Titre provisoire : « Entre La théorie de l’engrenage de la production et la modernisation écologique : une analyse de la dynamique du fonctionnement du Mécanisme de Développement Propre dans les décharges sanitaires à Rio de Janeiro »

«Between the theory of the production cycle and ecological modernization: an analysis of the dynamics of the operation of the Clean Development Mechanism in the sanitary landfills in Rio de Janeiro»

Thèse de doctorat en sociologie – en cours

PACHECO-CRUZ Natália

Directeur de thèse/Ph.D. Supervisor :

Mots-clés/Keywords

Marché du carbon, Mécanisme du Développement Propre, Brésil, « Treadmill of Production », Modernisation Ecologique, Déchets

Carbon Market, Clean Development Mechanism, Brazil, Treadmill of Production, Ecological Modernization, Waste

Résumé/Abstract

La thèse a comme objet le fonctionnement du Mécanisme de Développement Propre (MDP) dans l’Etat de Rio de Janeiro. Prévu dans l’article 12 du Protocole de Kyoto, cet instrument encourage la réduction de gaz à effets de serre à partir de la mise en œuvre des projets de technologies propres dans les pays en voie de développement. L’objectif principal du MDP est de rendre disponible des ressources financières pour l’implantation de ces technologies dans les territoires plus pauvres de la planète à travers leur inclusion dans le marché du carbone. Le Brésil a été le pionnier dans la mise en place de projets MDP de captation de méthane dans le domaine de déchets au monde. Dans ce contexte, le but de la recherche est d’analyser la dynamique de cet instrument global de gouvernance climatique au niveau local. La dynamique de la mise en œuvre de ces projets est conditionnée à la dynamique de la gestion de déchets à Rio. La réussite de politiques environnementales globales dépend exclusivement des politiques publiques locales. La Política Nacional de Resíduos Sólidos a légitimé l’entrée du capital privé dans la gestion de déchets au Brésil, ce qui a éveillé l’intérêt des entreprises privées à construire des projets MDP afin d’obtenir des crédits de carbone. La dynamique du traitement de déchets à Rio peut être analysée sous l’optique normative de la théorie de la “Treadmill of Production” (TOP). Cette théorie explique le processus dialectique existant entre le développement économique e l’environnement. L’enjeu soulevé par la « TOP » décrit les conflits environnementaux comme les produits de l’interaction entre le capital, le travail et le pouvoir public. Etant donné que le MDP est un instrument qui vise des gains financiers à partir de la réduction des émissions, son adoption renforce la nouvelle dynamique capitaliste qui a été commencé dans le domaine de déchets. Malgré le fait que le changement climatique soit la conséquence de cette logique d’accumulation de capital, la réduction de méthane est réelle dans le cadre du MDP. Cet aspect souligne le paradoxe qui repose sur la « genèse » de cet instrument : lutter contre le changement climatique à partir de la même logique qui l’a créé. Ainsi, dans un scénario caractérisé par la « Treadmill of Production », il est possible d’observer des traits de « Modernisation Ecologique » dans le secteur de traitement de déchets à Rio de Janeiro.

The thesis deals with the operation of the Clean Development Mechanism (CDM) in the State of Rio de Janeiro. Under Article 12 of the Kyoto Protocol, this instrument promotes the reduction of greenhouse gas emissions from the implementation of clean technology projects in developing countries. The main objective of the CDM is to make available financial resources for the implementation of these technologies in the poorest territories of the world through their inclusion in the carbon market. Brazil has been the pioneer in the development of CDM methane capture projects in the waste field in the world. In this context, the aim of the research is to analyze the dynamics of this global instrument of climate governance at the local level. The dynamics of the implementation of these projects depend on the dynamics of waste management in Rio. The success of global environmental policies depends exclusively on local public policies. The Política Nacional de Resíduos Sólidos has legitimized the entry of private capital into waste management in Brazil, which has aroused the interest of private companies to build CDM projects in order to obtain carbon credits. The dynamics of waste treatment in Rio can be analyzed under the normative perspective of the « Treadmill of Production » (TOP) theory. This theory explains the dialectical process between economic development and the environment. The issue raised by the « TOP » describes environmental conflicts as the products of the interaction between capital, labor and public power. Since the CDM is an instrument that aims for financial gains from emission reductions, its adoption reinforces the new capitalist dynamic that has been initiated in the area of ​​waste. Despite the fact that climate change is the consequence of this logic of capital accumulation, methane reduction is real under the CDM. This aspect underlines the paradox that is based on the « genesis » of this instrument: to fight climate change from the same logic that created it. Thus, in a scenario characterized by the « Treadmill of Production », it is possible to observe traits of « Ecological Modernization » in the waste processing sector in Rio de Janeiro.

mise à jour mars 2017/update march 2017

Imprimer