Titre : « Quels apports des politiques d’aménagement touristique du territoire aux projets régionaux de développement du tourisme au Maroc ? Cas des Contrats-programmes de la région Souss Massa Drâa. »

Khalid BENAMARA

Directeur de thèse : Vincent VLES

Thèse de doctorat en économie sociale – soutenue le 9 juillet 2015

Jury :

Nicolas Peypoch, MCF, Université Perpignan Via Domitia (rapporteur)

Bernard Py, MCF, Université Aix Marseille 1 Provence (rapporteur)

Philippe Bachimon, PU, Université Avignon Pays du Vaucluse

Vincent Vlès, PU, Université Toulouse – Jean Jaurès (directeur de thèse)

Daniel Weissberg, PU, Université Toulouse – Jean Jaurès

Résumé :

La région Souss Massa Drâa fait l’objet d’une première expérience d’aménagement touristique du territoire durant les années 1970. Cet aménagement repositionne l’espace de cette région, jusqu’au-là pauvre en activités économiques, par rapport à une logique de marché et de rentabilité des investissements et non pas par rapport à un souci d’aménagement touristique équilibré du territoire, qui prend en considération les différentes potentialités qu’offre le Sud du pays. Il en résulte que les efforts d’aménagement se concentrent dans les zones balnéaires pour répondre à une demande de tourisme de masse, toujours de plus en plus excédentaire de l’offre.

Cette situation ouvre largement les portes aux spéculations foncières et financières qui prolifèrent un peu partout, obligeant l’État à introduire une législation de plus en plus hostile à l’égard d’un secteur privé qui souffre déjà des séquelles de la crise économique, et des formations-recompositions qui résultent du programme d’ajustement structurel, de la politique de privatisation et de la suppression des avantages octroyés au secteur touristique.

L’objectif premier de ce travail de recherche est d’analyser et d’évaluer les politiques et les systèmes d’organisation qui sont mis en place et qui sont responsables des difficultés de développement du secteur touristique au niveau de la région Souss Massa Drâa. La radioscopie du tourisme au niveau de ce territoire durant les quatre dernières décennies s’avère un passage obligé pour l’analyse et l’appréhension des voies et des moyens de faire de ce secteur un pilier de développement économique de ce territoire

Mots-clés :

Tourisme, investissement, développement régional, planification spatiale, secteur privé, partenariat public-privé.


Abstract:

The Souss Massa Drâa region witnessed the first experience in territory touristic development during the 1970’s. This development repositioned the space of this region, until then short of economic activities, in relation to the demands of the market and the profitability of the investment, and not in relation to any concern regarding some balanced territory touristic development, which takes into consideration the different potentialities that the South of the country offers. The result is that the efforts for development have been concentrated around the coastal resorts in order to respond to mass tourism needs, continuously exceeding the offer at hand.

This situation leaves the doors wide open to real estate and nancial speculations which are proliferating everywhere, forcing the State to introduce a legislation which is more and more hostile toward a private sector which already suffers from the aftermath of the economic crisis, the remake-up formations resulting from the structural adjustment program, the policy of privatization, and the removal of the several benefits granted to the touristic sector.

The primary objective of this research work is to evaluate the policies and systems of organization which have been put in place and which are responsible for the diffculties in the development of the touristic sector in the Souss Massa Drâa region. The fluoroscopy of tourism at the level of this territory during the past four decades has proved that tourism is an essential passage for the analysis and the apprehension of the ways and means required to make this sector a pillar of territory economic development.

Keywords:

Tourism, investment, regional level, spatial planning, private sector, public-private partnership.


mise à jour juin 2015