Temporalites_sociales.jpg
Editions : Octarès , Coll. Le travail en débat, série MSHS-T n°4

Parution : juin 2006, 187 p., prix : 23€

ISBN 2-915346-33-X

Résumé

Toutes les activités humaines, professionnelles, familiales et sociales
sont inscrites dans le temps qui les encadre, les rythme, les ordonne. Les
rapports entre temps et activités sont-ils réglés par des normes temporelles
préétablies ou bien sont-ils le fruit d’interactions entre une pluralité de
cadres temporels ? La diversité des usages n’introduit-elle pas une variabilité
des normes temporelles ? Les temps sociaux constituent-ils une catégorie
universelle ou bien une manière de voir entachée de particularités locales ?
Finalement, comment les sciences sociales se saisissent-elles de ces
transformations et développent-elles de nouvelles approches ?
Apartir de leurs recherches, une quinzaine d’auteurs tentent, du point de
vue de leur discipline, de caractériser les pratiques et représentation du
temps : ils explicitent les transformations des normes temporelles, leur
construction et leurs usages. Avant tout, ils s’interrogent sur les nouvelles
manières de cerner les pratiques temporelles des acteurs, explicitent les
méthodes employées, confrontent leur manière de définir leurs objets,
mettent en débat les cadres théoriques qu’ils mobilisent.
Cet ouvrage s’adresse aux enseignants, chercheurs, étudiants, mais aussi
aux syndicalistes et consultants, aux responsables d’entreprises et aux
salariés qui s’intéressent aux développements récents des recherches en
sciences sociales sur les temporalités sociales.

Liste des auteurs :
Gilbert Cette, Didier Demazière, Nicolas Dromel, Guy Groux, Michel Lallement,
Nathalie Lapeyre, Nicky Le Feuvre, Dominique Méda, Jean-Marc Ramos,
Jean-Pierre Rouch, Gilbert de Terssac, Jens Thoemmes, Diane-Gabrielle
Tremblay, An Quoc Truong, Bertin Yanga Ngary

Imprimer