Vendredi 27 septembre 2019 à 11h, le passage situé entre le Quai des savoirs et l’Université Fédérale de Toulouse est baptisé Allée Matilda, pour la juste place des femmes dans la recherche.
Avec la participation de Marianne Blanchard, sociologue (Université Toulouse – Jean Jaurès, Certop).

Marianne Blanchard, est maîtresse de conférences en sociologie à l’ESPE Toulouse (UT2J) et membre du Certop. Ses travaux ont trait à l’étude de la construction des parcours scolaires (inégalités sociales, inégalités de sexe), la sociologie de la formation des élites, la sociologie des politiques éducatives, aux rapports sphère économique/sphère académique.
Elle est notamment l’auteure (avec Sophie Orange, Arnaud Pierrel) de l’ouvrage « Filles + Sciences = une équation insoluble ?». Enquête sur les classes préparatoires scientifiques ».

Allée Matilda, ce nom a été choisi en référence à « l’effet Matilda » qui désigne le déni ou la minimisation de la contribution des femmes scientifiques à la recherche, dont le travail est souvent attribué à leurs collègues masculins.
Cette proposition de baptême de l’allée, à l’occasion de la Nuit Européenne des chercheur.e.s, est à l’initiative du Quai des savoirs qui œuvre de manière constante à la reconnaissance de la place des femmes dans la science, en partenariat avec le CNRS, le Club de la presse Occitanie et les associations Femmes & sciences et Maths en scène.

Pour aller plus loin
Écouter le podcast du Quai des savoirs « Sciences au féminin »

Avec Emmanuelle Rial-Sebbag, juriste au laboratoire Épidémiologie et analyses en santé publique : risques, maladies chroniques et handicaps et titulaire de la chaire Unesco « Ethique, sciences et société », et Marianne Blanchard, sociologue au Centre d’études et de recherche travail organisation et pouvoir (CERTOP), toutes les deux ambassadrices du projet La Science taille XX elles.

source : https://www.cnrs.fr/occitanie-ouest

Imprimer