On April, we have the pleasure of welcoming Ly Quyet Tien as a visiting professor.

©DR HCM City Open University Vietnam

Ly Quyet Tien, Ph.D., Chair, Department of Southeast Asian Studies, Faculty of Sociology-Social Work-South East Asian Studies – Ho Chi Minh City Open University, Vietnam

 

Doctoral Thesis :  « French non governmental organisations working in vietnam« , 2007 University Paris 7, under the direction of Claude Hamon – Abstract

Thèse de doctorat « Les OSI françaises au Vietnam »,  2007 Université Paris 7 (sous la direction de Claude Hamon)

Résumé :

Notre thèse s’inscrit dans le cadre de l’étude des relations non gouvernementales franco-vietnamiennes. Elle porte sur l’évaluation des Organisations de solidarité internationales françaises (OSI), acteurs majeurs engagées en grand nombre dans l’action humanitaire, ainsi que dans beaucoup d’autres domaines, pour l’aide au développement du Vietnam, et ce, dès les années 1975. Dans un premier temps, elle prend en considération leurs différents aspects : leurs origines, leurs structures, leurs moyens, leurs pratiques, leurs conditions de travail, leurs modes d’intervention au siège comme sur le terrain. Dans un deuxième temps, elle propose, à l’appui des recherches sur leur diversité et leurs interventions, une réflexion sur les problèmes qui les concernent :les atouts qu’elles possèdent sur les autres acteurs, les faiblesses qui limitent leurs actions, les rapports qu’elles entretiennent avec les différents partenaires, les rôles qu’elles jouent dans l’accompagnement des politiques sociales. Notre objectif étant de mettre un éclairage sur les facteurs qui constituent et affectent ce monde, de montrer dans leur fonctionnement, comment ces organisations arrivent à atteindre leurs objectifs dans un contexte spécifique d’un pays en voie de développement fortement marqué par la mainmise de l’Etat Parti et par la présence d’un grand nombre d’acteurs internationaux. Plus de 300 de OSI françaises intervenant au Vietnam constitue un phénomène impressionnant Leur contribution à la promotion des relations franco-vietnamiennes est indéniable. Cependant, ce monde fort motivé et compétent souffre encore d’une insuffisance d’attention de la part des protagonistes des deux pays. De nombreux progrès restent encore à réaliser dans le rapprochement entre leurs pouvoirs publics respectifs et les acteurs non gouvernementaux pour rendre l’aide française plus efficace et donner une image exemplaire des relations de coopération entre un pays développé et un pays en voie de développement.

source : www.theses.fr

CERTOP Contact : Michel Catlla, catlla@univ-tlse2.fr

Imprimer