Construire une approche et une méthodologie transversales pour apporter notre contribution à la recherche en SHS et fédérer des programmes de recherche.


Animateurs :

Franck Cochoy, sociologue (PU, UTM CERTOP)

Anne Mayère, sciences info-comm (PU, UPS – IUT »A », CERTOP)

Objectifs :

« Comment saisir les agencements complexes entre action sociale et dispositifs techniques dont dépend aujourd’hui la dynamique des configurations organisationnelles et marchandes ? » Notre projet est de répondre à cette question, et pour cela d’élaborer un cadre méthodologique et une plateforme technique d’« archéologie du temps présent » et d’« ethnographie quantitative ».

Ce projet a l’ambition de construire une approche et une méthodologie transversales dont nous espérons qu’elles puissent : constituer une contribution toulousaine distinctive et innovante à la recherche en sciences sociales ; fédérer différents programmes de recherche entre les laboratoires mobilisés par le projet SMS (LabEx SMS).


Mercredi 11 mai 2016 : « (En)quête de mobilité : nouveaux outils, nouvelles méthodes ? »

Les conférences porteront sur les techniques d’enquête propres à rendre compte des mobilités individuelles. Elles auront plus précisément pour objet de réfléchir à l’enrôlement de nouveaux dispositifs techniques ‐ tels les traceurs GPS, les caméras vidéo, les historiques de navigation ‐ dans les démarches scientifiques d’observation et d’analyse des déplacements humains.

 Sébastien JACQUOT, MCF en géographie, Université Paris 1‐Panthéon‐Sorbonne/IREST :

« Les traces numériques : une compréhension renouvelée des mobilités touristiques ? »

 Julien FIGEAC, CR CNRS, LISST (UMR 5193)

« De la nécessité de mixer les méthodes : regards croisés sur les usages des Social Networking Apps »

Les deux intervenants présenteront les différentes étapes de la construction de leur protocole de recherche et mettront en évidence les promesses et limites de l’utilisation d’équipements connectés dans le cadre de leur pratique.

Lieu : Université Toulouse – Jean Jaurès, Maison de la Recherche, salle D31

Coordination : Michèle LALANNE, Cédric CALVIGNAC, Franck COCHOY (CERTOP)


Wednesday, March 16th, 2016 – Tracing Social Practices: the Use of Monitoring Techniques

 14.00 – 14.15 : Franck Cochoy – Welcome

 14.15 – 15.00 : Johan Chaulet

Accounting for activities through their traces: capturing, recording and monitoring in social sciences

 15.00 – 15.45 : Franck Cochoy, Jan Smolinski and Valentina Sturiale

Rescue time : a smartphone app for tracing the use of Internet

 15.45 – 16.00 : Break

 16.00 – 16.45 : Joe Deville

Tracking the credit trackers

 16.45 – 17.00 : General discussion

About the speakers

Franck Cochoy is Professor of sociology at the University of Toulouse-CERTOP

Johan Chaulet is chargé de recherche at the CNRS-LISST-CERS

Joe Deville is Lecturer in mobile work at the University of Lancaster

Jan Smolinski is Doctoral student at the University of Toulouse-CERTOP

Valentina Sturiale is Netnographic Researcher – Viralbeat boost and track word of mouth, Milano, Italy

Location Université Toulouse – Jean Jaurès, Maison de la recherche – room E 412


Workshop May 22nd – 23rd 2014

Ce workshop réunit des chercheurs qui développent, au niveau international, certaines des approches les plus en pointe sur les façons de questionner les associations socio-techniques, sur des terrains aussi divers que les pratiques des consommateurs, la signalétique dans le métro, les pratiques sportives équipées de divers outils de mesure, ou le travail de coordination dans les organisations.

 Télécharger le programme au format .pdf

  • Barbara Czarniawska (University of Gothenburg) nous proposera d’aller au-delà de l’ethnologie symétrique, première avancée conséquente ayant permis d’étudier les humains et les non-humains dans les mêmes termes pour interroger plus avant les situations dans lesquelles les uns et les autres sont hybridés ou assemblés.
  • David Pontille (Centre de Sociologie de l’Innovation, Paris) abordera le caractère instable et sans cesse retravaillé de la « matérialité », pour mettre au jour l’écologie que constitue tout un ensemble d’entités mouvantes distribuées dans l’espace et le temps.
  • Daniel Normak (University of Gothenburg) plaidera pour l’adoption d’une « méthode multiple » (en analogie avec le corps multiple de Mol, 2002), pour mettre en évidence les socio-logiques des  »désordres » du quotidien.
  • Sari Yli-Kauhaluoma (Aalto University) explorera les contributions d’une généalogie des pratiques en considérant les temporalités en zooms avant et arrière.
  • Mina Ruckenstein (University of Helsinki), à partir d’une exploration des pratiques de self-monitoring associées à l’usage des cardio-fréquencemètres, montrera comment l’observation et l’analyse des données ainsi recueillies peut permettre de dépasser la simple juxtaposition du biologique et du social, et de reconsidérer la production des identités ainsi étendues et des espaces de connaissance dans la société.

 Lieu : Université Toulouse – Jean Jaurès (Université de Toulouse II-Le Mirail), Maison de la recherche, salle D29 et Arche salle AR301


Vendredi 14 mars 2014 – 9h30-16h

 Télécharger le programme au format .pdf

  • Matthieu Roy (chercheur au LAAS) montrera comment l’informatique permet de tracer en temps réel les réseaux qui se forment lors d’interactions locales
  • Bernard Conein (PR à l’Université de Nice) : thème « l’ethnographie du passage des portes »
  • Caroline Datchary (MCF à l’UTM) : présentation de l’ouvrage qu’elle a dirigé sur le Sens du détail
  • Martine Gout (doctorante, CERTOP) : thème « la façon dont les scientifiques engagent leur corps dans l’étude de l’imagerie cérébrale par IRM » (présentation d’un ouvrage américain)

 Lieu : UTM, Maison de la recherche, salle OBM1


Atelier méthodologique « Ethnographie des associations socio-techniques » organisé dans le cadre du LabEx SMS

mise à jour 2 mai 2016

Imprimer