Quelle conception ont les maires des villes universitaires de la place de l’enseignement supérieur, de la vie étudiante et de la recherche dans leur engagement territorial ?

Vous êtes maire d’une ville universitaire. Votre avis nous intéresse.
Répondre à l’enquête


Ce formulaire est en accès restreint ; si vous n’êtes pas en possession des identifiants de connexion, n’hésitez pas à contacter la responsable scientifique du projet ; Christelle Manifet.

 Que peut-on dire des relations entre vie étudiante et territoire ? Sont-elles plus importantes aujourd’hui qu’hier ?

 Qu’en est-il aujourd’hui de l’investissement des communes et des agglomérations en matière d’enseignement supérieur, de vie étudiante et de recherche ?

 Comment les élus des villes et des agglomérations conçoivent la place et le rôle des étudiants dans les territoires ? Sur quels partenaires s’appuient-ils pour animer la vie étudiante urbaine ?

Voici quelques unes des questions qui nous intéressent de débattre avec vous et vos réponses à notre enquête en ligne en constituent un point de départ.

Le contexte s’y prête pour au moins deux raisons :

 à quelques mois des élections municipales de mars 2008, il nous paraît utile d’estimer ensemble la place du dossier de l’enseignement supérieur, de la vie étudiante et de la recherche dans la campagne électorale

 il s’agit de plus de repérer ensemble les tendances significatives des profonds bouleversements qui concernent le secteur de l’enseignement supérieur, de la vie étudiante et de la recherche pour en mesurer l’impact sur les territoires.

Parmi ces bouleversements, on peut citer : l’harmonisation européenne des systèmes d’enseignement supérieur nationaux dans le cadre du processus de Bologne et depuis 1999 ; la pression des classements internationaux ; la Loi de programme sur la recherche du 19/04/06 promouvant de nouvelles modalités d’organisation et de production de la recherche (ANR, AERES…), incitant aux coopérations territoriales entre acteurs publics de l’enseignement supérieur et de la recherche (PRES : pôles de recherche et d’enseignement supérieur, RTRA : réseaux thématiques de recherche avancée), incitant aux partenariats public-privé (pôles de compétitivité, crédit impôt recherche…) ; la Loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU) du 10/08/07 visant à renforcer la capacité de gouvernance des établissements.

Cette enquête s’inscrit dans le cadre du Séminaire « Vie étudiante… le Bonheur est dans la Ville » du 28 novembre 2007 à Paris, organisé par l’Association de la fondation étudiante pour la ville (AFEV) et l’Association des villes universitaires de France (AVUF).

L’ enquête n’a pas de commanditaire extérieur, elle est totalement gérée et financée par le CERTOP.

Elle est réalisée par Christelle Manifet, Sociologue, Maître de conférences à l’Université de Toulouse Le Mirail, membre du CERTOP (pôle TAPAS), elle travaille sur la territorialisation des politiques d’enseignement supérieur, de vie étudiante et de recherche.

Equipe technique : Joël Courant, Concepteur web – Michel Escarboutel, Ingénieur statisticien – Anne Razous, Communication.

Le CERTOP remercie l’Afev de son soutien pour la diffusion de cette enquête auprès des maires.

Merci pour votre participation.
Répondre à l’enquête

Imprimer