Editions : L’Harmattan Coll. Pour Comprendre

Parution : mars 2013, 218 p., prix : 19,95 €

ISBN : 978-2-343-00376-4

Présentation :

Questionnée à l’occasion de chaque réforme nationale sur le travail, la formation professionnelle constituée, à son origine, en bien commun, est rapidement devenue le terrain d’enjeux sociaux, économiques, politiques et individuels. Il s’agit de construire un système qui concilie les intérêts des individus, ceux de l’institution et ceux du marché du travail.

L’analyse des rhétoriques constitue le fil rouge historique de cette publication. L’auteur étudie les discours et justifications de l’acteur public qui se trouve au centre des négociations, pour comprendre l’évolution du système de formation et de ses dispositifs. On est passé en 40 ans de la notion de « développement personnel » à la notion de « limitation des risques », de la notion de « société de la mobilité » à la notion de « sécurisation des parcours ».

Des projets de société se donnent ainsi à lire, depuis l’élévation culturelle de toute la population, jusqu’à des formes récentes d’injonctions à construire individuellement et continuellement son parcours à travers la gestion de son propre « stock de compétences ». En mettant la sécurisation au premier plan, c’est un registre de risque continu d’exclusion du marché du travail qui organise désormais les discours sur la formation pour adultes.

Dans les différentes tentatives des acteurs concernés, on relève une continuité : celle d’une conciliation égalitaire des dimensions économiques et sociales. La sécurisation des parcours permettrait d’accompagner le développement compétitif des entreprises, tout en appuyant les possibilités individuelles de se maintenir en dehors des zones d’exclusion professionnelles et sociales. Entre tension et complémentarité, ces deux dimensions illustrent la complexité d’un système aux enjeux multiples.

L’ouvrage retrace ainsi l’évolution des projets de société auxquels les discours adossent la formation professionnelle pour adultes. Les évolutions juridiques amoncellent les dispositifs, définissent des populations cibles, s’appuient sur de nouveaux concepts (employabilité, responsabilisation individuelle, société cognitive, etc.) et s’ancrent à différentes échelles territoriales (de l’Europe aux régions). La mise à plat de cette histoire permet alors de mieux comprendre la forme actuelle, mais aussi les enjeux contemporains et les difficultés auxquels le système de formation doit désormais répondre.

Car c’est une actualité sans trêve qui rythme le domaine de la formation professionnelle pour adultes. Les dernières législations ont entériné sa régulation par le code des marchés publics et les opérateurs connaissent une concurrence accrue. Les contenus des offres doivent ainsi s’équilibrer entre cohérence avec les évolutions des besoins de production et réponse aux attentes d’individus craignant autant le chômage qu’ils attendent du travail de répondre aux promesses de développement de soi.

Outre les chercheurs et étudiants travaillant le sujet, cet ouvrage intéressera tout acteur de la formation professionnelle, y compris toute personne désireuse de suivre une formation et souhaitant comprendre le système auquel elle sera confronté.

En savoir plus sur l’auteur

Contact : benjamin.saccomanno@univ-tlse2.fr

Imprimer