Editions : Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole

Parution : avril 2010, 269 p., prix : 25 €

ISBN : 978-2-915699-87-6

Résumé :

« La valeur de la formation initiale des jeunes » est souvent interprétée en référence exclusive au diplôme ou au niveau d’études. Dans sa première partie, cet ouvrage tente de rentre compte de la complexité de ce qui fait, en réalité, la valeur de la formation initiale : parcours scolaire, filière, spécialité, territoire, éléments auxquels se superposent la confrontation entre le(s) marché(s) du travail et les logiques institutionnelles de construction des filières de formation et de reconnaissance des formations, notamment dans les différents accords collectifs. C’est seulement une fois que l’on a pris en compte tous ces éléments que l’on peut tenter de saisir la valeur relative d’une formation initiale.

Toutefois, cette valeur n’est pas figée. Elle évolue parallèlement aux transformations du marché du travail et surtout aux logiques institutionnelles. La seconde partie de l’ouvrage rend compte de cette dynamique et, plus particulièrement, du décalage entre les besoins immédiats ou de court terme du système productif, et un objectif politique de poursuite de la hausse des niveaux d’éducation pour maintenir la compétitivité à long terme. Cette confrontation, tant théorique qu’empirique, entre court terme et long terme permet une lecture originale du débat actuel entre partisans de la poursuite de l’expansion scolaire et tenants d’un certain malthusianisme. Il en ressort la nécessité de réfléchir l’expansion scolaire en France pour éviter les « générations sacrifiées », tout en conservant cet objectif à long terme. En effet, au-delà de l’argument de compétitivité internationale, le niveau d’éducation demeure, contrairement à ce qui est affirmé par certains, le meilleur vecteur de l’égalité des chances à l’entrée sur le marché du travail.

L’auteur : Philippe LEMISTRE est économiste, chercheur au Céreq (Centre d’études et recherche sur les qualifications) – Centre Associé Régional (CAR) de Midi-Pyrénées. Le CAR rejoindra le CERTOP en janvier 2011.

Bon de commande : télécharger au format .doc

mis en ligne juin 2010

Imprimer