« Usagers des services publics. Variations autour de la fréquentation »

Ygal FIJALKOW, Maître de conférences en Sociologie, INU Champollion, CERTOP

Habilitation à diriger des recherches (HDR) soutenue en juin 2018


Jury

Philippe BEZES, Directeur de Recherche au CNRS, Centre d’études européennes de Sciences Po Paris (rapporteur)
Dominique CHEVALIER, Maîtresse de Conférences-HDR, Université Claude Bernard Lyon I
Franck COCHOY, Professeur des Universités, Université Toulouse II Jean Jaurès (garant)
Francois CUSIN, Professeur des Universités, Université Paris Dauphine (rapporteur)
Michèle LALANNE, Professeure des Universités, Institut National Universitaire Jean-François Champollion


Résumé

Les travaux qui s’intéressent aux usagers des services publics sont essentiellement connus pour s’être inspirés des recherches de Goffman (1968) et de Lipsky (1980) sur le street-level bureaucrat et avoir investi la sociologie des relations de service. Pourtant, la sociologie qui étudie la fréquentation des services publics n’ignore pas le rapport des usagers à ces institutions ; simplement elle s’y intéresse à partir de terrains bien circonscrits (équipements urbains, administratifs, sociaux, scolaires, culturels) avec pour préoccupation essentielle d’interroger les inégalités pour y dénoncer des injustices sociales. Le travail de recherche présenté se veut plus général et moins focalisé sur ces questions, même si il ne les ignore pas. Le mémoire original de cette HDR interroge la fréquentation des services publics pour produire une analyse plus générale sur l’évolution des rapports de la société civile à un dispositif de gouvernement. Ce sont alors des questionnements sur l’usage effectif d’une offre publique, son adéquation avec les destinataires visés, sa participation à l’égalité et à la cohésion sociale qui servent de trame commune aux différents chapitres. La spécificité de la démarche est d’utiliser plusieurs aspects de la fréquentation, mais toujours à partir d’enquêtes de terrain relatives à différents services publics (médiathèque, restaurant scolaire, université, La Poste, la Police, etc.). Sont tour à tour abordés des usagers qui continuent de se rendre dans des services publics alors que la fréquentation de ceux-ci est en baisse, qui s’en détournent sans motif apparent, que l’on accuse de peu les fréquenter, qui militent pour pouvoir y avoir accès et que l’on soupçonne de les solliciter à l’excès au point de les saturer.

Contact : ygal.fijalkow@univ-jfc.fr

Imprimer