Courriel : aurelie.roussary@irstea.fr

« La gouvernance de la qualité de l’eau potable en France. De la conformité sanitaire à l’exigence de qualité environnementale. »
Aurélie Roussary est Post-doctorante à l’Irstea, unité ETBX

Soutenue en 2010 à l’Université Toulouse le Mirail, sous la direction de Denis SALLES.

Résumé de la thèse (français-anglais / french-english)

  • Résumé :

Téléchargeable à l’adresse : http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00494624/fr/

En France, après 40 ans de Lois sur l’eau, si la qualité de l’eau potable distribuée aux usagers s’est globalement améliorée, grâce aux solutions curatives et palliatives, la qualité des eaux brutes servant à sa production n’a cessé de se dégrader.

Dans le contexte règlementaire de la Directive Cadre Européenne (DCE) qui impose à l’horizon 2015 le bon état des eaux, la gestion de la ressource en eau destinée à l’alimentation humaine doit aujourd’hui intégrer des injonctions réglementaires (sanitaires, environnementales, gestionnaires), des impératifs structurels (sécurisation des approvisionnements), ainsi que des enjeux économiques (rationalisation des infrastructures, mutualisation des coûts), politiques (institutionnels, locaux) et sociaux (solidarité, prix de l’eau acceptable).
Face à ces injonctions, deux logiques de gestion concurrentes se dégagent: une logique subsidiaire de bassin versant qui vise à positionner les Agences de l’eau comme plaques tournantes de la planification et du financement des politiques de l’eau, et une logique de consolidation du rôle des Départements. Ces logiques s’insèrent dans un processus de mise en interdépendance et en co-responsabilité croissantes de multiples acteurs (publics, privés) dans le pilotage des politiques de santé et d’environnement, de l’Europe au local.
Nous faisons l’hypothèse que l’hétérogénéité – des injonctions, des enjeux et des modalités d’articulation des logiques de gestion – dessine une recomposition de la gouvernance de l’eau potable qu’il s’agit de décrire et d’analyser.

Le dispositif de recherche sociologique s’appuie sur une lecture multi-niveaux (national, régional, départemental et local) de la gouvernance de la qualité de l’eau potable qui émerge depuis les années 2000 (DCE), et sur l’analyse de six configurations : les débats législatifs de la LEMA (2006), un processus de départementalisation de la gestion AEP, un processus de recomposition des services AEP en situation de crise sanitaire, et l’implémentation de trois dispositifs de préservation de l’eau potable (réglementaire, expérimental et intégré).

Mots clés : politique publique, eau potable, santé, environnement, exigence de résultat, gouvernance, interdépendance, co-responsabilité, arrangement politique, départementalisation, risque, dispositif d’opérationnalisation.

Abstract

Towards a reframing of the governance of the drinking water quality in France. Of the sanitary conformity with the requirement of environmental quality.

Taking as a whole, the quality of the drinking water distributed in France was improved thanks to curative and palliative solutions. However, the quality of the water resources used to produce the drinking water keep on deteriorating.

The Water Framework Directive (WFD), aiming at a good state of the waters in 2015, constraints the managers of the water resources dedicated to human feeding to integrate regulatory injunctions (health, environmentalist, managerial) and structural imperatives (reassurance of supply), while taking into account economic issues (i.e. facilities rationalisation, cost sharing), political stakes (i.e. institutional, local) and social concerns (i.e. solidarity, acceptability of water price).

Two rival managerial logics are facing these injunctions. This first one, based on the watershed, implies to position the Water Agencies at the centre of the planning and funding schemes of water policies. The second logic aims at reinforcing the Department (a French local authority) on these issues. These logics are fully part of a process which main consequences are the increase of the interdependence and co-responsibility of the multiple actors (public and private) involved in the steering of health and environment policies at the multiple levels of governance in Europe.

The thesis developed here is that the heterogeneity –of the injunctions, issues and ways to articulate the managerial logics- leads to a reframing of the drinkable water governance, which this work proposes to describe and analyse.

The sociological research device relies on a multi-level (i.e. national and the various levels of the French local authorities) understanding of the governance of the drinking water quality, emerging since the 2000s (WFD), and on the analysis of 6 cases: the legislative negotiations of the LEMA (2006), a Departement’s management of the AEP process, a reframing of the AEP services during a health crisis, and the implementation of three devices of the drinking water preservation (legislative, experimental and integrated).

Keywords: public policies, health, environment, result expectancies, interdependency, co-responsibility, political arrangement, “départementalisation”, risk, device for implementation.

Activités de recherche

Novembre 2012 – Mars 2012 : Ingénieur de recherche à IRSTEA de Bordeaux, unité de recherche Aménités et dynamiques des espaces ruraux (UR ADBX)

Valorisation scientifique du programme de recherche OSQUAR (cf. infra) et contribution à la construction d’un projet de recherche ANR sur les Inégalités environnementales (coord. J. Candau et V. Deldrève)

Janvier 2011 – Juillet 2012 : Chercheur post-doctorant à IRSTEA de Bordeaux, unité de recherche Aménités et dynamiques des espaces ruraux (UR ADBX)

« Les normes en question : controverses et re-négociation des normes sanitaires et de qualité des milieux (Bassin d’Arcachon) ». Le post-doc s’inscrit dans le projet de recherche OSQUAR : Ostréiculture et qualité du milieu mené dans un partenariat interdisciplinaire entre IRSTEA Bordeaux (unité ADBX), Université Bordeaux 3 (ADES/ENTPE-CNRS), IEP Bordeaux (SPIRIT-CNRS) sous la coordination de B. Sautour de l’Université Bordeaux 1 (EPOC-CNRS).

Les recherches en sciences des milieux cherchent à déterminer les facteurs des perturbations qui affectent l’huître et son milieu. Parallèlement, le post-doc en sociologie vise 1) une compréhension globale des situations de crise et de controverse, et 2) questionne leur impact sur la re-négociation des normes sanitaires et de qualité des milieux. Il s’agit plus particulièrement d’opérer une analyse rétrospective, du local à l’Europe, de la controverse sur le Bio-essai souris et de sa substitution par une analyse chimique.

Septembre 2010 – Décembre 2010 : Co-coordination (Denis Salles, CEMAGREF) de la tâche 4 du Programme « AQUADEP », ss coord. Rémi Barbier, ENGEES, programme de recherche « Eaux et Territoires », CEMAGREF, CNRS, MEDAD :

Le projet « AQUADEP » vise la caractérisation, l’évaluation et l’accompagnement des politiques départementales de l’eau destinée à la consommation humaine. Il est structuré sur une durée de 36 mois, autour d’un partenariat interdisciplinaire : UMR Cemagref/ENGEES en Gestion des services, Strasbourg ; l’UR Réseaux du Cemagref, Bordeaux; le Laboratoire Gestion de l’eau et de l’Assainissement (GEA-APT) d’AgroParisTech-Engref, Montpellier ; le Centre d’étude et de recherche Travail, Organisation Pouvoir (CERTOP), CNRS, UMR 5044, Toulouse ; le laboratoire Mutations des Territoires en Europe (MTE), CNRS FRE 3027, Montpellier.

La tâche 4 vise la caractérisation et l’évaluation des gouvernances départementales de l’eau DCH à travers l’analyse de 6 configurations départementales.

Septembre 2008 – 2011 : Programme « AQUADEP », ss coord. Rémi Barbier, ENGEES, programme de recherche « Eaux et Territoires », CEMAGREF, CNRS, MEDAD (inscrite dans 3 tâches/6)

Avril 2008 – Septembre 2009 : Etude ACT’EAU : Acteurs des aires d’alimentation des captages et territoires de l’EAU, CERTOP–Agence de l’eau Adour Garonne, ss coord. D.Salles, Université Toulouse le Mirail.

Étude sociologique visant à apporter à l’Agence de l’eau Adour Garonne une compréhension des processus de mise en œuvre des dispositifs de préservation de la ressource en eau destinée à la consommation humaine : Périmètres de protection de captage et Aires d’alimentation des captages prioritaires (Captages Grenelle).

Janvier-Décembre 2007 : Chargée d’études au CERTOP (ss dir.de D.Salles), Université Toulouse le Mirail

Analyse de la départementalisation de la gestion de l’eau : notamment étude de cas en Ariège (Midi-Pyrénées)

Octobre-Décembre 2006 : Chargée d’études au CEMAGREF de Bordeaux (ss dir. de B.Brémond)

Construction d’un projet de recherche interdisciplinaire (construction des partenariats et montage du projet) : CEMAGREF, CERTOP, ENGEES, ENGREF, dans le cadre de la réponse à l’appel d’offre CEMAGREF, CNRS, MEDAD « Eaux et Territoires ».

Novembre 2004 – Septembre 2006 : Chargée d’études au CERTOP (ss dir. de D.Salles et D.Busca), Université Toulouse le Mirail

Etude (enquête, analyses spatiales et statistiques) et accompagnement (animation et réunion) de la DRASS Midi-Pyrénées dans la mise en œuvre du Plan National de Santé/Environnement (PNSE).

Programme GIS-ECOBAG, FEDER, sur la diffusion de « pratiques améliorées » dans le domaine agricole.

Réalisation de deux études de cas, suivi et animation de réunions, dans le cadre d’une étude socio-économique menée à la demande du Groupe Régional d’Action Phytosanitaire Midi-Pyrénées (GRAMIP) et de l’Agence de l’eau Adour Garonne, en partenariat avec l’Ecole d’Ingénieur de Purpan, visant à analyser les leviers d’action qui favorisent ou qui freinent l’adoption de « pratiques améliorées » dans la conduite des traitements phytosanitaires.

Réalisation d’une étude de cas dans le cadre du Programme de recherche Eau des Villes, Eau des Champs (EVEC), CNRS, Programme Interdisciplinaire Développement Urbain Durable (PIDUD), Politiques territoriales et développement durable.

Avril – Septembre 2004 : Stage au Pays Périgord Noir (Sarlat), Chambre d’agriculture de Dordogne (Service environnement Sarlat-Périgueux), Diagnostic de territoire (Périmètres de protection de captage et Zone vulnérable).

Décembre 2002 – Avril 2003 : Stage en Inde du Sud à l’Institut Français de Recherche de Pondichéry, Tamil Nadu, sur les aspects socio-économiques du déclin de la gestion des réservoirs d’irrigation traditionnels.

Activités pédagogiques

Janvier 2013 : Vacations à l’Université Toulouse 2 Le Mirail

  • Master 2 professionnel « Politiques environnementales et Pratiques Sociales » (PEPS), IUP de sociologie appliquée (6 heures).

1er semestre 2012 : Co-encadrement de mémoire (avec D. Busca) à l’Université Toulouse 2 Le Mirail

  • Master 2 « Politiques environnementales et Pratiques Sociales » (PEPS), IUP de sociologie appliquée

    Fanny Camus, Mémoire de Master 2 sur l’évaluation territoriale du programme régional Re-Sources (reconquête de la qualité de l’eau potable) dans le département de la Charente.

Mars 2012 : Vacation à l’Université Bordeaux 2

  • Licence 2 UE 4 : Sociologie de l’environnement (2 heures)

Novembre-Décembre 2011 : Vacations à l’Université Toulouse 2 Le Mirail

  • Master 2 professionnel « Politiques environnementales et Pratiques Sociales » (PEPS), IUP de sociologie appliquée (9 heures).

Octobre-Janvier 2011 : Chargée de cours à l’Université Paul-Sabatier, Toulouse 3.

  • Master 2, Sciences de la vie et de la santé, mention écologie (6 heures)
  • Master 2, Surveillance et gestion de l’environnement, module « sociétés et environnement » (4 heures)

Septembre 09- août 10 : ATER à l’Université Toulouse le Mirail, Toulouse 2

  • Licence 1, mention Sociologie, UE SO 0003 – Méthodologie du travail universitaire en sociologie :

    Segment A « Atelier de recherches documentaires et informatique »

    Segment B « Atelier d’écritures universitaires et construction du parcours universitaire personnel »

  • Master 2, encadrement étude école, Métiers de l’évaluation et de la concertation, IUP de sociologie appliquée (12 heures)

Septembre 08- août 09 : ATER à l’Université Toulouse le Mirail, Toulouse 2

  • Licence 1, mention Sociologie, UE SO 0003 – Méthodologie du travail universitaire en sociologie :

    Segment A « Atelier de recherches documentaires et informatique »

    Segment B « Atelier d’écritures universitaires et construction du parcours universitaire personnel »

Avril 2008 : Chargée de cours à l’Université Victor Segalen, Bordeaux 2

  • Licence 2, UE 4 : Sociologie de l’environnement (2 heures)

Février-Mai 2008 : Chargée de cours à l’Ecole d’Ingénieurs de Purpan (ESAP)

  • Master 2, Domaine d’approfondissement « Stratégies Territoriales et Action Locale » (7 heures)
  • Master 1, « Natural Resources and Environmental Management », en partenariat avec le « college of agriculture », Kansas State University (USA), Sciences Sociales 401 : Aide à la décision et approche qualitative d’un territoire (15 heures)

Octobre 07 – Janvier 08 : Chargée de cours à l’Université Toulouse le Mirail, Toulouse 2.

  • Licence 1, mention Sociologie, UE S0 3A : Méthodologie du travail universitaire en sociologie (50 heures)

Octobre-Décembre 2007: Chargée de cours à l’Université Paul-Sabatier, Toulouse 3.

  • Master 2, Sciences de la vie et de la santé, mention écologie (6 heures)
  • Master 2, Surveillance et gestion de l’environnement, « sociétés et environnement » (2 heures)

Octobre 06 – Janvier 07 : Chargée de cours à l’Université Toulouse le Mirail, Toulouse 2.

  • Licence 1, mention Sociologie, UE S0 3A : Méthodologie du travail universitaire en sociologie (50 heures)
  • Master 2, encadrement étude école, Métiers de l’évaluation et de la concertation, IUP de sociologie appliquée (20 heures)

Octobre-Novembre 2006 : Chargée de cours à l’Université Paul-Sabatier, Toulouse 3.

  • Master 2, Sciences de la vie et de la santé, mention écologie (17 heures)

Publications

Ouvrage

ROUSSARY A., 2013, Santé et environnement. Vers une recomposition de la gouvernance de la qualité de l’eau potable en France ?, préfacé par Bernard Barraqué, Paris, L’Harmattan, (accepté, à paraître).

Revues à comité de lecture (classées AERES)

ROUSSARY, A., BUSCA, D., DUMONT, A., CARPY-GOULARD, F., SALLES, D., 2013, «Pratiques phytosanitaires en agriculture et environnement : des tensions irréductibles ?», in Économie rurale, n°336-337 (à paraître).

BECERRA S., ROUSSARY A., 2008, « Gérer la vulnérabilité de l’eau potable : une action publique désengagée », in Natures, Sciences et Sociétés, Vol.16, n°3, pp-220-231.
Chapitre d’ouvrage

ROUSSARY A., SALLES D., 2012, « Pollutions agricoles et qualité de l’eau potable : vers une interdépendance des dispositifs de gestion », in MOURI H. (dir.), Eau, Lien social et dynamique locale, Publication Université de la Manouba et laboratoire patrimoine et ressources patrimoniales en Tunisie, pp. 39-52.

PALAYAN D., ROUSSARY A., ANUPAMA K, GUNNELL Y., 2003, “The past and present of water management in semi-arid India: a case study from Satyamangalam, Pudukottai district, Tamil Nadu”, In Late Quaternary Environment Change: Emerging Issues, Publication du département d’écologie, n°42, French Institute of Pondicherry, Pondicherry, pp. 257-262.

Rapports de recherche

GHIOTTI S, ROUSSARY A., 2012, La gouvernance départementale de l’eau destinée à la consommation humaine dans l’Aube, Programme AQUADEP- tâche 4.

ROUSSARY A., RENAUD E., LARGE A., 2011, La gouvernance départementale de l’eau destinée à la consommation humaine dans la Manche, Programme AQUADEP- tâche 4, 70 p.

ROUSSARY A., GHIOTTI S, 2010, La gouvernance départementale de l’eau destinée à la consommation humaine en Deux-Sèvres, Programme AQUADEP- tâche 4, 68 p.

ROUSSARY, A., SALLES, D., AKERMANN, G., 2009, ACT’EAU : Acteurs des aires d’alimentation des captages et territoires de l’eau, Rapport de recherche, CERTOP-UTM, UMR CNRS 5044, Agence de l’eau Adour Garonne.

ROUSSARY, A., 2009, Gouvernance territoriale, environnement et eau destinée à la consommation humaine, note de synthèse, programme AQUADEP- tâche 1, p.70.

BUSCA D., CARPY-GOULARD F., DUMONT A., LABEDAN G., ROUSSARY A., SALLES D., 2007, L’adoption de « pratiques améliorées » dans la conduite des traitements phytosanitaires. Une analyse sociologique et économique des plans d’action du GRAMIP, Rapport de recherche, CERTOP-CNRS-UTM, IE-Purpan, AEAG.

ROUSSARY A., 2005, La création du syndicat de production intercommunal de l’eau potable (SPIDE) en Val d’Adour, Gestion institutionnelle d’un problème de pollution et sanctuarisation d’un site de captage, in SALLES, D. (direction scientifique), BARRAQUE, B., BUSCA, D., GARIN, P., (2006), Eau des villes, eau des champs. Négociation territoriale et génie de l’environnement, Rapport au programme CNRS PIDUD, 277p.

Communications dans des colloques internationaux

ROUSSARY A., 2012, « Normes sanitaires, crises, risque inconnu et controverses : la trajectoire du bio-essai sur souris », XIXème Congrès de l’AISLF, Rabat, 2-6 juillet, Maroc.

BARBIER R., ROUSSARY A., CAILLAUD K, CANNEVA G., GHIOTTI S., LARGE A., RENAUD E., SALLES D., WEREY C., 2011, « Le changement d’échelle dans l’action publique environnementale. Analyse comparée de régimes de gouvernance départementale de l’eau destinée à la consommation humaine », The international conference Territory and Environment: from representations to action, December 8-9, Tours, France.

RIVAUD A., ROUSSARY A., BOUET B., CAZALS C., DACHARY-BERNARD J., GASSIAT A., HAUTDIDIER B., LYSER S., PARDO C., SALLES D., VERNIER F. (IRSTEA, UR ADBX Bordeaux), “ICZM challenges in the Arcachon Bay: an interdisciplinary analysis of social and economic strategies in a vulnerable oyster industry”, international, multidisciplinary scientific Symposium on “Vulnerability of coastal ecosystems to global change and extreme events”, 18 to 21 October, 2011, Biarritz, France.

ROUSSARY A., 2011, “What reframing of the governance of drinking water quality in France? The governance by the responsibility and the result expectancies in question “, 10th Conference of the European Sociological Association, 7th to 10th September 2011, Geneva, Switzerland.

ROUSSARY A. SALLES, D., 2010, « Pollutions agricoles et qualité de l’eau potable : vers une interdépendance des dispositifs de gestion », Colloque « Eau, lien social et dynamiques locales », CR 23 AISLF, Association Tunisienne de Sociologie, 15-17 avril 2010, Hammamet, Tunisie. (Actes à Paraître 2011)

ROUSSARY, A., 2008, “Towards a new drinking water governance in France? From Europe to local scale”, 13th World Water Congress, Montpellier, France, from 1-4 September.

ROUSSARY, A., 2008, « Injonctions réglementaires, enjeux socio-économiques et culture politique locale : la Départementalisation de la gestion de l’eau potable en Ariège (France) », XVIIIème Congrès de l’AISLF, Istanbul, Turquie, 7-11 juillet.

ROUSSARY, A., 2007, « La responsabilisation dans des systèmes interinstitutionnels et multi-niveaux : Une analyse à travers la gouvernance de la ressource en eau potable, de l’Europe au local », Colloque Environnement et Politique-s, CR 23 AISLF, 25-27 juin, Toulouse.

BOSC C., BOURBLANC M., RINAUDO J-D., ROUSSARY A., VIAVATTENE, C., 2005, “EVEC PROJECT (TOWN WATER AND FIELD WATER) : A French approach to mechanisms protecting potable water catchments menaced by agricultural pollution”, Communication au Colloque EWRA, Menton, September.

PALAYAN D., ROUSSARY A., ANUPAMA K, GUNNELL Y., 2003, “The past and present of water management in semi-arid India: a case study from Satyamangalam, Pudukottai district, Tamil Nadu”, In Late Quaternary Environment Change: Emerging Issues Proceedings of the International PAGES Workshop and training programme, 10th – 15th February.

Communications dans des colloques nationaux

ROUSSARY A., BOUET B., SALLES D., 2011, « L’implication locale dans la construction du risque sanitaire et du principe de précaution. La controverse du Bio-essai souris sur le Bassin d’Arcachon », Congrès de l’AFS, 5-8 juillet, Grenoble.

ROUSSARY A., SALLES D., 2011, « Quelles réponses à la demande de sociologie pour l’action environnementale ? Ecueils et défis », Congrès de l’AFS, 5-8 juillet, Grenoble.

ROUSSARY, A., 2010, « La gouvernance de la qualité de l’eau potable », 13ème édition des Entretiens Territoriaux de Strasbourg 2010 (ETS), « Réformes territoriales : quelles conséquences pour les services publics locaux ? », CNFTP-INET, 1-2 décembre, Strasbourg.

ROUSSARY, A., BUSCA, D., CARPY-GOULARD, F., DUMONT, A., SALLES, D., 2010, L’incitation aux « pratiques améliorées » dans la conduite des traitements phytosanitaires agricoles : action collective et pratiques individuelles au prisme d’une analyse sociologique et économique, communication au colloque SFER-CEMAGREF, « La réduction des pesticides agricoles, enjeux, modalités et conséquences », 11-12 mars, Lyon.

Animation et Insertion dans la communauté scientifique

Membre associé du Laboratoire CERTOP (Centre d’étude et de recherche Travail Organisation Pouvoir), UMR CNRS 5044, Axe 3 : Dynamiques sociétales/ Environnement, Alimentation, Santé, Tourisme (EAST), équipe « Politiques Environnementales et Pratiques Sociales » (PEPS) (contrat quadriennal CERTOP)

Membre du bureau du Comité de Recherche 23 « Environnement et développement durable » de l’Association internationale des sociologues de langue Française (AISLF), depuis juin 2008.

  • Organisation du colloque CR23 pour le congrès AISLF RABAT 2012

Adhérente de l’Association française de sociologie (AFS), de l’Association internationale de sociologie en langue française (AISLF) et de l’Association européenne de sociologie (ESA).

Participation à la vie scientifique interne et externe au laboratoire/unité de recherche

Octobre 2011 : Communication aux Journées des sociologues IRSTEA, « Quelles réponses à la demande de sociologie pour l’action environnementale ? Ecueils et défis », Antony, en présence de Didier Demazière (Chercheur invité, CSO).

Février 2011 : Communication, séminaire CERTOP, « Vers une recomposition de la gestion de l’eau potable en France ? Le gouvernement par la responsabilité et l’exigence de résultat en question », Université Toulouse 2 – Le Mirail, Discutant : F. Cochoy, sociologue, PR UTM, CERTOP CNRS.

Avril 2009 : Communication, séminaire du pôle Politiques environnementales et Pratiques Sociales du CERTOP, « Gérer l’eau potable: une production de co-(ir)responsabilité des institutions territoriales ? », Université Toulouse 2 – Le Mirail, Discutant : V. Simoulin, sociologue, PR UTM, CERTOP CNRS.

Mai 2008 : Rapporteur d’un atelier, Colloque interdisciplinaire Vulnérabilités sociales, risques et environnement : Comprendre et évaluer, Toulouse, 15-16 mai 2008, Observatoire Midi-Pyrénées, Université Toulouse 2 – Le Mirail, CNRS.

Mai 2008 : Discutant de J. Jarty, « Interface travail-famille et inégalités de sexe : Regards croisés sur les effets de l’action publique en Espagne et en France. » ; « Le rapport au temps des enseignantes du second degré : entre reproduction et tentative de dépassement de la norme de genre. », séminaire transversal du CERTOP, Université Toulouse 2 – Le Mirail.

Mai 2007 : Communication, séminaire transversal du CERTOP, « La responsabilisation dans des systèmes interinstitutionnels et multi-niveaux : Une analyse à travers la gouvernance de la ressource en eau potable, de l’Europe au local », Université Toulouse 2 – Le Mirail, Discutant : P. Leroy, PR de Sciences Politiques de l’environnement, Université de Nimègue.

Juin 2006 : Discutant de D. Lorrain, « Les pilotes invisibles de l’action publique, le désarroi du politique ? », in Lascoumes P., Le Galès P. (dir.), 2004, Gouverner par les instruments, en présence de l’auteur, séminaire transversal du CERTOP, le 9 juin, à Toulouse.

Organisation de journées d’étude

Mars 2009 : Organisation, communication et animation de la journée d’étude « Recherche et action : l’expérimentation des Aires d’Alimentation des Captages », CERTOP, UTM, 12 mars 2009, Agence de l’eau Adour Garonne, Toulouse.

Mai 2007 : Organisation et communication, journée d’étude « Le pouvoir périphérique : quelle relecture 30 ans après ? », CERTOP, le 3 mai 2007, Université Toulouse 2 – Le Mirail.

Octobre 2006 : Organisation, communication et animation de la journée d’étude et de travail « Regards croisés Recherche et Action : quels enseignements pour la mise en œuvre des Périmètres de protection de captages ? », sous la direction de Denis Salles, CERTOP, UTM et la DRASS Midi-Pyrénées, 12 octobre 2006, Toulouse.

Valorisation de la recherche

17 février 2012 : Intervention « La trajectoire socio-historique d’une norme sanitaire », journée de restitution de l’année 2 du Programme régional de recherche aquitain OSQUAR, Bordeaux.

13 décembre 2011 : Intervention « Des souris et des Hommes », journée de restitution aux acteurs du volet 4 du Programme régional de recherche aquitain OSQUAR, Bordeaux.

8 décembre 2010 : Intervention « L’intérêt d’une approche sociologique », soirée-débat « Garantir durablement la qualité de l’eau : un enjeu de santé », Agence de l’eau Adour Garonne.

Décembre 2010 : ROUSSARY, A., 2010, « Act’eau, étude sociologique pour concilier agriculture et eau potable », in Revue de l’Agence de l’eau Adour Garonne, n°112, décembre 2010, p.15.

Formation universitaire

2011 : Obtention de la qualification Maître de conférences (MCF) – CNU section 19- Sociologie.

25 Mai 2010 : Obtention du doctorat de Sociologie, mention très honorable avec les félicitations du jury. « La gouvernance de la qualité de l’eau potable en France. De la conformité sanitaire à l’exigence de qualité environnementale », sous la direction de Denis Salles, Centre d’Étude et de Recherche Travail, Organisation, Pouvoir (CERTOP), pôle « Politiques Environnementales et Pratiques Sociales » (PEPS), Université Toulouse le Mirail.

Septembre 2004: Diplôme d’étude approfondie Espaces et sociétés rurales, logiques économiques(DEA ESSOR), «Gouvernance territoriale et préservation de la ressource en eau potable en Dordogne», Université Toulouse le Mirail, ENFA, ENSAT.

Septembre 2003: Maîtrise de Géographie, «Aspects socio-économiques du déclin de la gestion communautaire des ressources en eau en Inde semi-aride: l’exemple de Satyamangalam, Pudukkottai, Tamil Nadu», Université Panthéon Sorbonne.

Juin 2002: Licence de Géographie à l’Université Panthéon Sorbonne.

Juin 2001: DEUG de Géographie, mention Aménagement à l’Université Paris 8.

Juin 1999: Baccalauréat Scientifique, option mathématique.

mise à jour 2014

Imprimer