Coordonnées/Contact Information

Site Université Toulouse Jean Jaurès
Téléphone/Phone 05 61 50 24 26
Etage/Floor 3e Bureau/Office C 357
Courriel/Email mulot@univ-tlse2.fr

Laboratoire CERTOP, Axe de recherche SANTAL
Section CNU 19 Professeure, Sociologie, Université Toulouse 2

Années 2018 et 2019, en délégation de recherche CNRS auprès du Laboratoire caribbéen de Sciences sociales, LC2S (UMR 8053)

PRESENTATION de l’Auteure

Stéphanie Mulot est professeure des universités en sociologie et docteure en anthropologie sociale et ethnologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales. Elle mène des recherches sur les rapports de pouvoir et leurs effets dans les relations sociales, en contexte post-colonial, sur les Antilles et la Caraïbe, dans une démarche impliquée et militante, croisant recherche-fondamentale et recherche-action. Elle est devenue, en 2012, la première femme afro-descendante professeure des universités en sociologie en France.

Stéphanie Mulot is a full professor in sociology and a doctor in social anthropology and ethnology at the École des Hautes Etudes en Sciences Sociales. She conducts researches on power relations and their effects in social relations, in a post-colonial context, in the West Indies and the Caribbean, in an involved and militant approach, combining research-fundamental and research-action. She became, in 2012, the first afro-descent female full professor in sociology in a French University.

Thèmes de recherche/Research Topics

Post-colonialisme et mémoire de l’esclavage : Matrice coloniale des rapports sociaux de sexe, de classe, de race. Représentation et traces de l’esclavage dans l’espace public. Lieux de mémoire et enjeux de patrimonialisation.

Anthropologie et sociologie du genre : genre, relations familiales, violences, patriarcat, matrifocalité, féminisme noir, intersectionnalité.

Anthropologie et sociologie de la santé, de la maladie et du corps : maladies chroniques, relations de soins, discriminations, circulations thérapeutiques, citoyenneté thérapeutique, genre et santé, corps, alimentation, santé et environnement post-colonial.

Terrains français, antillais, caribéens et de l’Outre-Mer

Post-colonialism and memory of slavery: Colonial matrix and intersectionality. Class, race and gender dominations. Slavery representations in public space. Memory sites and patrimonialisation perspectives.

Anthropology and sociology of gender : gender, kinship, violences, patriarchy, male domination, matrifocality, black feminism, intersectionality.

Anthropology and sociology of health : chronic illness, care relationship, discriminations, inequalities, therapeutic migrations and citizenship, Gender and health, Body, Food.

Fiels in France, French West Indies, Caribbean, and Over-sea territories.

Mots-clés/Keywords
post-colonialisme, genre, santé, mémoire, esclavage, Antilles, Caraïbes, Outre-Mer
post-colonialism, gender, health, memory, slavery, West Indies, Caribbean, Overseas,

Activités de recherche/Research Activities

  • 2017-2020 : Les institutions et leurs agents devant (les particularités de) la séparation parentale et la « diglossie normative » aux Antilles. Responsable du programme avec Justin Daniel au LC2S (UMR 8053). Financement CNAF (suite à l’appel d’offres 2017) : Mars 2018 / Février 2020. 60000 euros. Equipe de 4 chercheurs, 6 contractuels. Terrain prévu auprès des agents de Guadeloupe et Martinique.
  • 2017-2019 : Genre et violence en Guadeloupe. Enquête sur les violences faites aux femmes et aux enfants aux Antilles. Partenaire de l’enquête VIRAGE de l’INED. Délégation au CNRS Laboratoire caribéen de sciences sociale (UMR 8053). Terrain auprès des victimes, des acteurs institutionnels et associatifs
  •  2013-2016 : Constructions et enjeux mémoriels autour de l’esclavage et de la traite. Comparaison France/Brésil/Antilles. Sous la coordination de Richard Marin, FRAMESPA. Financement du CAPES COFECUB. Organisation d’un séminaire semestriel à Toulouse, dans le cadre du LabEx SMS, opération Humanités, programme « Mémoires dominées et créations critiques dans les sociétés post-traumatiques »
  •  2013 : Dialogue entre une chorégraphe et une sociologue : le genre dans « FOUGUE ». Travail de coopération avec Elisa Martin Pradal, compagnie La Baraque, pour le festival La Novela, Toulouse.
  •  2009-2011 : Approche comparative des dynamiques des rapports de genre dans des contextes de ruralités africaine et sud-américaine : organisation collective, gestion des ressources naturelles et évolution des systèmes productifs en agriculture. Co-responsable scientifique avec Hélène Guétat. Collaboration laboratoires Dynamiques rurales et LISST. Financement Université Toulouse Le Mirail, MSHST, Ecole doctorale TESC, LISST. Organisation de 12 journées d’étude mensuelles LISST
  •  2009-2010 : Processus de décision en matière de procréation chez les femmes vivant avec le VIH/sida dans les DFA. Responsable scientifique, avec Dolores Pourette et Estelle Carde. Financement de la Fondation de France et de l’ANRS
  •  2008-2009 : Connaissances et attitudes autour des maladies cardio-vasculaires en Guadeloupe (enquête CONSANT). Recherche dirigée par Thierry Lang, avec Michelle Kelly-Irving et André Atallah. Collaboration INSERM U558, Association HTA Gwad. Financements IRESP/ INSERM.
  •  2008-2010 : Genre et violence : enquête sur les violences conjugales et interpersonnelles à la Martinique. Conseillère scientifique. Enquête dirigée par Nadine Lefaucheur et Elisabeth Browne. CRPLC (CNRS, Université Antilles-Guyane). Financement ANR et Service du droit des femmes et de l’égalité entre les hommes et les femmes du Ministère des solidarités et de la cohésion sociale.
  •  2003-2008 : Les relations de soins autour du VIH/sida entre patients et soignants du milieu hospitalier aux Antilles Françaises (Guadeloupe Martinique) Bourse post-doctorale dirigée par France Lert et Jean-Luc Bonniol. Collaboration INSERM (U687), CNRS, Université Paul Cézanne (CRECSS). Menée au centre de recherche Culture Santé, Société, Aix-en-Provence. Financement de l’ANRS, la Fondation de France et Sidaction.
  •  2002-2005 : La situation sociale et les conditions de vie des personnes vivant avec le VIH/Sida aux Antilles-Guyane : VESPA-DFA. Membre de l’équipe dite VESPA-DFA (VIH : études sur les personnes atteintes dans les départements français d’Amérique) de l’INSERM (France Lert, U687). Collaboration Observatoire Régional de la Santé PACA. Financement principal ANRS, Sidaction.
  •  2002-2003 : De la santé publique à la promotion de la santé. Chargée de mission au Comité guadeloupéen d’éducation pour la santé, et à l’Observatoire des inadaptations, du handicap. Evaluation des programmes régionaux de santé. Analyse des données sociologiques sur les personnes âgées. Etude sur la prise en charge de la toxicomanie.
  •  2000-2002 : Les violences envers les femmes dans les départements français d’Amérique. Enquête ENVEF-DFA, étude pilote, réalisée au Centre de recherche sur les pouvoirs locaux dans la Caraïbe (CRPLC – Université des Antilles et de la Guyane). Financement ANRS, OFDT, CNRS, MIRE.
  •  1992-2000 : Relations familiales et rapports de sexes en Guadeloupe. Recherche doctorale à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, sous la direction de Maurice Godelier. Terrain en Guadeloupe.
  •  1999 : Sida et Drépanocytose dans la Caraïbe : stigmatisation et itinéraires thérapeutiques. Recherche dirigée par Catherine Benoît (Centre d’études africaines EHESS) et financée par l’ANRS. Vacataire au Centre d’études africaines (E.H.E.S.S – CNRS).
  •  1996-1998 : Les stratégies identitaires, les politiques culturelles et les enjeux mémoriels aux Antilles, à partir de l’exemple du carnaval. Allocation de formation et de recherche du Ministère de la Culture, Mission du patrimoine ethnologique. Vacations de la Réunion des Musées Nationaux au Musée national des Arts et Traditions populaires (MNATP, Centre d’ethnologie française). Constitution d’un fonds de costumes, décors, enregistrements sonores et photographies pour le MNATP, actuellement transféré au MuCEM.
    Photographies consultables sur la base Phocem

PUBLICATIONS

Direction de numéros de revues scientifiques/Edited books or reviews

Sakoyan J., Musso S., Mulot S., 2012, (dir), Anthropologie et Santé, n°5 En quête de soins : soignants et malades dans la globalisation

Musso S., Sakoyan J., Mulot S., 2011, (dir), Anthropologie et Santé, n°3 Médecines, mobilités et globalisation

Articles (revues à comité de lecture)/Journal article

Mulot S., 2018, « Santé, culture et soins dans le contexte du VIH en Guadeloupe. Une lecture intersectionnelle des catégorisations et des prises en charge », Archipélies [En ligne], 6 | URL : https://www.archipelies.org/256

Mulot S., 2018, Le Mémorial Acte de Guadeloupe : où la mémoire occulte l’histoire « , Cahier des anneaux de la mémoire, n°18.

Mulot S., 2018, « Du carnaval guadeloupéen au musée parisien : récit d’un terrain en contexte néocolonial », in Pouvoirs dans la Caraïbe (sous presse).

Mulot S., 2017,  « Quand la race croise le genre : le fondement des sociétés antillaises », in Chemins Critiques. Revue Haïtiano-Caribéenne, vol 6 (1) : 147-161, http://www.cheminscritiques.org/387

Mulot S., 2015, «The Caribbean Matrifocality is not a creole mirage», L’Homme, Edition spéciale en anglais, sur Cairn International : http://www.cairn-int.info/article-E_LHOM_207_0159–caribbean-matrifocality-is-not-a-creole.htm

Mulot S., 2014, « Relations de soin, cultures et inégalités de santé. Les soignants de Guadeloupe face aux migrants haïtiens séropositifs», Terrains & travaux 1/2014 (n°24) , p.39-61. http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=TT_024_0039

Mulot S., 2013, « Représenter ou effacer l’esclavage et ses descendants dans l’espace public guadeloupéen : panorama photographique », L’Ordinaire des Amériques En ligne], Coin des curiosités, Esclavage, mis en ligne le 03 février 2015, consulté le 04 février 2016 – URL : [http://orda.revues.org/942

Mulot S., 2013, « La matrifocalité caribéenne n’est pas un mirage créole. », L’Homme 3/2013 (n°207-208), p.159-191. http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=LHOM_207_0159

Musso S., Sakoyan J., Mulot S., 2012, « Migrations et circulations thérapeutiques : Odyssées et espaces », Anthropologie & Santé En ligne], 5 | 2012, mis en ligne le 26 novembre 2012, consulté le 05 février 2016. URL : [http://anthropologiesante.revues.org/1040 ; DOI : 10.4000/anthropologiesante.1040

Sakoyan J., Musso S., Mulot S., 2011, « Quand la santé et les médecines circulent », Anthropologie & Santé En ligne], 3 | 2011, mis en ligne le 07 décembre 2011, consulté le 05 février 2016. URL : [http://anthropologiesante.revues.org/819 ; DOI 10.4000/anthropologiesante.819

Kzlly-Irving M., Mulot S., Inamo J., Ruidavets J.-B., AtallahA., Lang T., 2010, «Improving Stroke Prevention in the French West Indies: Limits to lay Knowledge of Risk Factors», Stroke, XLI (11) : 2637-2644. En ligne doi: 10.1161/STROKEAHA.110.592659

Mulot S., 2009, « Comment les représentations des rapports de sexe influencent-elles la prévention du sida ? L’exemple des multipartenariats sexuels antillais», Revue française de sociologie 1/2009, vol.50, p.63-89, DOI : 10.3917/rfs.501.0063.

Mulot S., 2009, «Redevenir un homme en contexte antillais post-esclavagiste et matrifocal». Autrepart 1/2009, n°49, p.117-135
URL : www.cairn.info/revue-autrepart-2009-1-page-117.htm.
DOI : 10.3917/autr.049.0117.

Mulot S., 2008,« Chabines et métisses dans l’univers antillais », Clio Histoire‚ femmes et sociétés En ligne], 27 | 2008, mis en ligne le 05 juin 2010. URL : [http://clio.revues.org/7447 ; DOI : 10.4000/clio.7447

Mulot S., 2007, «Le mythe du viol fondateur aux Antilles françaises». Ethnologie française 3/2007, vol.37, p.517-524
URL : www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2007-3-page-517.htm.
DOI : 10.3917/ethn.073.0517.

Mulot S., 2003, « La trace des Masques. Identité guadeloupéenne entre pratiques et discours», Ethnologie française 1/2003, vol.33, p.111-122
URL : www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2003-1-page-111.htm.
DOI : 10.3917/ethn.031.0111.

Mulot S., 1998, «Histoire d’une éclipse, éclipse de l’Histoire. Esclavage et identité culturelle dans le carnaval basse-terrien». Dérades, Revue caribéenne de recherches et d’échanges, n°2 : 81-86.

Mulot S., 1997, «Mais pourquoi les enfants ne portent-ils pas de prénoms typiquement antillais ?» Réflexions d’une anthropologue sur les représentations de l’identité antillaise en milieu médico-social métropolitain. Migrations Santé, n°93 : 23-41.

Chapitres d’ouvrages scientifiques/Books sections

Mulot S., 2020a, « The Memorial Acte in Guadeloupe: how to clear the dark memory of slavery? « , in Comparative Literary History of Modern Slavery, Mads Anders Baggesgaard, Madeleine Dobie and Karen-Margrethe Simonsen (eds.), John Benjamins Publishing, University of Columbia, NYC.

Mulot S., 2020b, « Les violences ordinaires dans l’éducation des enfants en Guadeloupe », in C Palmiste (dir) Genre et éducation dans la Caraïbe, Karthala (à paraître).

Lefaucheur N., Mulot S., 2018, « Between respectability and resistance : French West Indian women facing male domination in the second half of 20th century » in S. Larcher & F Germain, Black French Women and the Struggle for Equality (1850-2015), University of Nebraska Press. http://www.nebraskapress.unl.edu/university-of-nebraska-press/9781496201270/

Mulot S., 2016, «When new forms of development come from traditional knowledge», in Contradictory existence, neoliberalism and democracy in the Caribbean, Dave Ramsadan (ed), Ian Randle Publisher. https://www.ianrandlepublishers.com/product/contradictory-existence/

Lefaucheur N., Mulot S., 2012, «La construction et les coûts de l’injonction à la virilité en Martinique», in Boys Don’t cry ! Les coûts de la masculinité. Delphine Dulong, Christine Guionnet, Eric Neveu (dir), Presses Universitaires de Rennes, Coll. Le sens social.

Mulot S., 2011, «Mémoire et figuration des morts de la traite négrière et de l’esclavage dans les politiques culturelles de Guadeloupe», in La mort collective et le politique – Constructions mémorielles et ritualisations, Anne Bouchy et Ikezawa Masaru (dir), Presses de l’Institut des sciences humaines et sociales de l’Université de Tôkyô : 263-274.

Mulot S., 2011, «Vivre et gérer les maladies chroniques», in La santé à cœur ouvert. Sociologie du bien-être, de la maladie et du soin, Drulhe M. & Sicot F. (dir), Toulouse, Presses Universitaires du Mirail : 91-112.

Helardot V., Mulot S., 2011, «Les relations de soin : du colloque singulier au pluralisme médical», in La santé à cœur ouvert. Sociologie du bien-être, de la maladie et du soin, Drulhe M. & Sicot F. (dir), Toulouse, Presses Universitaires du Mirail : 185-206

Mulot S., 2010, «Le sida, le crack et l’hôpital : chronique d’une recherche impliquée et impuissante», in Se confronter aux terrains. Expériences et postures de recherche, Chabrol F. et Girard G. (dir), ANRS, collection sciences sociales et sida : 87-102.

Mulot S., 2010, «Descendants d’esclaves, héritiers de la liberté : les dilemmes identitaires des Antillais aujourd’hui», in Altérité, dynamiques sociales et démocratie, Férreol G. et Péralva A. (dir), Editions LGDJ, collection Droit et Société, Recherches et travaux n°20 : 109-126.

Mulot S., 2010, (en japonais) :
グアドループの文化政策における奴隷貿易と奴隷制の死者たちの記憶と形象化, Guadorûpu no bunka seisaku ni okeru dorei bôeki to doreisei no shisha tachi no kioku to keishôka , 『非業の死の記憶―大量の死者をめぐる表象のポリティックス』 Higô no shi no kioku – Tairyô no shisha o meguru hyôshô no poritikusu La mort collective – Constructions mémorielles et politiques, Tôkyô daigaku daigakuin Jinbunshakaikei kenkyûsho, Tôkyô, Akiyama shoten, 275-289.

Mulot S., 1998, «Les masques de l’identité. Expressions culturelles et stratégies identitaires dans le carnaval guadeloupéen», Tropiques métis, catalogue de l’exposition du Musée National des Arts et Traditions Populaires, Réunion des Musées Nationaux : 72-77.

Recensions 

Mulot S, 2019, Déjouer le silence. Contre-discours sur les femmes haïtiennes, sous la direction de Sabine Lamour, Denyse Côté et Darline Alexis. Compte rendu paru dans CLIO, n°50.

COMMUNICATIONS

Colloques Nationaux et internationaux/National and International Symposiums

Sur le genre

Mulot S., 2020, “Gender Violence and anti-feminism in Guadeloupe”, Summit on the Africana Studies Center’s bold future, Georgia State University, Atlanta, USA.

Mulot S, 2020, «Un féminisme créole est-il possible ? Mouvements de femmes et antiféminismes en Guadeloupe au 21ème siècle », Colloque Des féminismes noirs en contexte (post)impérial français? Histoires, expériences et théories, EHESS, CNRS, UC Santa Barbara, Paris Condorcet.

Mulot S., 2019, « Entre violences et résistances, héritage paradoxal et affirmation des femmes guadeloupéennes.». Colloque Pour une généalogie de la résistance : corps de femmes, corps mémoire. ». Université des Antilles, University of the West Indies, Mémorial Acte, Pointe à Pitre, 26 novembre.

Mulot S, 2019, « Les piliers de la violence faite aux femmes dans les outre-mer », Assises nationales sur les violences faites aux femmes et aux jeunes filles dans les Outre-Mer, Musée de l’homme, Paris, avril.

Mulot S., 2018, « Pour en finir avec l’alibi culturel des violences sexuelles », Assises nationales sur les violences sexuelles, Janvier, Sénat, Paris.

Mulot S., 2017, « L’énigme matrifocale : l’esclavage dans les représentations contemporaines du genre aux Antilles », Séminaire Le ventre des femmes : matrice de la race, mai, Université Toulouse Jean Jaurès, Toulouse.

Mulot S., 2017, « Matrifocalité antillaise et rapports sociaux de sexe », Conférence Matriarcat et rapports de genre aux Antilles, Avril, Sciences Po, Paris.

Mulot S., 2015, « Ce que le genre fait au métissage (et vice versa) : catégories d’apparence et /ou d’appartenance aux Antilles françaises », Séminaire EHESS, Avril, Paris.

Mulot S., 2015, « Les défis de l’intersectionalité aux Antilles », Colloque Discriminations multiples et croisées, Université des Antilles, novembre, Schoelcher, Martinique.

Mulot S., 2014, « Le mythe du viol fondateur aux Antilles françaises : un récit du métissage qui peut en cacher un autre », Colloque Les Amériques noires : identités et représentations, Université Toulouse Jean Jaurès, Octobre, Toulouse.

Mulot S., 2014, « Gender and violence : perspectives from the French West Indies », Université catholique de Salvador de Bahia (Brésil).

Mulot S., 2013, « Genre et violence : ce que les Antilles nous révèlent », Semaine Sciences Ô, Sciences Po Paris, Avril.

Mulot S., 2013, « Les rôles de genre dans le carnaval de Guadeloupe », Séminaire Genre et Culture, CRPLC, Université Antilles Guyane, Schoelcher, Martinique.

Sur le post-colonialisme la mémoire de l’esclavage

Mulot S., 2018, “Accommodating conflicting narratives in slavery museums”, International Conference: New Approaches in Interpreting and Representing Slavery in Museums and Sites by UNESCO, March 19-22, Thomas Jefferson’s Monticello, Charlottesville, Virginia, USA.
https://www.monticello.org/research-education/for-scholars/conferences-and-symposia/international-conference-new-approaches-in-interpreting-and-representing-slavery-in-museums-and-sites/ à partir de 1.20.00

Mulot S., 2018, «Slavery memory representations and policies in Guadeloupe : The Memorial Acte Center in questions”», Colloque Haunted History in France and America: When the Ghosts of Slavery Resurface, Graduate Center Conference at City University of New York, New York City, USA, March.

Mulot S., 2017, «Slavery memory tourism in Guadeloupe the case of the Memorial Acte.», 42nd Annual international Conference of the Caribbean Studies Association. Nassau, Bahamas, June.

Mulot S., 2017, « Le Mémorial Acte : réconcilier les mémoires, occulter l’histoire ? » Colloque international Après la colonisation, repenser les relations triangulaires, Novembre. Baie Mahault, Guadeloupe.

Mulot S., 2016, «The slavery memory tourism in the French West Indies», Conference ASIA EURO 2016, Gwalior, India, November.

Mulot S., 2016, « L’esclavage peut-il tout expliquer ? Les limites de l’approche culturaliste des problèmes familiaux et sanitaires aux Antilles », Colloque Esclavage : quel impact sur la psychologie des populations ? First Caraïbes, octobre, Mémorial Acte, Pointe-à-Pitre, Guadeloupe.

Mulot S., 2016, « Le Mémorial Acte de Guadeloupe : réconcilier les mémoires, occulter l’histoire ? « , Colloque international Mémoire et histoire de l’esclavage dans l’espace atlantique, Octobre, Université Toulouse Jean Jaurès, Toulouse.

Sur la santé

Mulot S., 2020 : “Chlordecone pollution and its gender-based effects on health in the French West Indies”, Summit on the Africana Studies Center’s bold future, Georgia State University, Atlanta, USA.

Mulot S., 2019, « Les violences ordinaires dans l’éducation des enfants et leurs alibis socio-culturels en Guadeloupe », 7èmes Rencontres de Pédopsychiatrie: « L’intelligence – Du corps et la restauration du sentiment de soi somatique » – Etablissement Public de Santé Mentale Guadeloupe. St Claude, Novembre.

Mulot S., 2019, «Comment l’anthropologie et la sociologie politiques de la santé peuvent questionner l’affaire du chlordécone », colloque Le Chlrodécone au prisme des sciences sociales, CNRS, Université Paris Dauphine.

Mulot S., 2019, « Les violences ordinaires dans l’éducation des enfants en Guadeloupe : un obstacle culturel à la résilience ? », Congrès international de l’AIFREF, Fort-de-France, Mai.

Mulot S., 2018, « Physical punishments and ordinary violences in children education in Guadeloupe: questioning their effects and cultural alibis », Caribbean Child Research Conference, University of West Indies, Trinidad and Tobago.

Mulot S., 2018, « Violence in children’ education and their cultural justifications », 43rd Annual Conference, Caribbean Studies Association, La Havanne, Cuba.

Mulot S., 2016, «Transition alimentaire et post-colonialisme en Guadeloupe, apports de l’anthropologie politique». Congrès AISLF, Montréal, Canada, Juillet.

Mulot S., 2015, « Sexualité et VIH : quand les représentations du genre s’en mêlent », Séminaire Anthropologie et Histoire, Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, Paris, Mars.

Mulot S., 2015, « Approche anthropologique de la culture et ses liens avec la santé », Colloque Culture et Santé Mentale, Centre hospitalier de Cadillac, Mars.

Mulot S., 2015, « Pourquoi médecine et plaisir féminin ne font pas toujours bon ménage ? » Intervention au festival Cri de femmes, Paris, Mars.

Colloques Nationaux et Internationaux avec actes/National an International Syposiums proceedings

Sur le genre

Mulot S., 2017, « Le recours à violence dans l’éducation des filles et des garçons en Guadeloupe », colloque Education et construction des rapports sociaux (de sexe, classe et race) dans l’espace caribéen (XVIIIe-XXIe siècles), Université des Antilles, novembre, St-Claude, Guadeloupe.

Mulot S., 2015, « The myth of the original rape in the French West Indies : building new figures of gendered resistance». Colloque Perspectives comparatives sur la résistance et la résilience dans les sociétés post-esclavagistes et l’après émancipation, Université de Maurice, Unesco, IMAF, Ile Maurice, Janvier.

RESPONSABILITES et ACTIVITES ADMINISTRATIVES/Administrative Responsabilities and Activities

2014-2016. Membre élu du CNU, section 19, rang A, suppléante.
2015-2017. Co-responsable de l’axe Santé Alimentation du CERTOP.
2012-2014. Co-responsable de l’axe Expériences de santé et dispositifs de soin, du LISST, Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires.
2006-2009. Membre du conseil de laboratoire LISST

Membre de commissions de spécialistes
2006-2009. Section 19, Université Toulouse 2
2006-2009. Section 20, Université de Toulouse 2

Membre de collèges scientifiques qualifiés
2017-2020 Section 19, Université Toulouse 2 Jean Jaurès
2011-2012 Section 19, Université Toulouse 2

Membre de comités de sélection
2011. Section 20, Université Aix Marseille 2
2012. Section 74, Université Montpellier 1

RESPONSABILITES et ACTIVITES  SCIENTIFIQUES/Scientific Responsabilities and Activities

2015-2017, Membre du Conseil de Laboratoire du CERTOP

2016-2017 : Jury du concours national « la Flamme de l’Egalité », Académies de Toulouse et Montpellier.

2015-2017 : Responsable de l’axe et de l’équipe Santé et Alimentation, du CERTOP. 12 enseignants  chercheurs. 10 doctorants. 10 programmes de recherche. Partenariats internationaux, régionaux, nationaux multiples. Formation doctorale.

2013-2015 : Responsable de l’axe et de l’équipe Expériences de santé et dispositifs de soin, LISST. 6  Enseignants chercheurs. 7 doctorants. 7 programmes de recherches. Partenariat IFERISS, INSERM. Formation doctorale.

2013-2018. Présidente de l’Association internationale francophone AMADES Anthropologie médicale appliquée au développement et à la santé.

2010, Experte sapiteure au Tribunal de Grande Instance de Lyon Direction et conseil scientifiques de 7 programmes de recherche.

2009, Conseillère scientifique pour des expositions culturelles (Kreoyl Factory, La Villette Paris, Tropiques Métis, 1998, MNATP Paris).
2006, Experte auprès de l’INPES pour la prévention du VIH dans les DOM

Revues

2016-2020, Membre du comité scientifique de la revue Elohi-Peuples indigènes et environnement

2010-2015, Membre du comité de rédaction de la revue Anthropologie et santé. Participation à la création de la revue avec l’association AMADES

2008-2010, Membre de comités de rédaction des Cahiers d’études africaines

Evaluatrice/Referee d’articles pour diverses revues scientifiques nationales et internationales

Sciences sociales et santé, Ethnologie française, Anthropologie et santé, Anthropologie et sociétés, Journal des Anthropologues, Cahiers d’études africaines, l’Homme, etc…

Formation par la recherche

2015-2017 : Animation avec Jean Pierre Poulain et Anne Mayère du séminaire trimestriel Santé et alimentation, du Laboratoire CERTOP. Invités locaux et internationaux. http://www.certop.cnrs.fr/Presentation-Axe-Sante-et

2013-2016 : MESCLAM : Organisation avec Hourya Bentouhami et Maxime Toutain, du séminaire semestriel, Mémoires de l’esclavage dans les Amériques, présentant l’actualité des travaux de recherche sur la question en France, au Brésil, aux Etats-Unis, dans la Caraïbe. Tenue de 8 journées d’études. 27 intervenants locaux et internationaux. http://memocris.hypotheses.org/memoire-de-lesclavage-aux-ameriques-mesclam

2012-2015 : Animation avec François Sicot du séminaire mensuel Expériences de santé et dispositifs de soin, du Laboratoire interdisciplinaire solidarités, sociétés, territoires. Invités locaux et internationaux. http://w3.lisst.univ-tlse2.fr/axe4.htm

Organisations des congrès nationaux/internationaux

2020, novembre, Coresponsable du colloque international, La condition de l’enfance dans la Caraïbe, Conseil Départemental de Guadeloupe, Université des Antilles.

2020, avril, Coresponsable du colloque international, Femmes et avancées sociales en Guadeloupe depuis Gerty Archimède, Conseil Régional de Guadeloupe, Université des Antilles, Laboratoire Caribéen de Sciences sociales.

2016, Co-responsable scientifique du colloque international « Mémoire et histoire de l’esclavage dans l’espace atlantique. Approches comparatives. », Université de Toulouse, 17-18 Octobre. (avec R Marin, N Dessens, H Bentouhami) https://memoiredelesclavagetoulouse.wordpress.com/

2015, Co-responsable scientifique du colloque « Ce que guérir veut dire. Expériences, significations, politiques et technologies de la guérison « , organisé par l’Association d’anthropologie médicale appliquée au développement et à la santé (AMADES), le Centre Norbert Elias, l’Université d’Ottawa, et l’Université Cheikh Anta Diop, à Marseille, Ottawa et Dakar. https://guerir.sciencesconf.org/ (avec S Musso et J Hermann)

2009. Co-responsable scientifique du colloque « Santé et mobilités au Nord et au Sud. Circulations des acteurs, évolutions des pratiques » organisé par l’Association d’anthropologie médicale appliquée au développement et à la santé (AMADES), le Laboratoire international Solidarités sociétés territoires (LISST), et l’Université Cheikh Anta Diop, à Toulouse, Dakar et Yaoundé.

Expertise (organismes nationaux ou internationaux)

2017-2018 : Membre du conseil scientifique de l’Unité de recherche en soins premiers, Département universitaire de médecine générale, Université des Antilles.

2009-2016 : Conseillère scientifique pour des expositions culturelles (Printemps de septembre 2016, Toulouse ; Kreyol Factory, Paris La Villette 2009).

2016-2017 : Experte sapiteure près le Tribunal de Grande Instance de Quimper, Toulouse

Activités internationales/International Activities

Invitations dans des universités étrangères

2018 (avril), Université d’Etat de Haïti, Ecole Normale. Conférence Les apports du féminisme aux recherches sociologiques dans la Caraïbe. Port au Pince, Haïti.

2018 (mars), Columbia University, Centre d’études françaises et francophones. Intervention : Le mémorial Acte de Guadeloupe : quand la mémoire occulte l’histoire. New York City, NY, USA

2018 (mars): Université Bucknell, Département d’études francophones. Cours : le post-colonialisme depuis les Antilles françaises. Pennsylvania, USA

2013 (octobre): Université Fédérale de Fortaleza. Partenariat CAPES COFECUB dans le cadre du programme Mémoire de l’esclavage : Comparaison France/Brésil/Etats-Unis/ Caraïbe. Interventions et cours sur la mémoire et les représentations de l’esclavage aux Antilles. 10h.Fortaleza, Brésil

2013 (octobre): Université catholique de Salvador de Bahia. Invitation en tant qu’experte dans le cadre de la mise en place du partenariat entre l’UCB, et Savannah State University (USA). Conférence : « Gender and violence : perspectives from the French West Indies », Salavador de Bahia, Brésil

Réseaux et associations scientifiques/Networks and Scientific Associations

Responsabilités et activités au sein des sociétés savantes ou associations

Membre du CA de l’association AMADES depuis 2007 et Présidente de 2013 à 2018. https://amades.hypotheses.org/

  • Animation du bureau et du CA.
  • Gestion du prix de thèse, décerné chaque année à une thèse en anthropologie, sciences sociales ou histoire sur la santé.
  • Organisation et responsabilité scientifiques des colloques internationaux et multisitués, 2009, 2015, 2018.
  • Organisation de l’université d’été, 2014.
  • Coordination des antennes de Dakar (Sénégal) et Ouagadougou (Burkina Faso).

Membre des associations et réseaux suivants : participation aux réunions de travail et aux conférences pluriannuelles.

  • AISLF : Association internationale des sociologues de langue française.
  • ARPEGE : réseau d’études genre à Toulouse,
  • ASES : Association des sociologues de l’enseignement supérieur,
  • AMADES : Anthropologie médicale appliquée au développement et à la santé.
  • CSA : Caribbean Studies Association.

Activités de valorisation/Valuation

Conférences publiques

Mulot S., 2019, Aux origines du métissage : représentations des origines, origines des représentations. Mémorial Acte, Pointe à Pitre, 3 décembre.

Mulot S., 2019, Se kouto sel ki sav. Les violences au cœur des relations entre hommes et femmes en Guadeloupe. Conférence de l’UFR Sciences Juridiques et Economiques. Université des Antilles, Fouillole, 29 Novembre.

Mulot S. 2019, Les punitions corporelles : de l’héritage colonial aux alibis corporels, Artchipel Scène nationale de Guadeloupe, Novembre.

Mulot S. 2019, Aux origines du métissage. Atrium, Scène nationale de Martinique, Septembre.

Mulot S. 2019, La place des femmes dans les familles de Guadeloupe : origines, représentations et évolutions. Conférence annuelle du Comité des femmes leader du MEDEF UPE de Guadeloupe, Le Gosier. Mai.

Mulot S. 2019, Les familles de Guadeloupe. Particularités, évolutions, mutations. Conférence introductive au Congrès de la Fédération Hospitalière des Antilles Guyane, Le Gosier, Juin.

Mulot S. 2019, Le cercle vicieux de la violence dans le discours du président Emmanuel Macron du 10 décembre 2018. Conférence Regards croisés sur la crise des gilets jaunes, Université des Antilles, Fouillole, Mars. https://www.youtube.com/watch?v=PdXIw4FymJg

Fabienne Alvarez, Christiane Gaspard-Méride, Stéphanie Mulot, Sabine Popotte, 2018, Les violences faites aux femmes en Guadeloupe. Festival international Monde en Vues. Mémorial Acte, Pointe à Pitre, 2 Octobre

Mulot S., 2018, Les apports du féminisme aux études sociologiques dans la Caraïbe. Université d’Etat d’Haïti, Port-au-Prince, avril 2018.

Amandine Gaye, Stephanie Mulot, Françoise Verges, 2017, L’intersectionnalité comme outil des droits humains, 4eme Festival international du film des droits humains. Mémorial Acte, Pointe à Pitre, 15 Octobre.

Interventions récentes dans les media

Emissions télévisées,

France Télévision
Eduquer sans fessée : Mars 2017. http://www.ltom.fr/emissions/Les-Temoins-dOutremer-Mardi-mars-368/x5esivi

La ménopause : comment passer le cap ? Avril 2017. http://www.ltom.fr/emissions/Les-Temoins-dOutremer-Jeudi-avril-443/x5i4eex

Les couples qui durent aux Antilles, Novembre 2017. http://www.ltom.fr/emissions/Les-Temoins-dOutremer-Lundi-novembre-706/x6b1pgw

France Télévision, Guadeloupe la 1ere :
Bwa Galba : la résistance dans le Carnaval, 19 Janvier 2020.
https://www.france.tv/la1ere/guadeloupe/bwa-galba/1197807-bwa-galba.html

ETV
L’épopée Delgres, mythes et réalités, Mai 2019. https://www.youtube.com/watch?v=sOoI5rjWMC8

Radiotélescopie, le harcèlement sexuel ETV 2018,

Journaux nationaux et régionaux,

France télévision, Guadeloupe Première,
le 19-20h, octobre 2017, sur le harcèlement sexuel.
https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/balancetonporc-drague-harcelement-agression-comprendre-difference-523505.html

le 13h, 10 décembre 2017, sur la journée internationale des droits humains :
https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/emissions/le-13h-en-direct-sur-internet

le 19-20h, Mars 2019, sur la journée internationale des droits des femmes.

Emissions radio :

Radio France Internationale :
Priorité santé : lutte contre les violences sexuelles, le 10 janvier 2018. http://www.rfi.fr/emission/20180110-lutte-contre-violences-sexuelles-sortir-alibi-culturel-predisposition-sociale

Radio France, Guadeloupe Première :
Emission Hier et ailleurs : Qui aime bien châtie bien. Les trente ans de la convention internationale des droits de l’enfant. 21 Novembre 2019. https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/emissions-radio/hier-ailleurs

Invitée régulière de l’émission hebdomadaire Le nouvel hebdo

Radio Caraïbe Internationale :
Chronique hebdomadaire Un jour une question la société guadeloupéenne, 2018. 20 émissions.

Presse écrite :

Stéphanie Mulot, L’île en elle, France Antilles, 29 Juillet 2017
https://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/sciences-et-recherche/stephanie-mulot-l-ile-en-elle-441663.php

Divers articles dans la presse nationale et locale.

Mulot S, interviewée par Valentin Etancelin, dans Pourquoi l’homéopathie plaît-elle autant aux Français ?, Huffington Post : Décembre 2018. https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/26/pourquoi-lhomeopathie-plait-elle-autant-aux-francais_a_23554355/

Mulot S. Nabajoth E., 2019, Les femmes dans le carnaval de Guadeloupe, KaruMag, Hors Serie Carnaval. https://fr.calameo.com/books/00302487164d374abdab8

Participations à des documentaires (Arte, France Television, ZDF, France Culture) dont :

France Télévision, 2019. Le monde racisé du cinéma français, de Blaise Mendjiwa.

France Culture 2019. Les Antilles françaises enchaînées à l’esclavage : un passé qui ne passe pas, de Stéphane Bonnefoi, https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/les-antilles-francaises-enchainees-a-lesclavage-34-un-passe-qui-ne-passe-pas

 France Ô, 2018, Nos chaînes invisibles, le code noir(E), de Virginie Berda, en 2018. http://www.film-documentaire.fr/4DACTION/w_fiche_film/53086_1

Interventions sociales

  • Diverses interventions auprès d’établissements scolaires, culturels et médico-sociaux et hospitaliers.
  • Diverses interventions auprès des associations et des mairies sur les violences faites aux enfants et les violences faites aux femmes.

Organisations de conférences publiques

  • Octobre 2014, Patrick Chamoiseau. Conférence sur la mémoire de l’esclavage, Espace des diversités, Toulouse.
  •  Septembre 2011, Richard et Sally Price. A l’occasion de la parution des ouvrages, Voyage avec Tooy, Histoire, mémoire, imaginaire des Amériques noires, de R. Price, Editions Vents d’ailleurs, 2010. Et Au musée des illusions, le rendez-vous manqué du Quai Branly, de S. Price, Editions Denoël.
  •  Janvier 2010, Jean Marie Théodat. Conférence sur la reconstruction en Haïti suite au séisme, Université Toulouse 2 et AUF.

RESPONSABILITES ET ACTIVITES PEDAGOGIQUES/Teaching Responsabilities and Activities

  • 2014-2017 : Responsable du Master Recherche et Etudes sociologiques.
  • 2015 : Présidente du Jury du baccalauréat ES à Toulouse.

Direction de thèses/Thesis supervisor

  • 2019- Audrey Rousseau : la mémoire de l’esclavage et de l’engagisme à l’Île Maurice, Thèse en anthropologie sociale et historique, Université Toulouse 2 Jean Jaurès.
  • 2015-2018, Leslie Fonquerne : Avaler la pilule. Des pratiques contraceptives aux biopolitiques de la santé reproductive. Codirection avec Julie Jarty, CERTOP. Thèse en sociologie, Université Toulouse 2 Jean Jaurès. Allocation de recherche doctorale du labex SMS.
  • 2012-2018, Anaïs Garcia : Politiques de planification familiale au Guatémala. Codirection avec Valérie Robin Azevedo. Thèse en anthropologie sociale et historique, Université Toulouse 2 Jean Jaurès. Contrat doctoral unique de l’Ecole doctorale TESC. Prix de l’Institut du genre 2019. https://institut-du-genre.fr/fr/et-la-jeune-recherche/prix-de-these/annee-2019/
  • 2012-2014, Sarah Houssat : Les lieux de mémoires de l’esclavage, comparaison France Antilles. Codirection avec Chantal Bordes Benayoun, Thèse en anthropologie sociale et historique, EHESS.
  • 2014-2017, Joëlle Kabile : Constructions et expressions de la masculinité et VIH/sida en Martinique. Co-direction avec Justin Daniel, thèse en sciences politiques, l’Université des Antilles. Allocation de recherche doctorale de l’ANRS.
  • 2011-2019, Maxime Toutain : Mémoires de l’esclavage dans la Santéria à Cuba. Thèse en anthropologie sociale et historique, Université Toulouse 2 Jean Jaurès.

Activités d’enseignements

2019-2020 : Université Toulouse 2 Jean Jaurès

Département de sociologie
M1 Recherches et études sociologiques : Mondes globalisés et post colonialisme.
M1 Recherches et études sociologiques : le gouvernement des publics.
Licence 1 sociologie : devenir sociologue.

2019-2020 : Sciences Po Toulouse

Diplôme de l’IEP : Migrations et théories post-coloniales.

2005-2016 : Université Toulouse 2 Jean Jaurès

Institut pluridisciplinaire d’études sur les Amériques

  • M2 Professionnel (IPEAT) : Le politique en Amérique.
  • M1 recherche (IPAL) : Genre et construction identitaire en contexte colonial.

Département de sociologie et anthropologie

  • M2 Recherche anthropologie historique : Anthropologie de la santé.
  • M1 Recherche Anthropologie historique : Mémoires, identités, territoires. (resp)
  • M2 Recherche Sociologie : Méthodologies qualitatives, réflexivité.
  • M1 Recherche Sociologie : Etat et démocratie. (resp)
  • M1 et M2 Professionnel (MISS) : Vulnérabilités, dépendance, santé.
  • L3 Sociologie : Sociologie de la santé (resp); Femmes et citoyenneté en Europe. (resp)
  • L3 Sociologie mention ethnologie (fin en 2014): Anthropologie de la parenté. (resp)
  • L1 Sociologie : Méthodologies qualitatives : Observation. (co-resp)

2014-2016 : Sciences Po Toulouse. M1 Genre et discriminations : Migrations et théories post-colonialistes.

2014-2015 : Institut de formation en pédicurie et podologie. Toulouse. L3 : Sociologie et anthropologie de la santé.

2013-2016 : Ecole des Beaux-Arts de Paris. Histoire et anthropologie, participation annuelle au séminaire de Maurice Godelier et Monique Jeudy-Ballini (EHESS).

FORMATIONS et TITRES UNIVERSITAIRES/Training and Academic qualifications

  •  2011. HDR. Mémoires, genre, santé. Analyser la dynamique des relations sociales aux Antilles, Diplôme d’habilitation à diriger des recherches en sociologie, Université Toulouse 2 Le Mirail. Mémoire présenté devant un jury composé de M. Calvez, P. Cohen, N. Le Feuvre, N. Lefaucheur, R. Massé, F. Sicot (dir).
  •  2000. Doctorat en anthropologie sociale. “Je suis la mère, je suis le père !” : l’énigme matrifocale. Relations familiales et rapports de sexe en Guadeloupe. Doctorat en anthropologie sociale et ethnologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales de Paris, 2000. Thèse dirigée par Maurice Godelier Jury composé de Jacques André, Jean-Luc Bonniol, Michel Bozon, Maurice Godelier, Anne-Marie Losonczy.

mise à jour février 2020/update february 2020

Imprimer