Mercredi 26 juin 2013, 14h : Séminaire CONTROVERSES « Ondes de téléphonie mobile » et  » Nanotechnologies »

Intervenants : Paolo Crivellari et Sarah Camguilhem, CERTOP


Mardi 25 juin 2013, 14h : Séminaire Risques environnementaux

Invitée Laura Centemeri, sociologue, CR CNRS, LAMES UMR 7305, Laboratoire méditerranéen de sociologie

Lieu : Université Toulouse II-Le Mirail, Maison de la Recherche, salle C438

Contact : Marie-Gabrielle Suraud, marie-gabrielle.suraud@iut-tlse3.fr


Vendredi 24 mai 2013, 11h : Séminaire IFERISS « Rationalisation des émotions dans les établissements hospitaliers : pratiques des soignants face à un travail émotionnel empêché. »

Intervenante : Angélique Roux, MCF Sciences Information Communication, CERTOP Ecorse.

Discutant : Jean-Claude Marquié, DR CNRS, CLLE, Université Toulouse 2

L’informatisation du dossier de soins dans les établissements hospitaliers intervient dans le cadre d’une dynamique de rationalisation des organisations et des activités. L’informatisation et la conception managériale du soin, en obligeant à la rationalisation et donc à l’écriture dans des dispositifs, oblige les soignants à concilier l’exigence d’enregistrements synchrones portée par l’outil, et les contraintes et logiques de rythmes liés à leur activité. Par ailleurs, la dimension relationnelle et le travail émotionnel des infirmières auprès du patient sont occultés voire empêchés par le dispositif alors même qu’ils sont rendus obligatoires par décret et alors même que l’émotion, dès lors qu’elle touche à l’humain, est une activité de connaissance (Le Breton, 1998 ; Mercadier, 2011). Aussi, nous supposons que des stratégies collectives se mettent en place pour donner du sens, stratégies qui contribuent à (re)construire l’imaginaire infirmier mis à mal par la rationalisation des établissements de soin.

Horaire et lieu : de 11h à 12h30 – Petite salle – Bât.B – Faculté de Médecine, 37 allées Jules Guesde à Toulouse.


Atelier SoNano, 2011-2012 – vendredi 25 novembre 2011, 14h

L’atelier interdisciplinaire SoNano (Société et Nanos), financé par la MSHS-T (USR CNRS 3414), a pour objectif de présenter des recherches sur les problèmes sociétaux posés par les nanos.

Il est organisé par les unités de recherche suivantes :

CERTOP (UMR 5044), LERNA (UMR 1081), LISST (UMR 5193), LTC (UMR 5263), PRISHM SOI (EA 3690), TACIP (EA 786), CEMES (UPR 8011), LAAS (UPR 8001), LPCNO (UMR 5215), en partenariat avec le GDR C’Nano GSO et l’ICSI.

Lieu : Université Toulouse-Capitole, site Arsenal, salle Gabriel Marty

Présentation de Stéphanie Lacour, CECOJI (UMR 6224, CNRS et Université de Poitiers)

« La régulation des nanotechnologies ou la quadrature d’un cercle vicieux. »

Les nanotechnologies constituent, pour les multiples acteurs qui interviennent dans les politiques scientifiques et technologiques, un terreau tout aussi fertile que, par bien des aspects, désespérant. Présentées comme les sources de la prochaine révolution industrielle, les « nanos » cristallisent en effet, depuis leurs prémices, des attentes considérables et une volonté compréhensible, dans l’ensemble des pays industrialisés, de contrôler au mieux l’ensemble du processus menant d’une recherche de pointe à la mise sur le marché réussie de produits innovants dans le cadre d’une compétition internationale féroce. Les précédents de l’amiante ou encore des biotechnologies ont été très vite mobilisés, illustrant les chausses trappes d’un développement mal maîtrisé et la nécessité de penser l’encadrement normatif très en amont afin de se prémunir tout à la fois contre les risques environnementaux et sanitaires qui pourraient voir le jour et contre le risque politique d’un rejet des nano-objets par le public.

Les politiques mises en oeuvre pour atteindre ces objectifs buttent néanmoins tour à tour sur la recherche d’une définition des objets à réguler, puis sur les moyens d’assurer le « développement responsable » de technologies génériques qui ne se laissent pas facilement enfermer dans un discours monolithique, sans parvenir, jusqu’ici, à établir les bases d’une stratégie efficace. Sollicitée aujourd’hui de manière formelle, une nouvelle règle de droit permettra-t-elle d’établir la quadrature de ce cercle vicieux ?



Séminaire ECORSE – Jeudi 10 Novembre 2011 14h30 – 16h30

Invité : Luc Bonneville, Université d’Ottawa

Professeur agrégé, Département de communication

Membre du Groupe de Recherche Interdisciplinaire en Communication Organisationnelle (GRICO)

Chercheur affilié à l’Institut de recherche de l’Hôpital Montfort

Discutante : Anne Mayère, Sciences information et communication, Professeure, CERTOP

Situations de travail infirmier à l’hôpital et pratiques communicationnelles
Les ‘hyper-infirmières’, le productivisme et les stratégies qu’elle mettent en place pour que les situations « fassent sens ».

A partir de l’étude d’un groupe de parole en milieu hospitalier.

Lieu : IUT Paul Sabatier, 115 route de Narbonne

bâtiment central, salle du Conseil


Imprimer