« L’analyse de la mise en œuvre locale du Mécanisme de Développement Propre : Le cas de la gestion des déchets solides urbains à Rio de Janeiro. » PACHECO-CRUZ Natália

Thèse de doctorat en sociologie – soutenue en juillet 2019, à l’Université Toulouse Jean Jaurès sous la direction de Marie-Christine Zélem et Carlos Saldanha

Jury :
Camille Goirand, Professeure des Universités, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle (Rapporteure du jury)
Sébastien Velut, Professeur des Universités, Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle (Rapporteur du jury)
Geoffrey Carrère, Maître de conférences, Université Toulouse – Jean Jaurès
Béatrice Quenault, Maîtresse de conférences, Université Rennes 2
Carlos José Saldanha Machado, Professeur des Universités, Ministère de la Santé, Brésil (Co-directeur de thèse)
Marie-Christine Zélem, Professeure des Universités, Université Toulouse – Jean Jaurès (Directrice de thèse)

Résumé :

La thèse porte sur l’étude de la mise en oeuvre de projets du Mécanisme de Développement Propre (MDP) dans les décharges à Rio de Janeiro, au Brésil. Le MDP est un instrument de la politique environnementale onusienne inscrit dans le cadre du Protocole de Kyoto. Ce mécanisme permet la participation des pays en voie de développement au marché du carbone mondial à travers l’installation de technologies de réduction des émissions Gaz à Effet de Serre (GES) dans différents secteurs d’activités sur leurs territoires. Selon l’article 12 du Traité de Kyoto, le MDP vise la promotion du développement durable dans ces pays. Cette étude discute la mise en oeuvre de ce mécanisme dans les décharges de la métropole de Rio ayant employé la captation du biogaz comme une technologie de réduction de gaz méthane (CH4) provenant de la décomposition des déchets. En s’inscrivant dans une perspective critique, notre analyse se focalise sur le dévoilement des rapports de pouvoirs derrière le processus socio-politique d’appropriation locale de cet instrument global de réduction des émissions. Les éléments constitutifs de la notion de « développement durable » présents dans les documents attachés à la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique ont servi de point de départ à notre analyse. De cette manière, nous avons utilisé les notions d’« écologisation des pratiques », de « marché » et de « justice environnementale » comme paramètres pour examiner la dynamique du MDP dans les décharges. Notre thèse défend l’idée selon laquelle l’organisation du domaine de traitement des déchets à Rio est un reflet du programme néo-développementaliste brésilien. La gouvernance locale du secteur est notamment tournée vers la satisfaction des intérêts économiques des acteurs les plus puissants du secteur. Dans ce contexte, nous montrons que le caractère néolibéral du MDP combiné à cette gouvernance locale se traduit par une mise en œuvre controversée des objectifs socio-environnementaux du MDP.

Mots-clés : Protocole de Kyoto- Mécanisme de Développement Propre – Gestion des déchets – Développement durable

Abstract:

This current thesis is built on an implementation study of Clean Development Mechanism projects in landfills in Rio de Janeiro, Brazil. This mechanism allows developing countries to participate in the carbon market through the adoption of technologies that promote GHG emission reductions in their territories. According to article 12 of the Kyoto Protocol, the CDM adresses the promotion of sustainable development in these countries as a result of the use of more efficient environmental technologies. Thereby, this study aims to discuss the implementation of the mechanism in landfills, which have been reducing landfill gas emissions produced by the breakdown of biodegradable waste. Based on a critical sociology approach, this analysis focuses on revealing the power relationships hidden behind this socio-political process of adopting a global instrument of GHG emission reduction in the waste treatment sector in the Rio de Janeiro metropolitan area. We have used the elements that compose the notion of “sustainaible development ‘found in the documents related to the United Nations Framework Convention on Climate Change as a starting point for our implementation study. In this degree we have operated concepts such as “ecological practices”; “market” and “environnemental justice” in order to analyse in detail the dynamics created by the CDM implementation in landfills. This analysis points out the influence of the local waste treatment governance in the functioning of this instrument locally. This governance is a reflection of the Brazillian New Developmentalism program. The waste treatment sector in Rio is organized according to the interests of the most powerful actors of the domain. Hence, we have concluded that CDM’s neoliberal traits combined with the local New Developmentalism produce a controversial
implementation of the mechanism concerning CDM social-environmental goals.

Keywords: Kyoto Protocol – Clean Development Mechanism – Waste Treatment – Sustainable development

 mise à jour juin 2019/updated june 2019

Imprimer