Présentation de l’ouvrage et rencontre avec l’auteur : Mercredi 13 mars 2013 de 17h à 18h30, dans le cadre du Séminaire du GEMASS

Lieu : GEMASS Groupe d’Étude des Méthodes de l’Analyse Sociologique de la Sorbonne – au 190 avenue de France, Paris, en salle 662

Présentation de l’ouvrage et rencontre avec l’auteur : Mardi 12 mars 2013 de 12h45 à 13h45 – dans le cadre des « Mardis de la Socio », organisés par l’UTM Département Sociologie et Anthropologie

Lieu : UTM, Département Sociologie et Anthropologie, Bibliothèque de Sociologie – bâtiment 10


Editions : ENS Editions

parution : septembre 2012, 293 p., prix : 22,80 €

ISBN : 978-2-84788-357-2

Regard d’un sociologue sur le premier synchrotron de troisième génération au monde : ESRF*. Depuis sa construction jusqu’à son exploitation : analyse organisationnelle d’un grand instrument européen.

*European Synchrotron Radiation Facility, Installation européenne de rayonnement synchrotron

Présentation :

L’enjeu de cette étude est important dans le contexte actuel de la mise en place de grandes infrastructures et plateformes de recherche pour lesquels on s’interroge sur les modes d’organisation.

Schématiquement, un synchrotron est un « microscope extrêmement puissant permettant d’étudier la matière ». Il peut permettre de « déterminer la structure d’une protéine, les propriétés d’étirement et de résistance d’un alliage, la composition du chocolat, celle des cosmétiques retrouvés dans les pyramides des Egyptiens ou le mode de confection ou de vieillissement d’un tableau, des applications industrielles en micromécanique, robotisation, pharmacologie ». Il est utilisé par des chercheurs de plusieurs disciplines venant du monde entier. Il est au cœur des évolutions actuelles qui poussent à l’interdisciplinarité et à dépasser les frontières nationales et même européennes.

Le synchrotron de Grenoble constitue un sujet de choix à plus d’un titre. Il obéit d’abord à des logiques, non plus nationales, mais européennes. Ensuite, il est construit sur un site scientifique novice en matière de rayonnement synchrotron. Enfin, il s’adapte continuellement à de nouveaux usages scientifiques et les expériences qui y sont conduites en simultanée sont très nombreuses.

L’auteur analyse les caractéristiques de ceux qui y travaillent puisqu’issus de statuts, disciplines, nationalités et cultures différents. Il interroge les transformations à la fois organisationnelles, instrumentales, et scientifiques en fonction de l’évolution de la mission de ce grand instrument de 1992 à 2005. Car cette analyse longitudinale rare rend compte des évolutions depuis la construction jusqu’à l’adaptation à son insertion dans le paysage européen et l’amélioration continuelle des performances techniques en passant par l’évolution des demandes des utilisateurs.

Cet ouvrage décrit un monde scientifique spécialisé et contribue aux réflexions sur le rôle des équipements. Il intéressera les acteurs de la recherche qui définissent des modèles d’organisation ou les mettent en œuvre, les chercheurs en sciences sociales et tout curieux sur l’organisation et le management des sciences, notamment au niveau européen.

Préface de Dominique Vinck

Sommaire et Commande Sur le site des ENS Editions

En savoir plus sur l’auteur

Imprimer