« Gouverner par l’action, le cas des politiques universitaires de La Rochelle, Albi et Rodez. »

Christelle MANIFET

Thèse de doctorat – année 2004

Directeur de thèse : Daniel FILATRE

Français

A la fin des années 80, nombre d’élus des villes moyennes françaises s’investissent en faveur du développement universitaire de leur territoire. Selon nous, ce mariage insolite Villes moyennes-Université est révélateur de la recomposition et de la banalisation des modes de gouverner les territoires, ceux-ci s’exprimant de plus en plus au travers des processus d’action publique mis en oeuvre dans les villes. Ceci nous conduit à poser une nouvelle définition pragmatique de l’exercice du pouvoir politique local exprimée à partir de l’expression conceptuelle « gouverner par l’action ».

Trois terrains ont été sélectionnés : La Rochelle, Albi et Rodez. La première partie de la thèse reconstitue l’histoire de ces politiques universitaires locales des années 80 jusqu’en 2001 alors que la deuxième partie en propose une analyse transversale.

Les acteurs publics locaux sont finalement triplement mis à l’épreuve : du point de vue de leur légitimité territoriale ; de leur capacité à construire des alliances variées et à territorialiser leur démarche. Un modèle de gouvernement pragmatique territorialisé est finalement établi. Il invite à considérer que gouverner les villes relève d’une capacité organisationnelle (gouvernance) mais aussi d’une capacité adaptative aux problèmes publics territorialisés.

Mots-clés : gouvernement, gouvernance, villes moyennes, université, action publique locale, territoire.

English

At the end of the eighties, elected officials of the french average cities invest their institution in university public policies. In France, this strange marriage between middle size towns and University is revealing a process of vulgarization of local governance process (Govern by action).

Three grounds were selected: La Rochelle in the west, Albi and Rodez in south-west. The first part reconstitutes the history of university local policies. The second part proposes a comparative analysis.

The local public actors are three times put to the test: from the point of view of their territorial legitimacy, in their capacity to build varied alliances and « territorialize » their policy. A pragmatic model of territorialized governance is finally established. It supposes to consider that to govern a city the local governance imply an organisational capacity (governance, urban regimes) and an adaptative capacity with territorialized public problems.

Key words: governance, middle size cities, university, local policies, territory.