« La gestion collective de l’eau dans les périmètres irrigués du Nordeste brésilien (vallée du Sao Francisco). »

Aurélie NOEL

Thèse de doctorat – année 2002

Directeur de thèse : Jean-Yves NEVERS

Français

La thèse étudie les changements intervenus dans la gestion des périmètres irrigués du Nordeste brésilien à la suite du désengagement de l’État central. Elle analyse les problèmes posés par le passage d’un mode de gestion centralisé et bureaucratique à une forme de gestion décentralisée, mise en oeuvre par les usagers eux-mêmes.

A partir de l’observation de deux périmètres irrigués, l’étude s’intéresse aux processus de création de nouveaux organismes de gestion (les districts d’irrigation), aux enjeux et conflits que suscitent l’élaboration de nouvelles règles du jeu et de nouveaux rapports de pouvoir entre les usagers, à l’influence des caractéristiques techniques des réseaux d’irrigation et à l’impact de la coexistence de petits exploitants et d’entreprises agricoles dans un même périmètre irrigué.

Une place privilégiée est accordée aux questions posées par l’élaboration d’un système de tarification de l’eau et par les comportements des usagers en ce qui concerne le paiement de la redevance. La résolution de ces deux problèmes constitue une condition fondamentale de la stabilisation des nouveaux organismes de gestion.

Mots-clés : agriculture irriguée, district d’irrigation , Brésil, Sao Francisco, désengagement de l’état, autogestion, sociologie, périmètre irrigué

English

“The collective management of water in the irrigated perimeters of the Brazilian Nordeste (Valley of the Sao Francisco)

The thesis studies the changes occurred in the management of the irrigated perimeters of Brazilian Nordeste following the central disengagement of the state. It analyses the problems arising from the passage of a mode of management centralized and bureaucratic to a form of decentralized management, implemented by the users themselves.

From the observation of two irrigated perimeters, the study is interested in the processes of creation of new bodies of management (the districts of irrigation), in the stakes and the conflicts that arouse the elaboration of new rules of the game and new reports of power among the users, in the influence of the technical characteristics of the networks of irrigation and in the impact of the coexistence of small developers and agricultural companies in the same irrigated perimeter.

A privileged place is given to the questions put by the elaboration of a system of fixing of a price scale for the water and by the behaviour of the users as regards the payment of the fees. The resolution of these two problems constitutes a fundamental condition of the stabilization of the new organizations of management.

Imprimer