Titre : « Communication et processus organisants : le cas du traitement des événements de sécurité dans le domaine du contrôle aérien
»

SWIDEREK Karolina

Thèse de doctorat en Sciences de l’Information et de la Communication – soutenue le 30 septembre 2014

Ecole doctorale: ED AA- Aéronautique et Astronautique

Co-directeurs de thèse : Anne Mayère, CERTOP et de Pascale Zaraté, IRIT

 Résumé :

Notre objet d’étude se situe dans le domaine du contrôle aérien, et concerne plus spécifiquement ce qui est identifié comme le « système de traitement des événements sécurité » dans le cadre plus large du « système de gestion de la sécurité ». La sécurité de l’aviation se doit d’être maîtrisée et sans cesse retravaillée en lien avec l’augmentation du trafic aérien. Aux évolutions règlementaires et techniques sont associés de nouveaux enjeux liés aux démarches qualité-sécurité. Ces démarches s’appuient sur un principe d’amélioration continue mis en place à travers de ce qui est désigné en termes de « notification et traitement des événements relevant de la sécurité », ainsi que de « retour d’expérience ». Or les normes ne sont jamais simplement appliquées, elles sont mises à l’épreuve des situations concrètes, négociées et interprétées.

Dans cette recherche, nous interrogeons les formes de textualisation (Taylor, 1993) des organisations à travers les normes inscrites dans des textes prescriptifs, ainsi que d’autres « écrits professionnels » omniprésents dans les organisations (Delcambre, 1990 ; 1993). Nous interrogeons les processus organisants du point de vue de la manière dont ils se constituent, se négocient et se recomposent entre différentes formes scripturales. Ce faisant, nous proposons de contribuer à une approche communicationnelle des organisations renouvelée, mobilisant et retravaillant certaines contributions de deux approches très contemporaines : des approches de la communication constitutive des organisations (CCO) caractéristiques de tout un courant de recherches nord-américaines, et des approches communicationnelles des organisations (ACO), telle que travaillées par des chercheurs français et plus largement européens.

Mots clés : communication, processus organisant, communication constitutive, textualisation, écrits organisationnels, démarches qualité-sécurité, organisation hautement fiable, contrôle aérien, notification, retour d’expérience

 Jury :

Anne Mayère, Professeure en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Toulouse 3 (co-Directeurs de thèse)

Pascale Zaraté, Professeure en Sciences Informatiques, Université Toulouse 1 (co-Directeurs de thèse)

Jean Luc Bouillon, Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université Rennes 2 (Rapporteur)

Sylvie Grosjean, Professeure en Sciences de la Communication, Université d’Ottawa (Rapporteur)

Nathalie Aussenac-Gilles, Directeur de Recherche CNRS, IRIT, Université Toulouse 3

Michel Durampart, Professeur en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Toulon

mise à jour octobre 2014

Imprimer