Programme année 2007-2008

sauf mention contraire; les séminaires ont lieu de 10h30 à 12h30

en salle C 438 (UTM – Maison de la recherche – 4ème étage)


  • mercredi 17 décembre 2007 – 10h00 12h00

 » Temps passé, temps présent. »

 Intervenant : Yves Pourcher, Professeur à l’Université Toulouse II – Le Mirail, Un ethnologue dans l’histoire

 Intervenante : Mariangela Roselli, Maître de Conférence à l’Université Toulouse II – Le Mirail, L’utilisation des archives.

 Intervenant : Vincent Simoulin, Professeur à l’Université Toulouse II – Le Mirail, L’analyse longitudinale.

contacts : Vincent Simoulin et Yves Pourcher

Lieu : Institut du Management de l’Information (IMI) de l’Université de Technologie de Compiègne, PARIS

  • Programme :

 13H30 – 15H00 : Nicolas Desquinabo (UMR G-Eau, Intermed / Université Paris 3, CIM) & Nils Ferrand (UMR G-Eau, Cemagref); « Entre choix de conception et dynamique des débats électroniques : des présidentielles 2007 au projet Intermed ». Le texte sera présenté et commenté par Gersende Blanchard (GRESEC/Université Stendhal Grenoble 3)

 15H – 15H15 : pause

 15H15 – 15H45 : Questions d’organisation et questions diverses.

 15H45 – 17H15 : Patrice Flichy (LATTS, Université de Marne-la-Vallée), « Internet, un outil pour la démocratie? » Le texte sera présenté et commenté par Fabienne Greffet (Université Nancy 2)

  • Inscription gratuite, mais obligatoire cliquez ici, merci.
  • Contacts :

 Gérard Loiseau, CERTOP/CNRS

 Stéphanie Wojcik, Maison Française d’Oxford


CERTOP Public Privé 5 juin 08

  • jeudi 5 juin 2008, Université Toulouse – Le Mirail

    OUVERT A TOUS

    à l’initiative du pôle TAPAS

Journée d’étude CERTOP « Le public et le privé »

Contacts : Christelle Manifet et Nicolas Golovtchenko


  • Mercredi 9 avril 2008 de 10 h 30 à 12 h 30:

Intervenante : Stéphanie GROUSSET-CHARRIERE, Doctorante du pôle TAPAS du CERTOP

« La face cachée de l’Université de Harvard :
L’élitisme dans les Final Clubs, sociétés secrètes estudiantines. »

Alexis de Tocqueville avait déjà observé la grande importance de la vie associative dans la société américaine. Malgré la baisse de cette tendance, de nombreuses associations ont perduré. Comment qualifier celles qui nous intéressent ici ? Nous choisirons une approche weberienne selon laquelle « la grande majorité des relations sociales ont en partie le caractère d’une communalisation, en partie celui d’une sociation. »

Une définition sociologique d’un Final Club pourrait être la suivante : Un Final Club est une société secrète unigenre et propre aux étudiants de Harvard. C’est d’une part une sociation très coordonnée, organisée et hiérarchisée tant au niveau des membres actuels que du réseau de ses anciens membres. D’autre part, c’est aussi une communalisation fondée sur un sentiment fort d’appartenance à une même communauté, sentiment renforcé par trois éléments majeurs : l’élitisme, la perpétuation vigilante de la tradition et enfin un lien à vie scellé par le serment, le secret et des rites de passage.

John Scott indiquait, en reprenant les travaux de Mills, que l’élite économique et sociopolitique « s’est constituée à partir du « vivier » des écoles et institutions prestigieuses, et s’est révélée d’une remarquable cohésion tant sur le plan culturel que sur le plan politique. » Les sociologues de l’élitisme, qu’ils soient Européens ou Américains, de tendance élitiste ou pluraliste, s’accordent sur ce point.

La question sociologique que soulèvent aujourd’hui ces Final Clubs est celle de leur rôle tant sur la scène sociale de Harvard que dans les coulisses de ces sociétés secrètes. Nous proposerons ici une vision goffmanienne sur une double échelle : quel type d’élite se forge au sein de l’élite américaine qu’est l’Université de Harvard et comment ?

Il s’agira avant d’y répondre de comprendre la forme, le sens et la durée potentielle du lien communautaire élaboré dans les Final Clubs.

Enfin, pour engager cette analyse, nous conviendrons que l’élitisme, ayant le secret pour indissociable acolyte, semble être l’élément indispensable à la maintenance de l’homéostasie sociale de ces sociétés, et donc à leur persistance.


  • Mercredi 5 mars 2008 de 10 h 30 à 12 h 30:

Intervenante : Mariangela ROSELLI, MC à l’Université Toulouse II – Le Mirail, membre du CERTOP

 » Lecture publique et demande sociale : les effets de la territorialisation sur l’offre. Pour une sociologie critique d’une politique publique ».


  • Mercredi 19 décembre 2007 12h30-14h
  • Mercredi 21 novembre 2007 :

    Intervenant : Yann FERGUSON, Doctorant au CERTOP

    Présentation de l’ouvrage « The toles of government. A guide to the new governance. » de Lester M.Salomon

  • Mercredi 24 octobre 2007 :

    Intervenants :

    Yves POURCHER
    , Professeur des universités UTM, membre permanent

    Vincent SIMOULIN, Maître de conférences UT1, membre associé

    Présentation de leurs travaux.

  • Mercredi 12 septembre 2007 : Réunion de rentrée

mise à jour le 02/05/08


Imprimer