Ce séminaire a été labellisé par le Conseil Scientifique du Parcours Doctoral National en Santé Travail piloté par l’EHESP (École des Hautes Études en Santé Publique).

Il est ouvert au réseau national des doctorants en santé-travail, mais également à tout autre doctorant.e intéressé.e.

Inscription nécessaire, date limite 15 février 2018

Contacts coordonnatrices :  Vanina Mollovanina.mollo@ipst-cnam.frIrène Gaillardirene.gaillard@ipst-cnam.fr, Ergonomes, Maîtres de conférences, Ipst-Cnam, CERTOP

Lieu : IPST Cnam, salle 223 – Comment venir ?
Université Toulouse III – Paul Sabatier, Maison de la Recherche et de la Valorisation – 118, route de Narbonne, Toulouse


Télécharger le programme .(pdf)

 

Le séminaire doctoral proposé vise à intégrer au parcours doctoral une formation à la recherche concernant les liens entre organisation et santé au travail. Il repose sur les travaux de recherche de l’Axe INTRA « Intelligence du travail » du CERTOP. Cette équipe pluridisciplinaire, qui rassemble des sociologues du travail, des ergonomes et des économistes, travaille sur l’articulation entre ce que l’organisation fait au travail et ce que le travail fait de l’organisation. La santé au travail est appréhendée comme un ensemble de renormalisations qui se construisent au cours de l’activité individuelle et collective. Ces re-normalisations impliquent tous les acteurs partie prenante (opérateur, encadrant, direction…). Elles contribuent au développement de nouvelles règles, compétences, voire à la négociation des moyens de travail. Ces processus sont constitutifs d’organisations du travail plus favorables à la santé au travail. La non-reconnaissance et/ou l’absence de mise en discussion de ces re-normalisations sont sources d’atteintes à la santé et à la performance.

L’objectif du séminaire est d’acculturer les doctorants à cette conception de la santé au travail et aux modèles théoriques et méthodologiques qui la sous-tendent.

Le séminaire est prévu sur 2 jours. Plusieurs terrains d’application serviront d’illustration. La plupart des intervenants sont membres du CERTOP (Centre d’Étude Travail, Organisation, Pouvoir – UMR 5044 CNRS).

Le séminaire reposera sur :

– des savoirs théoriques pour définir les notions en jeu (travail, santé, organisation, activité…),

– des savoirs méthodologiques pour outiller les doctorants à la compréhension des rapports entre organisation et santé, mais aussi à la mise en œuvre de méthodologies d’actions en milieu de travail,

– des savoirs épistémiques pour mettre en perspective le contenu du séminaire aux démarches de recherche des doctorants du parcours national en santé travail.Ces différents apports seront réalisés sous la forme :

– de présentation des concepts, outils et méthodes mobilisés au travers de recherches conduites sur le terrain, et couvrant différentes facettes de la thématique,

– d’ateliers réflexifs collectifs offrant la possibilité aux participants de mettre en relation leurs objets de recherche avec l’objet du séminaire.

Cette proposition de séminaire constitue une ouverture ou une possibilité d’intégrer une approche ergonomique et sociologique aux travaux des doctorants du parcours national.


École des Hautes Études en Santé Publique, Parcours doctoral national en santé travail

Créé en 2016, le Parcours doctoral national en santé travail animé par l’EHESP est un dispositif inscrit dans le 3e Plan santé au travail 2016-2020 (PST3), fruit des discussions entre partenaires sociaux.

Les objectifs de ce parcours sont d’attirer des candidats d’excellence vers la thématique de recherche en « santé travail » et d’améliorer la visibilité de cette thématique et des équipes de recherche œuvrant dans ce champ, condition d’une plus grande attractivité nationale et internationale.

Le parcours a 3 principales fonctions :

  • L’attribution de contrats doctoraux après sélection des meilleurs candidats ;
  • L’allocation de bourses d’aide à la mobilité dans un autre laboratoire durant la thèse en France ou à l’étranger ;
  • La facilitation de l’accès à une formation de haut niveau en « santé travail » par la labellisation de séminaires doctoraux dédiés et l’attribution d’aides pour le suivi de ces séminaires.

De plus, les échanges avec les pairs sont facilités puisque dans le cadre du parcours, les doctorants rencontrent d’autres doctorants ainsi que des professeurs et chercheurs dans des disciplines similaires ou complémentaires à leur spécialité. Ceux qui le souhaitent pourront également participer sous condition, aux activités du Réseau doctoral en santé publique.

Le Parcours national en santé travail bénéficie du soutien de : la Direction générale du travail, l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS), l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), Santé Publique France.

 

(source : https://www.ehesp.fr)