« Technicisation du raisonnement médical : une approche communicationnelle des pratiques délibératives et interprétatives en cancérologie. » GOUT Marine

Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication soutenue en novembre 2015, sous la direction d’Anne Mayère

Jury :
Jean-Luc Bouillon, Professeur, Université Rennes 2
Patrice Delabroise, Professeur, Université Lille 3
Michel Durampart, Professeur, Université de Toulon et du Var (Rapporteur)
Consuelo Vasquez, Professeure, Université du Québec à Montréal (Rapporteur)
Anne Mayère, Professeure, Université Toulouse-Paul Sabatier (Directrice de thèse)
Sylvie Bourdin, Maître de conférences, Université Toulouse, Paul Sabatier (co-directrice de thèse)

Résumé

La thèse se positionne dans un ensemble de travaux portant sur les rationalisations contemporaines des
organisations de santé, et se focalise sur les pratiques des médecins hospitaliers au sein de réunions de
concertation pluridisciplinaire en cancérologie. Nous développons une hypothèse selon laquelle la dimen-
sion prudentielle, conjecturale de l’activité médicale est en tension avec les dynamiques de rationalisation qui
traversent l’organisation. En étudiant les techniques qui structurent les savoirs médicaux et qui équipent les
pratiques délibératives et interprétatives des médecins, nous analysons une tension spécifique qui se produit
au cœur des pratiques conjecturales ethnographiées. La thèse expose les différentes conceptions de l’incerti-
tude qui sont formalisées dans les dispositifs techniques qui équipent les savoirs et les pratiques médicales,
où les prises de position objectiviste et épistémique divergent et doivent être articulées au sein de processus
communicationnels, délibératifs et interprétatifs.

Abstract

This thesis belongs to the field of rationalization studies in healthcare organizations. Its focus is on medical
practices observed in multi-disciplinary meetings in the oncology ward of a hospital in South West France.
We hypothesize that tension exists between the prudential and conjectural dimension of medical activity
and the rationalization dynamics present across the organization. Technologies exist that structure medical
knowledge and practices. They equip deliberative and interpretative medical practices. By studying these
technologies, we can analyze a specific tension that exists in the depths of the observed conjectural practices.
The thesis shows the different conceptions of uncertainty that are formalized in the technological dispositifs
equiping medical knowledge and practice. It highlights those areas where objective and epistemic positions
differ, and which therefore require articulation inside communicational, deliberative and interpretative
processes.

mise à jour novembre 2015

Imprimer