jpg_Affiche-10-fevrier-2011web.jpg

  • Avec la participation de : Thierry Berthet (Centre Émile Durkheim, Université de Bordeaux 2), Agathe Devaux (Centre Émile Durkheim, Université de Bordeaux 2), Jean-Michel Eymeri-Douzans (LaSSP, IEP Toulouse), Alain Faure (Pacte, IEP Grenoble), Stéphanie Goirand (CERTOP, Université de Toulouse II-Le Mirail), Nicolas Golovtchenko (CERTOP, Université de Toulouse II-Le Mirail), Charlotte Halpern (Pacte, IEP de Grenoble) Marie-Christine Jaillet (LISST, Université de Toulouse II-Le Mirail), Julien Leray (LISST, Université de Toulouse II-Le Mirail), Laura Michel (CEPEL, Université Montpellier 1), Emmanuel Négrier (CEPEL, Université Montpellier 1), Mariangela Roselli (CERTOP, Université de Toulouse II-Le Mirail), Vincent Simoulin (CERTOP, Université de Toulouse II-Le Mirail), Julien Weisbein (LaSSP, IEP Toulouse).
  • Objectifs de la journée d’étude

Depuis dix à vingt ans, l’étude du travail d’organisation dans le domaine de l’action publique, est caractérisée par l’émergence de nouvelles professionnalités, ainsi que de nouvelles modalités de coopération entre des professions qui existaient déjà. Cela constitue l’un des changements importants de ce domaine.

Partout ont été fondées ou ont été développées des formations sur le management public, les politiques territoriales ou le montage de projet.

Cette journée d’étude a donc pour objectifs :

• un bilan des conséquences introduites par ce nouveau champ professionnel, aussi bien en termes de socialisation que sur la nature de l’action publique contemporaine

• un questionnement sur les façons dont ces changements sont vécus et appropriés par les acteurs.

Les laboratoires CERTOP, LaSSP, CEPEL, LISST, Pacte et le Centre Émile Durkheim (SPIRIT) ont poursuivi de longue date, à l’aide de cadrages théoriques complémentaires, des recherches correspondant à l’étude du travail d’organisation dans le domaine de l’action publique, et sont aujourd’hui réunis pour confronter leurs recherches et leurs résultats.

  • Déroulement de la journée d’étude

3 sessions composées chacune de : 2 présentations de recherche (environ 20 minutes chacune), l’intervention d’un discutant (environ 15 minutes), un débat public (environ 1 heure) :

 SESSION 1 : description des nouvelles professions qui caractérisent l’action publique.
Cette session s’inscrit à ce titre dans des débats importants sur l’ingénierie territoriale, le poids du conseil dans l’action publique contemporaine et les modes de décision et d’action collective actuellement pratiqués.

 SESSION 2 : modalités d’appropriation de ces nouvelles professions et des compétences dont elles supposent la maîtrise dans différents contextes régionaux et sectoriels.
Cette session s’inscrit ainsi dans les recherches sur les socialisations professionnelles et leurs inflexions selon les contextes.

 SESSION 3 : conséquences de ces évolutions en termes des adaptations qu’elles impliquent de la part des acteurs (professionnels, usagers, etc.), ce qui implique également une réflexion sur les désajustements éventuels voire la souffrance au travail.

  • Organisateurs : CERTOP , Avec le soutien de la MSHS-T et l’ AFSP
  • Lieu : Université de Toulouse II – Le Mirail, Maison de la Recherche, salle D31
  • Organisation scientifique : Vincent Simoulin, Sociologue, Professeur des Universités, CERTOP
Imprimer