Soutenance de l’Habilitation à Diriger des Recherches (HDR) en Sociologie de Michel Catlla
Université Toulouse Jean Jaurès, lundi 12 juillet 2021 à 9:00

Déroulement en distanciel



Composition du jury :
Valérie BOUSSARD, PU Université Paris Nanterre, IDHES (rapporteur)
Didier DEMAZIERE, DR CNRS, CSO (rapporteur)
Arnaud MIAS, PU Université Paris Dauphine, IRISSO
Emmanuel NEGRIER, DR CNRS, CEPEL
Marion PAOLETTI, MCF HDR, Université Bordeaux, IRM-CAHD (rapporteur)
Vincent SIMOULIN, PU Université Toulouse Jean Jaurès, CERTOP (garant)

Résumé :
Le dossier d’habilitation présenté par Michel Catlla est composé de deux volumes. Le premier retrace son parcours de recherche qui se profile dans une perspective de sociologie du travail, enrichie d’apports ancrés dans la sociologie politique et la sociologie des professions. Le cheminement scientifique comporte trois séquences. La première est celle de l’analyse de l’action publique régionale et des formes de régulation territoriale. La deuxième est centrée sur le dialogue social étudié sur différents enjeux : le temps de travail, l’emploi et les délocalisations industrielles, la santé au travail. Dans la troisième séquence, les élus et le travail politique occupent une place centrale dans le programme de recherche. Ce volume revient également sur les engagements dans l’enseignement en sociologie et dans de multiples responsabilités collectives (institutionnelles, pédagogiques, scientifiques) qui reflètent toute la palette des dimensions du métier d’enseignant-chercheur. Des perspectives de recherche et une sélection de publications complètent ce volume.
Le second tome titré « Les professionnalisations en politique » (235 p.) correspond à un mémoire de recherche original. Le travail politique est observé au prisme de différentes définitions du processus de professionnalisation. Trois conceptions de la professionnalisation permettent de structurer le mémoire : la professionnalisation comme accès à des positions spécifiques et rémunérées dans la division du travail ; la professionnalisation comme déroulement de carrière et enracinement dans un monde professionnel ; la professionnalisation comme apprentissage et appropriation de compétences spécialisées et mobilisation de celles-ci dans le travail. Ce mémoire donne la priorité aux enquêtes et aux résultats empiriques. L’argumentation repose sur des études de cas portant sur des élus occupant des positions différentes (équipes municipales, élus régionaux, députés et sénateurs, Présidents de la République sortants), engagés dans des composantes variées du travail politique (campagnes électorales, production législative, décisions de l’exécutif), confrontés à des situations et événements hétérogènes (défaite électorale, accès à une fonction exécutive, formation à la politique). Le mémoire rend compte de la pluralité des professionnalisations résultant des modes de structuration du marché du travail politique et s’ordonnant selon les positions occupées et renforcées par les élus, et de leurs circulations au fil des carrières afin d’améliorer ou de préserver leur position. Ce mémoire constitue une contribution à l’analyse sociologique du travail sur trois dimensions essentielles : les marchés du travail, les parcours professionnels et les compétences.

La soutenance se déroulera à distance. Pour suivre les discussions, ci-dessous le lien : https://prismes.univ-toulouse.fr/player.php?code=8i3Kc16E&width=100%&height=100%

Imprimer