Jacinthe BESSIÈRE and Alexis ANNES, « L’alimentation au cœur des sociabilités ville-campagne », Anthropology of food [Online], Online since 27 June 2018, connection on 17 July 2018. URL : http://journals.openedition.org/aof/8297


« L’alimentation au cœur des sociabilités ville-campagne. L’exemple des marchés fermiers comme formes d’interactions entre populations agricoles et touristiques »

Résumé :

L’expérience alimentaire associée au tourisme semble être le lieu de multiples aspirations et représentations, notamment en espace rural, donnant lieu à de nouvelles pratiques, offres et filières situées parfois en marge d’un développement touristique plus institutionnalisé. C’est le cas de l’agritourisme, défini comme l’ensemble des activités touristiques pratiquées sur une exploitation agricole et présenté comme moyen de diversification aux bénéfices multiples. Considérant le décalage entre perceptions du monde agricole et réalité du terrain, l’agritourisme, à travers la valorisation de produits agricoles et alimentaires, est analysé comme un moyen de renouer le dialogue et de tisser des liens entre population agricole et société civile. En encourageant un public de non-initiés à réfléchir et à penser l’agriculture, en valorisant des images et des pratiques spécifiques, mais aussi en partageant des valeurs et des visions contrastées du monde agricole et rural, les agriculteurs, à travers la valorisation de leurs produits agricoles et alimentaires, sont au cœur de processus d’interactions. Cette contribution vise ainsi, avec l’exemple des marchés fermiers, à questionner l’alimentation comme vecteur de nouvelles formes de sociabilités entre ville et campagne. L’analyse se base sur une étude exploratoire conduite en 2015 dans la région Midi-Pyrénées (France) auprès d’agriculteurs et d’agricultrices proposant des marchés sur leur exploitation agricole.

Mots-clés : agritourisme, patrimoines alimentaires, sociabilités, relations ville campagne, marchés fermiers

Texte intégral disponible en accès libre


« Food and social relations: the example of on-farm markets to create dialogue between rural and urban populations »

Interests in food heritage, particularly associated with the countryside, provide opportunities for new forms of tourism development. Agritourism is one of these developing forms of tourism. It is defined as all tourism activities taking place on a working farm and is perceived as a diversification strategy with multiple benefits. Considering the differences between how non-farm population perceives agriculture and how agriculture actually is, agritourism can be seen as a vehicle to create dialogue and understanding between the farm and the non-farm populations. By encouraging tourists to think about agriculture, by showcasing specific images and practices related to food production, and also by sharing values and experiences of life on a farm and in the countryside, farmers hold a unique opportunity to stage agriculture and rural life in their own ways. Focusing on on-farm markets, a new popular form of agritourism, this paper questions how food, in the context of agritourism activities, stands as a means to create social interactions between rural and urban dwellers. Our analysis is based upon an exploratory study conducted in 2015 in the Midi-Pyrénées, a region located in South-West France, in which we interviewed 15 farmers who organize on-farm markets.

Keywords: agritourism, food heritage, sociabilities, city countryside relations, farm markets

Full text here (in French)


Jacinthe Bessière est maîtresse de conférences en sociologie à L’Université Toulouse – Jean jaurès (ISTHIA), laboratoire CERTOP.  Ses activités de recherche sont à la croisée de la sociologie du tourisme et de la sociologie du développement. Elle cherche, à travers l’étude du patrimoine alimentaire, à comprendre les processus et les mécanismes de développement de l’espace rural.
En savoir plus

Contact : bessiere@univ-tlse2.fr

Alexis Annes, Sociologue, LISST-Dynamiques Rurales, UMR 5193 / PURPAN, Toulouse


Imprimer