Réseau-Agriville

Plateforme nationale d’innovations pédagogiques et de recherches participatives
pour les agricultures urbaines

Travaillons en réseau pour favoriser « l’excellence équitable et solidaire » dans ce domaine crucial des agricultures urbaines afin de réduire les inégalités écologiques observables à différentes échelles.

L’action raisonnée par la connaissance socio-scientifique co-construite et les valeurs humanistes, est la voie choisie par les acteurs du Réseau-Agriville.

Le Réseau-Agriville est porté par un consortium pluridisciplinaire d’enseignants-chercheurs issus de plusieurs universités en France et à l’étranger. Crée 2014, il offre aux différents acteurs intéressés (étudiants, professionnels, élus, chercheurs, associations, etc.) une plateforme interactive qui aborde les multiples facettes des agricultures urbaines.


Site internet : http://reseau-agriville.com/


Contacts CERTOP : camille.dumat@ensat.fr et liliane.sochacki@iut-tlse3.fr


Dans les médias :


Communication :

Dumat C. Santoromito E. & Reverso L. 2015. « Développement du réseau multi-acteurs des Universités françaises pour optimiser collectivement et durablement leur efficience en enseignement et recherche. » Réseau Université-Durable, 22 octobre 2015 (télécharger au format .pdf)


Quoi ?

Promouvoir les agricultures urbaines durables par la co-construction, la capitalisation et le partage des savoirs et savoir-faire des acteurs à différentes échelles géographiques.

Le Réseau-Agriville a pour objectif de promouvoir les agricultures urbaines durables en favorisant les interactions (partage d’informations, de ressources, co-construction de projets d’agricultures durables, etc.) entre les différents acteurs (enseignant-chercheurs, étudiants, professionnels, associations, élus…) en Région Midi-Pyrénées, en France et à l’International tant d’un point de vue :

des projets de recherche sources d’innovation (les Sciences au service de la Société)

que des enseignements (lien entre recherche et formation, pédagogie innovante et approche par compétences, insertion professionnelle des diplômés)

et des activités professionnelles génératrices d’emploi et de bien-vivre (qualité des productions alimentaires, nature en ville, liens entre les populations…).

Qui ?

Ce réseau national pluridisciplinaire dédié aux agricultures urbaines a été créé au printemps 2014 par Camille Dumat (chercheuse au CERTOP-Axe Transition Ecologique, professeure de l’INPT) et un groupe de personnels et étudiants de plusieurs autres établissements toulousains (L. Sochaki, O. Bories, J.M. Cazenave, M. Messina, F Chevalarias, G. Bertoni, E. Schreck, L. Alleto, A. Pierart, N. Sejalon, A. Vialatte,… ) engagés et citoyens, qui mettent les résultats de leurs travaux scientifiques et des ressources pédagogiques à disposition des personnes qui pratiquent les agricultures urbaines ou participent à leur développement durable. Le réseau s’est ensuite rapidement étendu en France (Paris, Nancy, Montpellier…) et dans le monde entier (notamment Mexique, USA, Chine).

Pourquoi ?

La Food and Agriculture Organization (FAO) considère le développement de l’agriculture urbaine comme l’une des clés de la survie alimentaire de l’Humanité. La grande majorité des populations dans le monde résident en zones urbaines et cette tendance s’accentue ! Les étudiants, associations, élus, divers professionnels sont concernés ; les agricultures urbaines prennent en effet la forme de jardins collectifs, de ruchers urbains, de cultures sur les toits, de micro-fermes, de parc naturels ou d’éco-quartiers…

 

Il s’agit pour nous de mettre la science au service de la société et de travailler en lien avec la réalité du terrain en mettant en valeur les savoir-faire. Le partage d’informations génère des synergies qui favorisent le développement de ces agricultures urbaines qui créent du lien social et participent à la transition écologique des territoires.

Comment ?

L’association Réseau-Agriville vous accueille et organise un colloque annuel (octobre 2014, novembre 2015…) à Toulouse dont les actes sont disponibles en ligne sur la plateforme pédagogique et de recherche reseau-agriville.com.

Chacun peut bénéficier en libre accès des ressources pédagogiques socio-scientifiques relatives aux multiples facettes des agricultures urbaines en ligne (cours, films pédagogiques, etc.) et également proposer à la communauté de nouvelles ressources.

Travaillons en réseau pour favoriser « l’excellence équitable et solidaire » dans ce domaine crucial des agricultures urbaines afin de réduire les inégalités écologiques observables à différentes échelles. L’action raisonnée par la connaissance socio-scientifique co-construite et les valeurs humanistes, est la voie choisie par les acteurs du Réseau-Agriville.

Des projets de recherche en cours concernent les jardins collectifs (ANR ville durable JASSUR et Potagers expérimentaux de la ville de Paris) et thérapeutiques (Jardins sur les toits de l’Hôpital Pasteur), les parcs naturels, les fermes urbaines.

Ils sont réalisés en collaboration avec notamment les associations, élus, bureaux d’étude. Les agricultures urbaines participent à la construction du projet urbain et influent sur les dispositifs d’orientation et de planification en matière d’aménagement urbain redessinant le paysage urbain ; elles installent une autre forme de nature en ville et invitent à de nouveaux rapports homme-nature ; elles favorisent le développement des liens sociaux ; elles contribuent à la préservation de la biodiversité ; elles participent à la mise en place progressive d’un nouveau système de production questionnant la rentabilité productive et économique, les sols disponibles et leurs qualités …

Parmi les projets importants que nous envisageons actuellement de réaliser dans les prochains mois :

développer des versions espagnole et anglaise de la plateforme avec la collaboration de nos collègues enseignants-chercheurs au Mexique, en Espagne et aux USA

développer des ressources pédagogiques adaptées aux malentendants

organiser un colloque international à Toulouse en février 2017.


Photo : ©Réseau-Agriville

mise à jour mars 2016