Invitée Dominique LHUILIER, Psychosociologue, Professeure émérite, Cnam, CRTD

9h30-12h : Malaises organisationnels : de quoi parle-t-on ?

  • Discutante : Dominique Lhuilier, Psychosociologue, Professeure Émérite des Universités-CNAM, Centre de Recherche sur le Travail et le Développement.

Lieu : UTM – Maison de la Recherche – 1er étage – salle D155

Malaises organisationnels : premiers repères

Gilbert de Terssac, Sociologue, DR CNRS, CERTOP-CNRS et Université Toulouse2

Dans les Risques Psychosociaux, l’organisation qui structure les activités professionnelles occupe une bonne place comme facteur de modification de la santé. C’est cette relation que nous voudrions expliciter grâce à l’expérience qu’en fait le sujet et que nous proposons de formaliser comme un malaise organisationnel.

Quand les choix ou les décisions d’organisation sont imposés sans aucun dialogue, quand le débat sur les orientations du service est étouffé, quand la hiérarchie avance des valeurs qu’elle ne respecte pas, quand les règles sont sans cesses contredites par des applications discutables voire injustes, on est confronté à une organisation blessante.

Le malaise organisationnel est le produit de la rencontre entre l’organisation blessante et les activités du sujet peu aisées à mettre en œuvre. C’est ce qui ressort de deux ans de recherche dans la fonction publique territoriale et d’une centaine d’entretiens avec des agents et des cadres de plusieurs sites.

Par « malaise dans l’organisation » on entend trois composantes reliées entre elles que nous désignons par « les 3 P » (la place, la plainte et la pente) : premièrement, un sentiment de déstabilisation et de place remise en cause, une sensation de ne plus trouver sa place ou de ne plus avoir de place dans un milieu professionnel organisé ; deuxièmement, c’est un ensemble de plaintes d’organisation qui expriment une sensation pénible et désagréable éprouvée dans des activités dont les contraintes temporelles sont plus importantes et la réalisation incommode, notamment du fait d’incessantes réorganisations, et troisièmement, une pente dangereuse qui guette le sujet confronté à des troubles vécus de santé et à une re-normalisation difficile voire un repositionnement impossible.

14h-16h : Vulnérabilités au travail

  • Intervenante : Dominique Lhuilier, Psychosociologue, Professeure Émérite des Universités-CNAM, Centre de Recherche sur le Travail et le Développement.
  • Discutante : Isabelle Bazet, Sciences Information Communication, MCF, IUT Tarbes, Université Toulouse 3, CERTOP

Lieu : UTM – Maison de la Recherche – rez-de-chaussée – salle D31


En savoir plus sur Dominique LHUILIER :

Axes de recherche :

Situés en psychosociologie clinique du travail et des organisations, mes travaux de recherche portent sur les processus psychiques engagés dans et par le travail en fonction des différents modes de relation au travail et à l’organisation, des ressources mobilisées dans l’activité, mais aussi les épreuves rencontrées, les procédures défensives mises en œuvre pour faire face aux contraintes psychiques du travail, les dynamiques individuelles et collectives de subversion de ces contraintes.

Le travail étant appréhendé comme objet privilégié de médiation entre l’économie psychique et le champ social, l’investigation porte sur les processus intrapsychiques et intersubjectifs mobilisés par/dans les situations de travail. L’analyse des activités, ses contraintes et ses ressources, éclaire les processus de développement – empêchement de l’action individuelle et collective, et leurs incidences sur la santé somatique et psychique.

Conventions de recherches en cours :
Maladies chroniques et travail (ANRS et INCA)
Travail et usages de substances psychoactives (MILDT)
Isolement et solitude au travail (Ministère de la Justice)

Publications scientifiques :

Ouvrages

Clot Y., Lhuilier D. (2010) (s/dir.) Travail et santé : ouvertures cliniques, Toulouse, Erés,

Clot Y., Lhuilier D., (2010) (s/dir) Agir en clinique du travail, Toulouse, Erés,

Lhuilier D., Bellenchombre P. Canino R., Frize N., (2009) Le travail incarcéré, Paris,
Syllepse.

Lhuilier D. (2006) Cliniques du travail, Toulouse, Eres, 244p.

Lhuilier D., Nyiongabo T., Rolland D., (2005) Prévenir les infections nosocomiales, Paris,
l’Harmattan, 219 p.

Lhuilier D. (2002), Placardisés : des exclus dans l’entreprise, Paris, Le Seuil, 230 p.

Lhuilier D., Lemiszewska A., (2001), Le choc carcéral, Paris, Bayard, 310 p.

Enriquez E., Lhuilier D., (2001), Domaine privé, sphère publique, Paris, Eska, 237p.

Veil C., Lhuilier D. (2000), La prison en changement, Toulouse, Eres, 304p.

Lhuilier D., Cochin Y., (1999), Des déchets et des hommes, Paris, Desclée de Brouwer,
p.185p.

Lhuilier D., Aymard N. (1997), L’univers pénitentiaire : du coté des surveillants de prison,
Paris, Desclée de Brouwer, 285p.

Lhuilier D. (1987), Les policiers au quotidien, Paris, L’Harmattan, 187p.

Revues : (sélection d’articles)

Lhuilier D., Giust Desprairies F., Litim M., (2010) « Risques psychosociaux », une
nouvelle catégorie sociale ?, Nouvelle Revue de psychosociologie, 10.

Lhuilier, D., Amado, S., Brugeilles, F., Diallo, M., & Rolland, D. (2010). Le travail et
l’emploi à l’épreuve du VIH/VHC : régulations des systèmes d’activités et
réévaluation du modèle de vie. Activités, 7(2), 2-26.
En ligne

Lhuilier D., (2010) L’invisibilité du travail réel et l’opacité des liens santé-travail,
Sciences sociales et santé, Volume 28, Numéro 2.

Lhuilier D., Litim M., (2010), « Crise du collectif » et déficit d’histoire : apports de
travaux sur le groupe et le collectif de travail, Connexions, 93.

Lhuilier D. (2009). Travail, management et santé psychique, Connexions, 91, 85-101.

Lhuilier D., Roche P., (2009) La résistance créatrice, Nouvelle Revue de Psychosociologie, 7.

Lhuilier D. (2009) Dépressions sévères et travail, L’Encéphale, 35,7, p.291-295.

Lhuilier, D. (2009).Travail du négatif, travail sur le négatif, Education Permanente, 179, p.39-57.

Lhuilier, D., & Litim, M. (2009). Le rapport santé-travail en psychologie du travail, Mouvements, 58, 85-96.

Lhuilier, D. F. Aubert, B.Laumond, T.Wajnberg (2008). Travail et santé : le cas d’intermittents du spectacle, Médecine des Arts, 62 p. 24-34.

Lhuilier D., (2007). Evolutions du monde du travail et pratiques psychologiques : soin ou développement du pouvoir d’agir ? , Bulletin de Psychologie, 60, p.43-49.

Lhuilier D. (2007). Clinique du travail : enjeux et pratiques, Pratiques psychologiques, 12, p.205-219.

Lhuilier D., Amado S., Brugeilles F., Rolland D., (2007). Vivre et travailler avec une maladie chronique (VIH-VHC) Nouvelle Revue de Psychosociologie, 4, p.123-142.

Lhuilier D., (2006) Compétences émotionnelles : de la proscription à la prescription des émotions au travail, Psychologie du travail et des organisations, 12, 91-103.

Lhuilier D., (2006). Cliniques du travail, Nouvelle Revue de Psychosociologie, 1, 179-194

Lhuilier D., (2005). Idéologies défensives et imaginaire social, Revue Internationale de Psychosociologie, 24, p.51-67.

Lhuilier D., (2005). Le sale boulot, Travailler, 14, p.73-98.


Imprimer