster, Allemagne, octobre, 79 p.

Autres Publications/Other publications

LAPEYRE N., 2010, Artemisia : Guide des bonnes pratiques d’égalité professionnelle femmes/hommes en Midi-Pyrénées, Toulouse, novembre, tirage de 1000 exemplaires en diffusion gratuite.

LAPEYRE N., 2009, Compte-rendu de lecture de l’ouvrage sous la direction de Laurence Tain, Le métier d’orthophoniste : langage, genre et profession. Editions de l’Ecole Nationale de la Santé Publique, coll.  » Métiers Santé Social « , Rennes, 2007, 304 p. Travail, Genre et Sociétés.

LAPEYRE N., AGOSTINI C., 2008, «En quoi la problématique « Confiance en soi pour les femmes » est-elle liée aux différentes inégalités hommes/femmes?» In P. Roubelat-Boutin (Ed.), Vivre la confiance en soi au féminin, pp.11-15. Paris: Dunod.

LAPEYRE N., 2005, Compte-rendu de lecture de l’ouvrage de Delphine Schatz,  » Cadres : Interdites de congé parental ? , 2004, Paris, L’Harmattan. Bulletin de l’ANEF, été, pp.57-60.

Communications

Colloques Nationaux et Internationaux avec Actes/National and International Symposium Proceedings

LAPEYRE N., 2009. «Accès aux responsabilités et temps de vie, articulation des temporalités professionnelles et familiales : Quelles incidences ?» Actes de l’Université d’hiver, Université Paul Valéry – Montpellier 3, Colloque Formation, Orientation, Emploi, Vers l’égalité entre les femmes et les hommes en Languedoc-Roussillon, 20 décembre 2007.

LAPEYRE N., 2008, «Jeunes générations de médecins face au choix de la médecine de proximité : quels territoires, quels enjeux ?» Marseille: Actes du colloque sur la Médecine de proximité : Crise des ressources humaines, Regards croisés Nord-Sud, Union Régionale des Médecins Libéraux & Santé Sud (ONG), le 16 novembre 2007.

LAPEYRE N., 2006, « Articulation temps professionnel / temps domestique : quelles incidences ? », Actes des journées TOGE 2004, Travail Organisation et Genre, CNRS, Mission pour la place des femmes au CNRS.

LAPEYRE N., (coord.), 2006, «Introduction», Les études genre à l’UTM. Approches pluridisciplinaires, Actes de la journée d’étude du 9 décembre 2005, Toulouse, Université de Toulouse – Le Mirail, 5-8.

LAPEYRE N., 2005, « Féminisation des professions et régulation temporelle », Actes des Xe Journées de Sociologie du Travail, Relations au travail, Relations de travail, 24-25 novembre, Rouen, 213-228.

LAPEYRE N., 2005, « Construire la mixité des métiers, une nécessité », Actes du colloque Construire le féminin dans l’artisanat, organisé par la CNAMS Midi-Pyrénées (Confédération Nationale de l’Artisanat des Métiers et des Services), Toulouse, septembre, 16-19.

LAPEYRE N., 2004, « Pourquoi les femmes sont-elles absentes de certains secteurs d’emploi ? », Actes du colloque Les premières rencontres de l’entreprise en mouvement, Bordeaux, mars, 45-49.

Responsabilités scientifiques/Scientific Responsability

Responsable de l’équipe de recherche SAGESSE (Savoirs, Genre et Rapports Sociaux de Sexe) du CERTOP (Centre d’Etude et de Recherche Travail, Organisation, Pouvoir – CNRS UMR 5044), Axe TGQ (Travail, Genre et Qualifications)

  •  Animation scientifique de l’équipe de recherche SAGESSE du CERTOP depuis 2008, et participation active aux activités de l’équipe ex- Simone-SAGESSE (Equipe d’accueil doctoral) depuis 1999. Responsabilité et organisation des séminaires annuels depuis 2008 (6 par an).
  •  Membre élue du Conseil de laboratoire du CERTOP–CNRS
  •  Membre élue depuis 2011, participation aux activités du Conseil scientifique et du Conseil de Laboratoire, en tant que représentante de SAGESSE (depuis 2008).
  •  Membre élue du CSQ, Collège Scientifique Qualifié, 19e section UTM, Collège B
  •  Membre élue en 2009 et 2011. Participation aux campagnes de recrutement des ATER, ainsi que des PASST et des MCF (sélection des dossiers et audition des candidats en 2011, 2012, 2014).
  •  Membre du Conseil Scientifique du GDR MAGE (Marché du travail et genre, GDRI : Groupement de recherche International du CNRS) (Depuis janvier 2011).
  •  Membre du Comité Directeur du GIS Institut du genre du CNRS (depuis septembre 2012). Représentante du Président de l’université Toulouse II.

Expertise d’articles scientifiques

  •  2014 : REMEST, Revue Multidisciplinaire sur l’emploi, le syndicalisme et le travail
  •  2013 : SociologieS
  •  2013 : Recherches sociologiques et anthropologiques
  •  2011 & 2013 : Travail et emploi
  •  2009 : Formation-emploi : revue française de sciences sociales

Réseaux et associations scientifiques/Networks and scientific associations

  •  Créé en 1995, le «GDR MAGE» a été le premier groupement de recherche centré sur la question du genre (sous la direction de Margaret Maruani). L’objectif du Mage est de faire sortir la question du genre du cercle des initiés, de l’intégrer dans un débat plus vaste avec ceux et celles qui estiment qu’une lecture sexuée du monde du travail a des vertus heuristiques.
  •  Fondé en 2012 à l’initiative de l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS, l’Institut du Genre le «GIS» est un Groupement d’Intérêt Scientifique qui réunit 31 partenaires institutionnels. S’appuyant sur des UMR et des équipes explicitement engagées dans la recherche sur le genre, il constitue un lieu de coordination, de référence et d’accueil scientifique des recherches françaises sur le genre et les sexualités.

Responsabilités administratives/Administrativ Responsability

 Responsable du Master Professionnel GEPS (Genre, Egalité et Politiques Sociales, M1 et M2).

Responsabilité du Master professionnel « Genre et Politiques Sociales » (GPS) depuis la rentrée 2008-2009. Création d’une nouvelle année de M1 et reconfiguration complète du programme pédagogique du M2 (rentrée 2011-2012). Le MASTER GEPS propose une analyse critique des politiques sociales en fonction de l’inscription différenciée des hommes et des femmes dans l’espace social. Les différentes politiques publiques abordées s’articulent autour du paysage institutionnel de l’action sociale en France et en Europe et s’intéressent particulièrement aux thématiques de la santé, des familles et des sexualités ; de l’insertion, du travail et de l’emploi ; ainsi que du logement, des territoires et des espaces.

Le Master GEPS fait partie intégrante du Master Européen EGALES (Master Etudes de Genre pour des Actions liées à l’Egalité dans les Sociétés)

Activités pédagogiques/Teaching activities

  • M2 GEPS :Le genre des politiques sociales
    Emploi, formation, insertion
    Théories du genre 3 : Egalité, mixité, parité
    Méthodologie appliquée à la situation de stage
  • M1 GEPS :Théories du genre 1 : Egalité, mixité, parité
    Genre et méthodologie
    Le genre du travail
    Théories du genre 2 : Egalité, mixité, parité
  • M1 et M2 : Encadrement de mémoires et de rapports de stage de M2, sur les thématiques des enseignements de GEPS/EGALES (environ 10 par an)
  • L3 SOCIOLOGIE :Co-responsable enseignement de spécialité: Sociologie des rapports sociaux de sexe
    Responsable : Les femmes et l’égalité des sexes en Europe 2

Formations et titres Universitaires/Training and academic qualifications

  •  MCF
  • 2003 : Thèse de Doctorat de Sociologie, «La féminisation des professions libérales : analyse sociologique d’un processus. Le cas des femmes médecins, avocates et architectes». Sous la direction de Nicky Le Feuvre et de Gilbert De Terssac

mise à jour septembre 2016/september 2016