sous la direction de Jean-Pierre POULAIN

Éditions : PUF, collection « Quadrige dicos poche »
Parution : 24 octobre 2012, 1488 p., prix : 42 €
ISBN : 978-2-13-055875-0

Télécharger la Présentation de l’éditeur

Dans les médias :

Présentation :

Dans le contexte d’une très profonde transformation des conceptions nutritionnelles, 162 auteurs des sciences sociales, français et étrangers, rédigent le premier dictionnaire du fait alimentaire contemporain.

L’alimentation, au travers des crises alimentaires, des émeutes de la faim, de la malnutrition, de l’obésité, des cultures OGM et bien d’autres encore, est devenue une question politique et environnementale de premier plan, et, par conséquent, un objet d’étude pour les sciences sociales.

L’alimentation est à la fois un fait naturel et un fait culturel. Cela signifie qu’elle ne répond pas seulement à des logiques biologiques, mais qu’elle est aussi au cœur de la socialisation, au double sens de ce terme : un lieu d’apprentissage des règles de vie, un lieu de socialité, de partage et de convivialité.

Le développement des connaissances en nutri-génétique, nutri-génomique, épi-génétique va réorganiser la vision actuelle de l’alimentation. Cette évolution ouvre de nouveaux espaces de recherche et de dialogue entre des sciences sociales et la nutrition.

Cet ouvrage montre une dynamique à l’œuvre dans différentes disciplines, dans différents paradigmes, dans différentes parties du monde, dans différentes aires linguistiques. Il montre la richesse des travaux qui explorent les dimensions sociales et culturelles de l’alimentation. Il ouvre des voies de coopération scientifique à travers la question des « modèles alimentaires » – où l’on repère le poids du social et du culturel, mais aussi à travers l’analyse des rapports à l’espace géographique – où l’on analyse les relations entre une population et son/ses territoire-s.

Ce dictionnaire constitue une étape dans l’institutionnalisation du champ, et appellera des actualisations. « Les connaissances acquises sur les modèles alimentaires dans le monde et le fait alimentaire auront alors une double utilité pour la recherche et l’éducation alimentaire. Fait nutritionnel et fait alimentaire : deux dimensions qui participent au bien-être et à la santé des mangeurs humains. »

Cette publication intéressera les chercheurs des disciplines scientifiques qui croisent l’alimentation de l’anthropologie à la médecine, de l’économie à l’agronomie, mais aussi les acteurs engagés dans l’action sur des questions de production, de commercialisation de consommation, de santé publique, de gastronomie…

Imprimer