Editions : L’Harmattan, coll. Questions contemporaines

parution : octobre 2012, 186 p., prix : 17,58 €

ISBN : 978-2-336-00293-4

de Alain BENETEAU, Michel CATLLA, Louis MALLET

2012, la région a 30 ans. Est-ce que la dernière née des collectivités territoriales a trouvé sa place dans le système institutionnel français ? Est-ce que les régions répondent aux attentes de ses créateurs, des hommes et des femmes qui y travaillent – en tant qu’élus ou en tant qu’agents – et des citoyens destinataires de leurs actions ?

Conférence des co-auteurs Lundi 18 février 2013, 18h Librairie Ombres Blanches

Préface de Michel Rocard

Présentation :

Si l’institution régionale est pleinement entrée dans le paysage politique français, les difficultés et les contradictions qui ont accompagné sa naissance ne l’ont pas quittée. La région est encore fragile. Elle a besoin d’une consolidation politique, organisationnelle et institutionnelle vigoureuse.

Les auteurs de cet ouvrage, acteurs de premier ordre de la décentralisation, témoignent de leurs expériences concrètes et se livrent à une réflexion sur le devenir des régions tant au regard de l’efficacité de son action que de sa légitimité dans le développement de la démocratie locale. Alain Bénéteau a été vice-président d’une région, Louis Malet a été directeur général adjoint des services d’un conseil régional, et Michel Catlla, enseignant chercheur en sociologie (université Toulouse 2, CERTOP), mène des recherches sur l’action publique locale et le travail politique.

Remarquablement préfacé par Michel Rocard, l’ouvrage comprend une introduction permettant aux auteurs de préciser les raisons pour lesquelles ils s’engagent dans un plaidoyer. Le premier chapitre permet de dresser un bilan de la décentralisation depuis sa conception jusqu’aux récentes tentatives de réformes. Le deuxième chapitre permet aux lecteurs de découvrir le fonctionnement concret de l’institution régionale et d’en souligner les difficultés au quotidien : le travail des élus, l’organisation des services, l’exercice du pouvoir, la confusion des sources normatives, etc. Le troisième chapitre repositionne la région dans un environnement plus large et traite de ses rapports vis-à-vis d’organismes partenaires, d’autres institutions locales, de l’État et de l’Europe. Se pose ici la question de la lisibilité de l’action régionale et de la distribution des compétences entre collectivités. Le quatrième chapitre s’attaque à l’avenir des régions en soulignant la nécessité d’engager une redéfinition élargie de leurs compétences et une transformation de leur organisation et de leur gouvernance.

Tous les défenseurs de la démocratie locale, tout comme les étudiants et les chercheurs s’intéressant aux collectivités territoriales, trouveront bénéfice à découvrir des réflexions et les conclusions contenues dans cet ouvrage.

Bon de commande sur le site de L’Harmattan

En savoir plus sur Michel CATLLA

Imprimer